Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Durban : seules les entreprises européennes restent « soumises à une réduction contraignante de leurs émissions » (Business Europe)

« Le sommet de Durban semble confirmer l'isolement de l'Union européenne dans son engagement en faveur de réductions significatives des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020 », regrette Business Europe, organisation patronale européenne représentant « 20 millions d'entreprises dans 35 pays », lundi 12 décembre 2011, à l'issue de l'adoption, la veille, par les parties prenantes à la convention climat du « paquet de Durban » (L'AEF n°226050). « À l'évidence, seules les entreprises européennes seront soumises à des engagements contraignants de réduction des émissions d'ici à 2020 », poursuit l'organisation, qui plaide pour que « le secteur énergétique et les électro-intensifs européens bénéficient de règles de concurrence internationale équitables ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 75 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Climat : les décisions prises à Durban « constituent un crime contre l'humanité » (Climate justice now !)

« La COP17 succombe dans l'apartheid climatique. Les décisions issues du sommet des Nations unies sur le climat à Durban constituent un crime contre l'humanité », déclare Climate justice now!, une coalition d'ONG qui regroupe notamment Attac et les Amis de la Terre, à l'issue de l'adoption par les parties prenantes à la convention climat du « paquet de Durban », le dimanche 11 décembre 2011 (L'AEF n°226051) et n°226050). « Retarder toute action réelle après 2020 est un crime aux proportions mondiales. Une augmentation de 4°C de la température mondiale, permise par ce plan, est une condamnation à mort pour l'Afrique, les petits États insulaires, et les pauvres et les personnes vulnérables de l'ensemble de la planète. Il est faux d'affirmer qu'une deuxième période d'engagements du protocole de Kyoto a été adoptée à Durban ; la décision actuelle a seulement été reportée à la prochaine COP, sans engagement de réduction d'émissions de la part des pays riches. » Voici également les réactions de Greenpeace international, d'Oxfam international, des Amis de la Terre international, de Coordination Sud, ainsi que du RAC (Réseau action climat) France et de la FNH (Fondation pour la nature et l'homme).

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Climat : le paquet de Durban est adopté après une prolongation de plus de 30 heures des négociations

Le « paquet de Durban » a été adopté vers cinq heures du matin, dimanche 11 décembre 2011, après une prolongation de plus de 30 heures des négociations, à Durban (Afrique du Sud), une première depuis la création de la Ccnucc (convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques) à Rio en 1992. Composé de quatre textes - forme juridique d'un futur accord mondial, protocole de Kyoto, Fonds vert pour le climat et texte sous la convention Ccnucc (L'AEF n°226050) -, ce « paquet » a été conclu après une réunion improvisée, au milieu de la séance plénière, de délégués de l'Union européenne, des États-Unis, des pays émergents du groupe Basic (Brésil, Afrique du Sud, Inde et Chine) et de pays en développement. « Nous y sommes presque. Nous ne pensons pas demander trop au reste du monde », prévenait la commissaire européenne au Climat, Connie Hedegaard, alors que les débats se tendaient.

Lire la suiteLire la suite