Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Déchets radioactifs : le centre de stockage « entre dans sa phase de conception industrielle » (Andra)

Le centre de stockage profond des déchets français les plus radioactifs « entre dans sa phase de conception industrielle », annonce l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), mercredi 4 janvier 2012. L'agence déclare avoir signé ce même jour avec le groupement Gaiya, constitué des deux sociétés d'ingénierie Technip et Ingérop, le « contrat de maîtrise d'oeuvre système ». Cette nouvelle phase dans l'avancée du projet « permettra à l'Andra, après le débat public prévu en 2013, de demander son autorisation de création en 2015 », l'exploitation devant démarrer en 2025.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Déchets radioactifs : le décret autorisant l'Andra à exploiter le laboratoire de Bure jusqu'en 2030 est publié au JO

Le décret n° 2011-1910 « autorisant l'Andra [Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs] à exploiter sur le territoire de la commune de Bure (Meuse) un laboratoire souterrain destiné à étudier les formations géologiques profondes où pourraient être stockés des déchets radioactifs » est publié au Journal officiel du jeudi 22 décembre 2011. Le texte renouvelle l'autorisation accordée à l'Andra d'exploiter ce laboratoire à compter du 1er janvier 2012 jusqu'au 31 décembre 2030, « l'autorisation actuelle arrivant à échéance au 31 décembre 2011 ».

Lire la suiteLire la suite