Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

La diversité des associations de la gendarmerie est « nuisible », selon Pierre Verdier (Fédération nationale des retraités de la gendarmerie)

« Je pense que l'union fait la force et je regrette la rupture avec l'UNPRG (Union nationale du personnel en retraite de la gendarmerie). Aujourd'hui, la diversité des associations est nuisible », affirme le président de la FNRG (Fédération nationale des retraités de la gendarmerie). Dans un entretien à AEF Sécurité globale, Pierre Verdier revient sur le blocage intervenu au sein du Comité d'entente des associations de la gendarmerie et qui a abouti à la création en octobre 2011 du Comité de coordination des associations de la gendarmerie au sein duquel ne figure plus l'UNPRG (AEF Sécurité globale n°228758). Il indique cependant que le nouveau comité « reste ouvert et si une association veut [le] rejoindre, elle est la bienvenue ». Interrogé sur la volonté du ministre de l'Intérieur de voir les détachés syndicaux de la police nationale « retrouver le service actif » (AEF Sécurité globale n°228585), Pierre Verdier déclare : « Il y a énormément de structures syndicales dans la police, ce sont des personnels perdus pour le terrain et c'est dommage. »

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
« Plusieurs centaines de détachés syndicaux vont retrouver le service actif », affirme Claude Guéant sur France Inter

« Ce sont plusieurs centaines de détachés syndicaux qui vont retrouver le service actif », affirme le ministre de l'Intérieur sur France Inter, mercredi 9 novembre 2011. Claude Guéant était interrogé sur une note de service du directeur central de la sécurité publique du 4 novembre demandant une optimisation de la présence sur la voie publique, qui vise notamment. Ce texte vise selon lui « un certain nombre de détachements syndicaux qui ont été consentis de façon excédentaire ». Cette note, dont AEF Sécurité globale a obtenu une copie, ne mentionne cependant par les détachements syndicaux. Le ministre de l'Intérieur indique par ailleurs que le document vise à « continuer à réduire les gardes statiques, il vise les fonctionnaires actifs portant l'uniforme qui font des travaux administratifs et qui vont retourner pour partie de leur temps faire des patrouilles sur la voie publique ». « Nous compensons les suppressions d'emplois et au total nous ne diminuons pas l'effectif présent sur la voie publique, l'effectif actif qui se consacre à la sécurité quotidienne », ajoute-t-il.

Lire la suiteLire la suite