Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Autolib' « ne répond pas à la nécessaire remise en cause des déplacements en voiture » (Amis de la Terre Paris)

Autolib' « ne répond pas à la nécessaire remise en cause des déplacements en voiture » dans Paris « au profit des transports en commun, du vélo et de la marche », estiment les Amis de la Terre Paris, jeudi 1er décembre 2011, avant l'inauguration lundi 5 décembre du système parisien de libre-service de 3 000 voitures électriques. « Alors que Vélib' incitait les Parisiens à changer leurs modes de déplacement, Autolib' conforte l'usage du véhicule individuel […] dans une ville à l'espace public saturé par ce moyen de transport individuel omniprésent et étouffant », continue l'association environnementale.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 77 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Transports : « Il y a un mythe sur la voiture électrique » (Jean Sivardière, président de la Fnaut)

« Il y a un mythe sur la voiture électrique », affirme Jean Sivardière, président de la Fnaut (Fédération nationale des associations d'usagers de transports) lors de la présentation, vendredi 16 septembre 2011, à la veille du conseil national de la fédération, d'un « florilège des fausses bonnes idées dans le secteur des transports ». Ce « nouveau » mode de transports cumule « énormément d'inconvénients » : « coût élevé pour le consommateur », nécessité d'avoir deux véhicules – « un pour la ville, un pour la campagne, alors qu'on a déjà du mal à ranger le premier » –, encombrement « aussi important » qu'un véhicule thermique, sans compter « le problème de sa recharge » et des matières premières nécessaires à sa batterie.

Lire la suiteLire la suite
« Le véhicule électrique ne sera probablement pas moins cher que le véhicule thermique dans les prochaines années » (CAS)

« Compte tenu des différences actuelles de coûts, le véhicule électrique ne sera probablement pas moins cher que le véhicule thermique dans les prochaines années : il ne faut donc pas s'attendre à une irruption du tout-électrique sur le marché », prévient le CAS (Centre d'analyse stratégique), dans le rapport « La voiture de demain : carburants et électricité », publié mercredi 15 juin 2011. Les auteurs sont Johanne Buba, Étienne Beeker, et Dominique Auverlot, du département Développement durable du CAS et Philippe Hirtzman du CGIET sous la direction de Jean Syrota, président de la commission énergie du CAS.

Lire la suiteLire la suite
Etalement urbain : « Il faut concevoir simultanément les politiques d'urbanisme et de transports » (Jean Sivardière, président de la Fnaut)

« Il faut concevoir simultanément les politiques d'urbanisme et de transports », affirme Jean Sivardière, président de la Fnaut, mercredi 8 juin 2011, à l'issue de la présentation d'une étude mettant en évidence l'amélioration du bilan carbone de 19 ménages après leur déménagement de zones périurbaines dans le centre-ville de Tours (L'AEF n°239004). Selon la fédération d'associations, cette étude, financée par l'Ademe dans le cadre du Predit, montre « l'intérêt, pour les ménages comme pour la collectivité, d'opérations telles que les OPAH (Opérations programmées d'amélioration pour l'habitat) qui visent à convaincre les bailleurs de remettre des logements sur le marché en centre-ville afin d'y installer des familles ». Le président de la Fnaut formule plusieurs propositions afin de maîtriser l'étalement urbain.

Lire la suiteLire la suite
Autolib' : le contrat du système de véhicules électriques en libre-service attribué au groupe Bolloré

La mairie de Paris et 39 communes environnantes attribuent pour douze ans au groupe Bolloré le contrat du système de véhicules électriques en libre service Autolib', annonce le maire (PS) de la ville de Paris Bertrand Delanoë au cours d'une conférence de presse, jeudi 16 décembre 2010. « L'offre que nous retenons permettra d'ici le dernier trimestre 2011 de mettre en place plus de 1 000 stations, dont 700 à Paris », déclare Bertrand Delanoë. Autolib' sera doté de 3 000 véhicules « pour commencer ». L'offre de Bolloré a été retenue parmi celles du groupement SNCF-RATP-Avis-Vinci et Veolia Transport. Le service et ses 1 200 stations doivent être « entièrement déployé[s] sur l'ensemble des communes » d'ici mars 2012, précise la ville de Paris. Il sera ouvert au public en octobre 2011. Le syndicat mixte Autolib' mise sur 200 000 usagers pour atteindre le point d'équilibre. La délégation de service public devrait générer un chiffre d'affaires d'un milliard d'euros d'ici douze ans.

Lire la suiteLire la suite
Transports : « Le projet Autolib' de Paris me laisse perplexe » (Marc Letourneur, Transdev)

« Le projet Autolib' de Paris me laisse perplexe. » C'est ce que déclare Marc Letourneur, chargé de mission pour Transdev, mercredi 16 juin 2010, dans le cadre du colloque intitulé « Le maire et l'énergie », organisé par l'AMF (Association des maires de France) et la Caisse des dépôts et consignations. Il s'exprime pendant la table ronde nommée « Focus sur les démarches de mobilité et de déplacements ». Transdev, une filiale de la Caisse des dépôts, est le quatrième opérateur de transport public en Europe et « leader européen du transport à la demande ». Selon Marc Letourneur, « on connaît les clés » du système des voitures en libre-service : « je suis adhérent, je réserve une voiture à un endroit et je la ramène au même endroit ». Mais avec Autolib', « on est sur autre chose là : prendre la voiture quelque part et ne pas la ramener ». « Le coût du service n'a plus rien à voir », estime-t-il. « Quel est le business plan ? Quelle est la différence avec un taxi ? Une voiture qui n'est pas électrique ? Pourquoi ne pas demander aux taxis d'avoir des véhicules électriques alors ? »

Lire la suiteLire la suite