Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Investissements d'avenir : l'intervention de l'Aeres est « souhaitable » pour « l'évaluation ex post » (rapport de la Mec)

« Encourager l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) à participer à l'évaluation ex post des investissements d'avenir tout en précisant les modalités de son intervention » : telle est l'une des douze propositions émises par la Mec (mission d'évaluation et de contrôle) de l'Assemblée nationale dans son rapport sur « les financements extrabudgétaires de la recherche et de l'enseignement supérieur », adopté par la commission des finances mercredi 7 décembre 2011 (1). Les rapporteurs considèrent que l'agence pourrait examiner « la manière dont les opérateurs relevant de sa compétence habituelle jouent leur rôle (…) dans le cadre de la relation conventionnelle avec les opérateurs » que sont « l'ANR (Agence nationale de la recherche) et le CEA (Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives), par exemple ». « Elle examinerait aussi comment les opérateurs procèdent à l'évaluation des actions engagées. » Dressant un bilan des investissements d'avenir, le rapport estime que « la progression des crédits engagés a été spectaculaire » (AEF n°226092) mais qu' « un passage des crédits budgétaires vers les crédits extrabudgétaires est une réalité » (AEF n°226076). Il revient aussi sur le plan campus (AEF n°226172).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoie du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Investissements d'avenir : « Un passage des crédits budgétaires vers les crédits extrabudgétaires est une réalité » (rapport de la Mec)

« Au sens comptable, il n'y a pas d'effet de substitution des crédits, car les crédits inscrits au budget triennal 2011-2013 ne montrent aucune décroissance qui serait liée à la montée en puissance des dépenses au titre du grand emprunt », note la Mec (mission d'évaluation et de contrôle) de l'Assemblée nationale dans son rapport sur « les financements extrabudgétaires de la recherche et de l'enseignement supérieur », adopté par la commission des finances mercredi 7 décembre 2011 (1). Toutefois, ajoute-t-elle, « le financement de certaines actions par un passage des crédits budgétaires vers les crédits extrabudgétaires est une réalité », justifiant que les rapporteurs proposent d' « assurer la traçabilité des crédits jusqu'à leur exécution pour les crédits du programme d'investissements d'avenir », et jugent que « le Parlement doit conserver un droit de regard sur l'usage des fonds du grand emprunt, selon des modalités à approfondir ». Le rapport estime aussi que « la progression des crédits engagés a été spectaculaire » (AEF n°226092) et que l'intervention de l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) est « souhaitable » pour évaluer les investissements d'avenir (AEF n°226073). Il aborde aussi le plan campus (AEF n°226172).

Lire la suiteLire la suite
Investissements d'avenir : « La progression des crédits engagés a été spectaculaire » (Mec, rapport sur les financements extrabudgétaires)

« Les investissements d'avenir sont le développement le plus important du financement extrabudgétaire », relève la Mec (mission d'évaluation et de contrôle) dans son rapport sur « les financements extrabudgétaires de la recherche et de l'enseignement supérieur », adopté par la commission des Finances de l'Assemblée nationale mercredi 7 décembre 2011 (1). « La loi de finances rectificative de 2010 a en effet alloué 21,9 milliards d'euros, soit 62,5 % des crédits du grand emprunt, à des programmes de recherche inscrits au sein de la Mires (mission interministérielle recherche et enseignement supérieur). » Le rapport de la Mec juge cet apport « décisif », par comparaison avec les crédits prévus au budget triennal 2011-2013, soit 10,8 milliards d'euros inscrits à la Mires en 2011 auxquels s'ajoutent 3,9 milliards d'euros de crédits de recherche pour les organismes et les universités, « soit 14,7 milliards d'euros votés ». Dressant un « bilan » du programme d'investissements d'avenir, la Mec juge que « la progression des crédits engagés a été spectaculaire au cours du deuxième trimestre [2011], avec un quasi-triplement en montants cumulés entre mars et juin ». « Les engagements de crédits consommables ont été de 5,23 milliards d'euros et les engagements de crédits non consommables de 6 milliards d'euros », souligne-t-elle. Le rapport estime aussi qu' « un passage des crédits budgétaires vers les crédits extrabudgétaires est une réalité » (AEF n°226076) et que l'intervention de l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) est « souhaitable » pour évaluer les investissements d'avenir (AEF n°226073). Il revient aussi sur le plan campus (AEF n°226172).

Lire la suiteLire la suite
Plan campus : 56,9 M€ d'avances versées (sur 5 milliards de dotation), selon le rapport de la Mec sur les financements extrabudgétaires

L'état des lieux de la mise en oeuvre concrète du plan campus, en termes de construction et de rénovation de l'immobilier, « est à première vue décevant », selon le rapport parlementaire de la Mec (mission d'évaluation et de contrôle) sur les financements extrabudgétaires de la recherche et de l'enseignement supérieur. Adopté mercredi 7 décembre 2011 par la commission des Finances de l'Assemblée nationale, ce rapport revient sur la mise en oeuvre du plan campus, adopté en 2007, ainsi que sur les investissements d'avenir (AEF n°226092). « Le monde universitaire constate que quatre ans après la décision, les travaux n'ont pas commencé », résume le rapport. Présenté par les députés Alain Claeys (PS, Vienne), Jean-Pierre Gorges (UMP, Eure-et-Loir) et Pierre Lasbordes (UMP, Essonne), le rapport indique qu' « au 30 novembre 2011, les avances versées correspondant aux intérêts 2010 et 2011 s'élèvent à 56,9 millions d'euros ». Une somme qui doit être rapportée au montant de la dotation totale qui « s'élève à 5 milliards d'euros, composés de 3,7 milliards d'euros issus de la cession du capital d'EDF fin 2007 et de 1,3 milliard d'euros au titre des Investissements d'avenir (dotations non consommables transférées à l'ANR en 2010) ». Dans son rapport, la Mec précise que « la modicité de cette somme est liée à la complexité des opérations immobilières en cause ».

Lire la suiteLire la suite
Didier Houssin à la Mec : « L'Aeres devrait jouer un rôle important dans l'évaluation ex-post des bénéficiaires du grand emprunt »

« L'Aeres a eu un rôle indirect dans la phase d'évaluation ex-ante des projets du grand emprunt car les données d'évaluation de l'agence, sur les établissements et les unités de recherche, ont été mis à la disposition de ceux qui ont analysé les projets. » Ensuite, « on peut s'attendre à ce que l'agence joue un rôle important dans l'évaluation ex-post des bénéficiaires des investissements d'avenir, mais tout n'est pas encore calé avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et le CGI. » C'est ce que déclare Didier Houssin, nouveau président de l'Aeres (AEF n°240890), lors de son audition à la Mec (mission d'évaluation et de contrôle) de l'Assemblée nationale, mardi 28 juin 2011. Les députés de la mission préparent un rapport sur les « financements extrabudgétaires de la recherche et de l'enseignement supérieur », autrement dit sur l'opération campus et les investissements d'avenir. Ce rapport sera rendu « probablement en septembre ou octobre ». La mission est présidée par Olivier Carré, député UMP du Loiret, et les rapporteurs sont Alain Claeys (SRC, Vienne), Jean-Pierre Gorges (UMP, Eure-et-Loir) et Pierre Lasbordes (UMP, Essonne).

Lire la suiteLire la suite