Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Handicap : l'Agefiph met fin à l'automaticité de ses aides et recentre son action sur les publics les plus fragiles

L'Agefiph (Association nationale de gestion du fonds pour l'insertion des personnes handicapées) revoit ses aides et prestations pour 2012-2015. Au cours d'un point presse tenu mardi 15 novembre 2011, Jean-Marie Faure, président de l'association, annonce « la fin de l'automaticité des aides » qui seront désormais prescrites (par les services de l'Agefiph, Pôle emploi ou les missions locales), le recentrage sur « les publics les plus éloignés de l'emploi » et une plus grande « mobilisation du droit commun » à la place des dispositifs spécifiques aux personnes handicapées.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Budget 2011 : Le prélèvement sur le FPSPP et le transfert de compétences de l'État vers l'Agefiph sont des mesures de débudgétisation (Sénat)

Le prélèvement de l'État de 300 millions d'euros sur le FPSPP (AEF n°259355) et le un transfert de compétences de l'État vers l'Agefiph (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapée, AEF n°258733) en matière de prise en charge de la formation des chômeurs handicapés sont identifiées comme « des mesures de débudgétisation d'instruments de la politique de l'emploi » par Serge Dassault (sénateur UMP de l'Essonne) dans son rapport sur les crédits de la mission « Travail et emploi » du PLF (projet de loi de finances) pour 2011 qui vient d'être rendu public. Lors de l'examen de ces crédits, la commission des Finances du Sénat a adopté, mardi 16 novembre 2010, un amendement visant à supprimer l'article 96 du PLF pour 2011 qui prévoit le prélèvement sur la trésorerie du Fonds paritaire (AEF n°255333). Les crédits de la mission « Travail et emploi » du PLF pour 2011 ont été adoptés par l'Assemblée nationale le mercredi 17 novembre 2010 (AEF n°255381). Ils doivent être examinés en séance publique au Sénat jeudi 2 décembre 2010.

Lire la suiteLire la suite