Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Évaluation des pôles de compétitivité : « Des délabellisations pourront être envisagées par le gouvernement » (Emmanuel Berthier, Datar)

« L'évaluation des pôles de compétitivité doit rendre compte des résultats atteints par chaque pôle individuellement depuis sa création, en mesurant les premiers impacts finaux et non plus seulement une dynamique de développement comme ce fut nécessairement le cas en 2008. » C'est ce que déclare Luc Rousseau, directeur de la DGCIS, dans une interview conjointe avec Emmanuel Berthier, délégué interministériel à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale, accordée à AEF début novembre 2011 (AEF n°228329). Ils s'expriment notamment au sujet du bilan de la première phase des pôles et de leurs attentes concernant le prochain audit. Selon Luc Rousseau, « la phase 1 des pôles a privilégié la coopération en matière d'innovation sur des projets partenariaux alors que la phase 2.0 s'est attachée à renforcer l'écosystème en élargissant les priorités de la première phase à d'autres aspects du développement des PME innovantes ». « Selon les résultats, des délabellisations pourront être envisagées par le gouvernement. Elles ne sont donc pas exclues. Mais il n'y a aucun a priori sur le nombre de pôles de compétitivité dont le label doit être maintenu ou pas », conclut Emmanuel Berthier.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Investissements d'avenir : « La multiplicité des structures pourrait engendrer un essoufflement des industriels » (Emmanuel Berthier, Datar)

« La multiplicité des actions et des structures en matière d'innovation pourrait conduire à une concurrence dispendieuse en énergie entre différents porteurs de projets sur des thématiques proches, mais présentant une orientation soit plus académique, soit plus industrielle », déclare Emmanuel Berthier, délégué interministériel à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale, dans une interview conjointe avec Luc Rousseau, directeur de la DGCIS, accordée à AEF début novembre 2011. Ils s'expriment notamment au sujet de la future articulation entre les pôles de compétitivité et les nouvelles structures issues des investissements d'avenir. Selon Emmanuel Berthier, « cette situation [multiplier les structures] pourrait également engendrer un certain essoufflement des partenaires industriels, potentiellement sur-sollicités, et c'est pourquoi il s'avère nécessaire que les pôles de compétitivité deviennent un lieu essentiel de coordination entre les différents projets d'innovation liés aux investissements d'avenir ». Quant à Luc Rousseau, il affirme que les IRT (instituts de recherche technologique) « enrichiront l'écosystème du pôle mais ne s'y substitueront pas ». « Je souhaite d'ailleurs que les collectivités territoriales s'impliquent en coopération étroite avec l'État pour assurer le même succès aux instituts que celui rencontré avec les pôles », poursuit-il.

Lire la suiteLire la suite
Pôles de compétitivité : publication de l'appel d'offres pour l'évaluation de la phase 2 (2008-2012)

Le cahier des charges de l'appel d'offres pour la deuxième évaluation des pôles de compétitivité est publié par la Datar et la DGCIS, mardi 23 août 2011, indique le site gouvernemental dédié aux pôles. « L'évaluation vise à éclairer les choix du gouvernement à l'issue de la période 2008-2012 afin de décider de la poursuite ou non de la politique des pôles, du maintien ou non du label de chacun des pôles et de leur classification mais aussi d'améliorer le dispositif de soutien aux pôles de compétitivité », indique le cahier des charges. L'évaluation globale devra apprécier : « l'efficacité de la mise en oeuvre de la politique d'accompagnement et de soutien aux pôles de compétitivité » ; « l'impact de cette politique sur le développement d'écosystèmes d'innovation » ; « l'impact sur le développement industriel et économique » ; « la cohérence de cette politique avec le cadre général du soutien public à l'innovation (territorial, national et européen) ». Cette évaluation doit commencer à la fin de l'année 2011 pour un rendu des résultats attendu au printemps 2012.

Lire la suiteLire la suite
Les pôles de compétitivité regroupent 5 653 entreprises en 2009, dont 80 % de PME (tableau de bord de la DGCIS)

« En 2009, 5 653 entreprises ont adhéré à un pôle de compétitivité, contre 4 940 en 2008 ». C'est ce qu'indique le dernier « tableau de bord statistique des pôles de compétitivité  » (données 2009), publié mardi 15 mars 2011 par la DGCIS (direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services) du ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie. Le nombre d' « établissements d'entreprises » impliqués dans les pôles s'établit pour sa part à « 7 192 en 2009 contre 6 307 en 2008 », pointe la DGCIS. Autre information, « parmi les 7 192 établissements d'entreprises membres, 3 772 sont indépendants et 3 420 sont contrôlés par un groupe ». Au total, 80 % des entreprises membres d'un pôle de compétitivité sont des PME, 13,1 % des ETI, 4,3 % des grandes entreprises et 2,35 % des entreprises créées en 2009 », indique le document.

Lire la suiteLire la suite