Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°227927

Contrats aidés de 7 heures pour les allocataires du RSA : 11 conseils généraux volontaires pour l'expérimentation

Onze conseils généraux sont à ce jour volontaires pour expérimenter, pendant six mois, de nouveaux contrats aidés de 7 heures hebdomadaires pour les bénéficiaires du RSA (revenu de solidarité active) sans activité, indique le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale jeudi 17 novembre 2011. Les départements volontaires pour cette expérimentation, annoncée par Roselyne Bachelot fin septembre (AEF n°232077), sont : les Alpes-Maritimes, la Savoie, la Haute-Savoie, la Vendée, la Manche, le Rhône, le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Côte-d'Or, la Marne et la Haute-Marne. L'expérimentation de ces CUI (contrats uniques d'insertion) de sept heures répond au besoin d'aller « plus loin dans la logique des droits et des devoirs », a déclaré Nicolas Sarkozy lors d'un déplacement le 15 novembre sur le thème de la fraude sociale. Les premiers contrats devraient débuter « d'ici la fin de l'année », a indiqué le président de la République. La parution du décret simple devrait intervenir « très prochainement » afin de permettre le lancement des premiers contrats dans ce délai, précise le ministère des Solidarités.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Contrat aidé de 7 heures pour les allocataires du RSA : un projet de décret diminue la part financée par les départements

Un projet de décret, qui sera présenté en CNE (Conseil national de l'emploi) jeudi 6 octobre 2011, précise le financement des nouveaux contrats aidés de sept heures qui seront expérimentés pour les bénéficiaires du RSA sans activité. Le texte prévoit de réduire la part de ces nouveaux CUI-CAE (Contrats uniques d'insertion - Contrats d'accompagnement dans l'emploi) prise en charge par les départements, au profit d'un renforcement de la participation de l'État : « Compte tenu du faible montant de l'aide mensuelle versée à l'employeur [par l'État] (259 euros pour un CAE de 7 heures pris en charge à 95 %) et de la participation forfaitaire du conseil général fixée actuellement à 88 % du RSA pour le CAE (soit un maximum de 411 euros), le ministère des Solidarités a souhaité diminuer cette contribution forfaitaire pour les CAE de 7 heures afin que l'État participe effectivement à la prise en charge de ces contrats », explique le rapport au Premier ministre associé au projet de décret.

Lire la suiteLire la suite
Travail des allocataires du RSA : 10 000 CUI-CAE de 7 heures hebdomadaires seront expérimentés dans 15 départements

Une quinzaine de départements volontaires participeront à une expérimentation visant à proposer, pendant six mois, des contrats aidés dans le secteur non marchand d'une journée par semaine à 10 000 allocataires du RSA socle (ex-RMI) et du RSA socle majoré (ex-RMI et ex-API - allocation de parent isolé). C'est, en substance, ce qu'annonce Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, lors d'un déplacement à Chambéry (Savoie), vendredi 23 septembre 2011. Selon les informations de l'AEF, un décret simple devrait être publié « rapidement » afin de permettre la signature des premiers contrats avant la fin de l'année. Ce texte prévoira d'abaisser de manière significative le coût de prise en charge du dispositif par les départements et devrait fixer une date de mise en oeuvre rétroactive.

Lire la suiteLire la suite
RSA : le réseau Coorace estime « inutile et improductive » la création d'un contrat de 7 sept heures de travail pour les allocataires

Coorace, fédération nationale de l'économie sociale et solidaire, s'oppose à la proposition du député Marc-Philippe Daubresse (UMP, Nord) de créer un contrat de 7 heures par semaine pour les allocataires du RSA socle (ex-RMI), jugeant cette mesure « inutile et improductive ». Cette proposition, formulée par l'ancien ministre de la Jeunesse et des Solidarités actives dans son rapport sur le RSA, est « fondée sur une opinion erronée et diffamatoire du rapport au travail des personnes », juge l'organisation dans un communiqué le 15 septembre 2011. Le réseau Coorace estime qu'imposer une journée de travail par semaine aux allocataires du RSA « sera inefficace en termes d'insertion » et reviendra à « surajouter aux contrats et dispositifs existants un nouvel outil qui, tout en favorisant la mise au travail, ne viendrait pas soutenir de manière cohérente les parcours de retour à l'emploi ».

Lire la suiteLire la suite
Obligation de travail pour les bénéficiaires du RSA : « légitime » pour L. Wauquiez, des « difficultés de mise en œuvre » pour R. Bachelot

« Le RSA est un très gros investissement de solidarité, que je considère comme totalement légitime. Il n'est pas anormal qu'en contrepartie, on puisse aussi demander un petit effort pour la collectivité », estime, lundi 9 mai 2011, Laurent Wauquiez, ministre des Affaires européennes, interrogé par des internautes à l'occasion d'un chat sur le site du journal « Le Monde ». L'ancien secrétaire d'État à l'Emploi (mars 2008 - novembre 2010), conseiller politique de l'UMP et chef de file du mouvement « la droite sociale », réitère ainsi ses propositions sur le RSA (revenu de solidarité active) formulées la veille lors de l'émission BFM TV-Le Point-RMC. Laurent Wauquiez y a indiqué qu'une proposition de loi serait prochainement déposée à l'Assemblée nationale pour exiger des bénéficiaires du RSA qu'ils « assument » cinq heures hebdomadaires de « service social » sans contrepartie financière. « Les propositions de Laurent Wauquiez posent des difficultés de principe et de mise en œuvre, que je lui ai d'ailleurs signalées lors d'un entretien approfondi », déclare de son côté Roselyne Bachelot, ministre de la Solidarité et de la Cohésion sociale, dans un communiqué diffusé ce lundi.

Lire la suiteLire la suite