Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le sénateur UMP Bruno Sido devient le président de l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques

L'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techologniques) a élu son nouveau bureau, mardi 10 janvier 2012. Le sénateur UMP Bruno Sido (Haute-Marne) est désigné président de l'office, le député UMP Claude Birraux (Haute-Savoie) quitte la présidence pour le poste de premier vice-président. Six vice-présidents ont également été désignés. Il s'agit des sénateurs Roland Courteau (PS, Aude), Marcel Deneux (UCR, Somme) et Virginie Klès (PS, Ille-et-Vilaine), et des députés Claude Gatignol (UMP, Manche), Pierre Lasbordes (UMP, Essonne) et Jean-Yves Le Déaut (PS, Meurthe-et-Moselle).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 63 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Electricité : l'Opecst propose de baisser la part du nucléaire à 50 ou 60 % d'ici 2050 (rapport)

« On peut concevoir qu'à l'horizon 2050, la part de production nucléaire dans l'électricité puisse être abaissée vers 50 à 60 % de la production totale actuelle », annonce le jeudi 15 décembre 2011 le député UMP Claude Birraux (Haute-Savoie), président de l'Opecst, lors de la remise du rapport « L'avenir de la filière nucléaire en France » élaboré par la mission « sur la sécurité nucléaire et l'avenir de la filière nucléaire ». Pour rappel, cette mission a été confiée à l'office en mars dernier en réaction à l'accident nucléaire de Fukushima. Le sénateur Bruno Sido (UMP, Haute-Marne) et le député Christian Bataille (PS, Nord) en sont les deux co-rapporteurs. Elle avait par ailleurs rendu un premier rapport d'étape, centré sur les questions de sécurité nucléaire, le 30 juin 2011 (L'AEF n°237292).

Lire la suiteLire la suite
Nucléaire : l'Opecst effectue deux contrôles inopinés des centrales du Blayais et de Paluel

« Même si nous avons déjà rendu un premier rapport d'étape sur la sécurité nucléaire (L'AEF n°237292), nous tenons à rappeler que le Parlement entend jouer pleinement son rôle. » C'est dans cette optique que Claude Birraux, député UMP de Haute-Savoie et président l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et techniques) et Bruno Sido, sénateur UMP de la Haute-Marne et rapporteur de la mission parlementaire sur la sécurité nucléaire (1), ont effectué deux contrôles inopinés avec l'ASN (Autorité de sûreté nucléaire) mercredi 30 novembre 2011, dont ils ont fait un compte-rendu jeudi 1er décembre 2011. Le premier a porté sur le site de la centrale de Paluel (Seine-Maritime), le second sur le site du Blayais (Gironde).

Lire la suiteLire la suite
Perturbateurs endocriniens : l'Opecst préconise « d'informer les consommateurs en apposant un pictogramme pour les femmes enceintes »

« Informer les consommateurs en apposant un pictogramme similaire à celui présent sur les bouteilles d'alcool pour indiquer aux femmes enceintes ou allaitantes qu'elles devraient éviter de s'exposer à des produits contenant des perturbateurs endocriniens. L'apposition de ce logo serait soumise à un avis de l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) dans le cadre des évaluations en cours des perturbateurs endocriniens potentiels. » Voici une des recommandations formulées par le sénateur du Jura Gilbert Barbier (Rassemblement démocratique et social européen), dans son rapport « Les perturbateurs endocriniens, le temps de la précaution », remis à l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques), le 13 juillet 2011.

Lire la suiteLire la suite