Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Masterisation : annulation des modalités de formation par le Conseil d'État (analyse)

Par un arrêt en date du 28 novembre 2011 (n° 341775), le Conseil d'État vient de statuer sur plusieurs arrêtés ministériels du 12 mai 2010 relatifs la formation des maîtres, consécutifs à la « masterisation » (AEF n°226938). Il est conduit à annuler une partie des dispositions qui lui sont soumises pour des raisons d'incompétence du ministre à revenir seul sur les modalités de formation des maîtres telles qu'elles étaient organisées antérieurement au sein des IUFM. Le principal intérêt de cet arrêt est de convier le ministère de l'Éducation nationale et les organisations syndicales à examiner de concert les conséquences de cette annulation, de façon à fixer sa date d'effet (AEF n°226893 et AEF n°226799). Bernard Toulemonde, juriste et Igen honoraire, livre ses commentaires à l'AEF.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Masterisation : « Nous sentons que les choses peuvent bouger du côté de l'Éducation nationale » (Gilles Baillat, CDIUFM)

« Nous sentons que les choses peuvent bouger, surtout du côté du MENJVA qui est plus impliqué et concerné », déclare à AEF Gilles Baillat, président de la CDIUFM (Conférence des directeurs d'institut universitaire de formation des maîtres), vendredi 2 décembre 2011, au sujet de la formation des enseignants. C'est la raison pour laquelle la CDIUFM a envoyé aux candidats à l'élection présidentielle 22 propositions (AEF n°227314) qui « pourraient faire polémique » : « Nous pensons que bien former des enseignants en cinq ans est possible. Nous sommes contre l'idée de rajouter une année de formation professionnelle à l'issue du concours, avec allégement de service, comme le demandent les syndicats majoritaires, mais aussi les organismes privés comme Forprof - qui préparent aux concours enseignants, mais ne sont pas en mesure de proposer une formation professionnelle », explicite Gilles Baillat.

Lire la suiteLire la suite
Formation des enseignants : Unsa-Éducation, CGT-Éduc'action, Snuipp et Snep-FSU, réagissent à la décision du Conseil d'État

La fédération Unsa-Éducation « considère que le ministère de l'Éducation nationale, en liaison avec celui de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, doit remettre le dossier de la formation initiale en chantier », indique-t-elle, jeudi 1er décembre 2011, en référence à une décision du Conseil d'État du 28 novembre (AEF n°226938). La Haute juridiction annule les articles 3 et 6 de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. Plusieurs organisations syndicales dont le Sgen-CFDT et le Snes-FSU (1) demandaient au Conseil d'État d'annuler « pour excès de pouvoir l'arrêté du 12 mai 2010 ».

Lire la suiteLire la suite
Formation des enseignants : la décision du Conseil d'État « doit contraindre le gouvernement à revoir son dispositif » (Sgen et FCPE)

« Cette victoire du Sgen-CFDT doit contraindre le gouvernement à revoir son dispositif et par conséquent à rouvrir, avec les organisations représentatives de l'Éducation nationale, les discussions sur la formation des enseignants et personnels d'éducation », estime le syndicat en référence à une décision du Conseil d'État du 28 novembre 2011 (AEF n°226938). La Haute juridiction annule les articles 3 et 6 de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. Plusieurs organisations syndicales dont le Sgen-CFDT et le Snes-FSU (1) demandaient au Conseil d'État d'annuler « pour excès de pouvoir l'arrêté du 12 mai 2010 ».

Lire la suiteLire la suite
Formation des enseignants : le Conseil d'État annule deux articles de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences

Le Conseil d'État annule dans une décision du 28 novembre 2011 les articles 3 et 6 de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. Plusieurs organisations syndicales dont le Sgen-CFDT et le Snes-FSU (1) demandaient au Conseil d'État d'annuler « pour excès de pouvoir l'arrêté du 12 mai 2010 » et de mettre à la charge de l'État une somme allant de 500 euros à 3 500 euros. L'arrêté du 12 mai 2010 attaqué, pris sur le fondement des dispositions des décrets du 28 juillet 2009, fixe, en son article 1er, la liste des dix compétences que doivent maîtriser les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation dans l'exercice de leur métier ; il prévoit, en son article 2, que la maîtrise de ces compétences est évaluée au plus tard au moment de la titularisation et par son article 3, il abroge l'arrêté interministériel du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres. Quant à l'article 6, il fixe les modalités d'évaluation et de titularisation des professeurs agrégés de l'enseignement du second degré stagiaires.

Lire la suiteLire la suite