Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Projet « improving schools » : l'OCDE assure des missions de « conseils sur mesure » pour répondre aux besoins des systèmes éducatifs

À la demande d'un pays cherchant à améliorer les performances de son système scolaire, l'OCDE apporte des « conseils sur mesure » via le projet « improving schools » mis en place par la division « Politiques d'éducation et de formation » de la Direction de l'éducation. Depuis 2008, trois pays ont fait appel à cette expertise : le Mexique, la Norvège, et actuellement l'Islande, dont le projet débute ce mois de novembre 2011, explique à AEF Diana Toledo Figueroa, analyste à la division politiques d'éducation et de formation, mercredi 2 novembre 2011. Pour l'Islande, ce travail portera sur la lutte contre le décrochage scolaire dans le secondaire supérieur (1).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Pisa : ce que l'on en sait et ce que l'on en fait », dossier d'octobre 2011 de l'Institut français de l'éducation

« PISA n'est pas le seul ni même le premier programme international d'évaluation des acquis des élèves. Il est pourtant devenu le plus visible, le plus commenté et le plus étudié », écrit Olivier Rey, responsable du service Veille et analyses de l'IFÉ, dans le dossier consacré à l'enquête internationale Pisa, « ce que l'on en sait et ce que l'on en fait ». Ainsi, si Pisa « polarise l'attention », c'est qu'elle fait montre d'une certaine « originalité par rapport aux autres évaluations internationales », telles que celle de l'IEA (International Association for the Evaluation of Educational achievement), « des années 1960 jusqu'à la fin des années 1980 ».

Lire la suiteLire la suite
Pisa 2009 : la France « tirée vers le bas » par 19,8 % d'élèves « très en difficulté » en lecture

« La France est tirée vers le bas par ses élèves très en difficulté », déclare Sophie Vayssettes, statisticienne de l'OCDE, lors de la présentation des résultats Pisa 2009, mardi 7 décembre 2010. En lecture, la proportion d'élèves connaissant des difficultés s'élève à 19,8 %, et à 9,6 % celle de ceux dépassant le niveau 5, soit « les élèves très brillants » (AEF n°253796). La France se classe ainsi dans la moyenne des pays de l'OCDE, entre les 11e et 22e places. Éric Charbonnier, expert des questions d'éducation et Bernard Hugonnier, directeur adjoint à la direction de l'éducation de l'organisation, assistaient également à cette présentation. L'étude Pisa 2009, dont la dominante est la lecture, est la quatrième étude Pisa (1), les trois premières ayant été réalisées en 2000 (dominante lecture), 2003 (mathématiques), et 2006 (sciences). Évaluant également les performances des élèves en mathématiques et en sciences, l'étude mesure pour la première fois les capacités des jeunes de quinze ans à lire et comprendre les textes sur les supports numériques, étude dont les résultats seront publiés en 2011.

Lire la suiteLire la suite
Pisa 2009 en lecture : 37 % des jeunes de l'OCDE affirment ne pas lire pour le plaisir

« En moyenne, dans l'ensemble des pays de l'OCDE, 37 % des jeunes de 15 ans et 45 % ou plus dans des pays comme l'Autriche, les Pays-Bas et le Luxembourg, affirment de jamais lire pour le plaisir », indique le volume 3 de l'étude Pisa 2009, intitulé « Résultats Pisa 2009 : apprendre à lire, engagement des élèves, stratégies et pratiques », rendu public mardi 7 décembre 2010, au siège de l'OCDE à Paris (1). L'étude indique : « dans presque tous les pays, les élèves qui ont recours à des stratégies appropriées afin de comprendre et de retenir ce qu'ils lisent, comme souligner les parties importantes du texte ou discuter de ce qu'ils sont en train de lire avec d'autres personnes, ont de meilleurs résultats que les autres élèves lors des tests Pisa ». Ils obtiennent en moyenne 73 points de plus que ceux qui n'ont pas recours à de telles stratégies. « En Belgique, en Suisse et en Autriche, la part des élèves ayant le plus recours à ces stratégies obtient des résultats supérieurs de plus de 110 points à celle des élèves qui utilisent le moins ces stratégies », poursuit le document.

Lire la suiteLire la suite
Pisa 2009 en lecture : les disparités filles-garçons s'accentuent en France

« Les disparités filles-garçons en lecture se sont accrues en Israël, en Corée du Sud, au Portugal, en France et en Suède », ainsi qu'en Roumanie, à Hong Kong, en Indonésie et au Brésil entre 2000 et 2009, indique l'étude Pisa 2009, dont les résultats sont publiés mardi 7 décembre 2010 (1). Ainsi, en moyenne, les résultats obtenus par les filles dépassent ceux des garçons dans l'ensemble des pays participant à Pisa 2009. Elles possèdent en moyenne 39 points d'avance sur les garçons, contre 32 points en 2000. En France, en 2009, les filles possèdent 40 points d'avance sur les garçons, contre 29 en 2000. En Finlande, cet écart s'élève à 55 points en 2009 (51 en 2000), 46 points en Suède (37 en 2000), et à 27 points en Belgique (33 en 2000).

Lire la suiteLire la suite
Pisa 2009 : la France dans la moyenne en lecture ; Shanghai devance la Corée du Sud et la Finlande

En lecture, la France se classe 11e des pays de l'OCDE ex aequo avec l'Allemagne, et 14e de l'ensemble des pays ayant participé à l'étude, à nouveau ex aequo avec l'Allemagne, révèlent les résultats de l'étude Pisa 2009, ayant pour dominante la compréhension de l'écrit, publiés aujourd'hui mardi 7 décembre 2010 (1). Alors qu'en 2000, les jeunes français de quinze ans obtenaient un score de 505 points en lecture (moyenne à 496), ils en perdent neuf en 2009 pour obtenir un score égal à 496 points (moyenne fixée à 493). À la première place des pays de l'OCDE, la Corée du Sud et la Finlande obtiennent respectivement 539 et 536 points. Mais au classement général, Shanghai les surpasse, remportant 556 points. Cette étude, dont la dominante est la lecture, est la quatrième étude Pisa (2), les trois premières ayant été réalisées en 2000 (dominante lecture), 2003 (mathématiques), et 2006 (sciences). Évaluant également les performances des élèves en mathématiques et en sciences, l'étude mesure pour la première fois les capacités des jeunes de 15 ans à lire et comprendre les textes sur les supports numériques, étude dont les résultats seront publiés en 2011. 470 000 jeunes ont participé à Pisa 2009, représentant les 26 millions de jeunes de 15 ans âgés que comptent les 65 pays membres ou associés de l'Organisation de coopération et de développement économique.

Lire la suiteLire la suite