Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Le travail et ses composantes restent le premier facteur de risque en matière de santé et d'absentéisme des salariés (Malakoff Médéric)

« La baisse de l'engagement au travail des salariés et l'augmentation des absences de courte durée », est l'un des principaux enseignements de la troisième étude « Santé en entreprise » (1) réalisée par Malakoff Médéric (2). Présentée le 13 décembre 2011 par Guillaume Sarkozy, délégué général, et Anne-Sophie Godon, directrice prévention santé et nouveaux services, elle s'inscrit dans une « démarche active de prévention santé visant à préserver la santé et le bien-être des salariés, réduire les risques et optimiser les budgets de la protection sociale », dans un contexte d'augmentation des dépenses. C'est pourquoi cette étude s'intéresse aux indicateurs perçus par les salariés comme susceptibles d'avoir un impact sur l'engagement et la présence au travail. Il en ressort notamment qu' « en 2011, les grands indicateurs de risques restent stables. Les 'composantes du travail et du métier', à savoir la pénibilité, la pression psychologique ou encore la reconnaissance, demeurent le premier facteur de risque pour un salarié sur deux (38 %), devant le 'contexte social' (33 %) ».

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi