Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

L'Institut pour la justice dévoile son « Pacte 2012 » pour « enrayer la dérive actuelle du système judiciaire »

« Recentrer la justice sur sa mission première de protection des citoyens », tel est l'objectif du « Pacte 2012 pour la justice » de l'Institut pour la justice, transmis à AEF Sécurité globale lundi 7 novembre 2011. L'organisation, qui se définit comme un « institut d'action et de réflexion visant à promouvoir une justice plus équitable » (AEF Sécurité globale n°249319) propose « aux candidats à l'élection présidentielle une série de mesures précises pour enrayer la dérive actuelle du système judiciaire ». Il constate en effet que « notre justice est déséquilibrée : en France, les délinquants et criminels ont plus de droits que leurs victimes ; les tribunaux prononcent quantités de sanctions cosmétiques (rappel à la loi, sursis, etc.) à l'encontre de délinquants réitérants ; des dizaines de milliers de peines de prison restent inexécutées faute de place ; la peine de perpétuité ne dure guère plus de vingt ans ; et l'opacité du système permet à la justice d'éviter de rendre des comptes à qui que ce soit ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Xavier Bébin observe une « évolution frappante » de l'UMP depuis 2009 à propos de l'exécution des peines

L'annonce, par le président de la République, d'un agrandissement du parc pénitentiaire (AEF Sécurité globale n°232990) marque « une évolution frappante depuis 2009 dans la majorité en matière de politique pénale », estime Xavier Bébin, délégué général de l'Institut pour la justice. Les actuels projets de construction de prisons « devaient faire passer la capacité française à 70 000 en 2018, Nicolas Sarkozy en ajoute donc 10 000 de plus », précise-t-il. Cette volonté de porter la capacité carcérale à 80 000 places contraste avec « l'enthousiasme dans lequel la loi pénitentiaire portée par Rachida Dati avait été votée ». A l'époque seuls Éric Ciotti et Lionnel Luca s'étaient abstenus au sein de l'UMP lors du vote du texte, qui contenait une disposition contestée par l'association de Xavier Bébin : « La quasi systématisation des aménagements de peines de prison ferme allant jusqu'à deux ans. »

Lire la suiteLire la suite
Exécution des peines : les réactions du Parti socialiste, de l'Institut pour la justice et de l'UMP aux annonces de Nicolas Sarkozy

« Nicolas Sarkozy et la sécurité, ou comment persévérer dans l'échec », affirment Marie-Pierre de la Gontrie, secrétaire nationale du PS aux libertés publiques et à la justice et Jean-Jacques Urvoas,secrétaire national du PS à la sécurité, mardi 13 septembre 2011. Ils répondent aux annonces de Nicolas Sarkozy sur l'exécution des peines, la lutte contre la récidive et la délinquance des mineurs (AEF Sécurité globale n°232990). « Au lieu d'annonces à l'approche des élections, il faut une politique active, avec des peines justes, des policiers réellement présents sur le terrain et des dispositifs efficaces pour lutter contre la délinquance des mineurs. Il faut enfin redonner les moyens à la justice pour qu'elle retrouve enfin un fonctionnement normal et serein », indiquent-ils. « La droite a abîmé les forces de sécurité et abandonné les Français face à la délinquance, notamment les violences aux personnes dont le nombre explose. »

Lire la suiteLire la suite
Jurés populaires : l'Institut pour la justice regrette « une réforme d'affichage », qui « ne rapprochera pas les citoyens de leur justice »

L'Institut pour la justice qualifie le projet de loi sur la participation des citoyens à la justice pénale de « réforme d'affichage » qui ne « rapprochera pas les citoyens de leur justice », mercredi 13 avril 2011 (AEF Sécurité globale n°243341. L'association regrette « le manque d'ambition » du texte. Selon lui, le gouvernement fait preuve de « méfiance » envers les jurés-citoyens. Ceux-ci sont « systématiquement placés en minorité (deux) par rapport aux magistrats professionnels (trois), alors que l'égalité aurait dû être de mise » .

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
« La dissuasion implique, non pas des peines sévères, mais un fonctionnement de la réponse pénale » (Xavier Bébin, Institut pour la justice)
Lire la suite
Coût de la criminalité : l'Institut pour la justice estime qu'une approximation est « toujours plus instructive qu'une abstention »

Jacques Bichot, économiste, et Xavier Bébin, délégué général de l'Institut pour la justice, fournissent à AEF Sécurité globale une mise au point, en réaction à un texte de Thierry Godefroy (AEF Sécurité globale n°245686), lundi 21 mars 2011. Ce chercheur au Cesdip (Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales) pointait « de multiples défauts » dans une étude de Jacques Bichot sur « le coût du crime et de la délinquance ». Xavier Bébin et Jacques Bichot reprochent notamment à Thierry Godefroy son « hostilité idéologique » et sa conception des « règles de prudence méthodologique ».

Lire la suiteLire la suite