Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°223906

Valérie Létard fait 50 recommandations pour « relancer » le Plan autisme ; les associations en attente de prestations plus individualisées

Valérie Létard, sénatrice Nouveau centre du Nord, a remis ce jeudi 12 janvier 2012 à Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, son rapport d'évaluation de l'impact du Plan autisme 2008-2010 dans lequel elle formule 50 recommandations « pour mieux relancer la dynamique » dans la perspective de la préparation d'un troisième plan qui pourrait être annoncé le 2 avril prochain par le Premier ministre à l'occasion de la journée internationale de l'autisme. Le deuxième plan autisme (2008-2010) s'est notamment traduit par l'ouverture de 4 100 places d'accueil supplémentaires dans le champ médico-social et d'une vingtaine de structures expérimentales d'accompagnement des personnes. Mais au fil des mois, « si les ministères sociaux ont (…) piloté les actions qui dépendaient d'eux, les mesures relevant d'un niveau interministériel ou tributaires d'autres aspects de la politique du handicap (accès aux soins somatiques, fonctionnement des MDPH…) ont sérieusement patiné », reconnaît Valérie Létard qui recommande donc d'afficher un « pilotage interministériel » lors du prochain plan. Elle formule six propositions de « gouvernance rénovée » avec la mise en oeuvre d'un pilotage interministériel « selon des procédures formalisées sous la responsabilité du secrétaire général du comité interministériel du handicap » avec le support opérationnel de la DGCS. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Autisme, cause nationale 2012 : rencontres parlementaires en janvier 2012 et un avis du Cese sur « le coût économique et social » fin juin

Le collectif « Rassemblement Ensemble pour l'autisme », mouvement regroupant les principales fédérations oeuvrant en faveur de l'autisme (Autisme France, Asperger Aide France, etc), une dizaine d'associations indépendantes représentant plus de 60 000 familles, ainsi que 800 associations gestionnaires d'établissements et services regroupées au sein de la Fegapei et l'Unapei, salue l'attribution mardi 20 décembre par François Fillon, du label « grande cause nationale 2012 » à l'autisme. Cinq événements auront lieu l'an prochain pour sensibiliser l'opinion à ce trouble qui touche près de 600 000 personnes en France : des rencontres parlementaires à l'Assemblée nationale le 12 janvier, une campagne avec France Télévision (« La nuit bleue ») à l'occasion de la deuxième journée mondiale de sensibilisation le 2 avril, un séminaire de formation en juin avec le spécialiste du syndrome d'Asperger, un tour de France en bus dans les grandes villes et des opérations de sensibilisation dans 101 départements en septembre et en novembre, le congrès d'Autisme France clôturera l'année de l'autisme au Palais des congrès.

Lire la suiteLire la suite
L'autisme, grande cause nationale en 2012. François Fillon veut sensibiliser les Français et lutter contre les préjugés

Le Premier ministre, François Fillon, a attribué mardi 20 décembre 2001 le label de grande cause nationale (1) au collectif d'associations dénommé Rassemblement « Ensemble pour l'autisme » organisé par le Collectif Autisme. Selon Matignon, l'obtention de ce label permet de souligner et encourager la démarche de rassemblement des principales associations oeuvrant en matière de prise en charge de l'autisme. Il s'inscrit aussi dans la continuité du plan autisme 2008-2010 qui a
mobilisé 187 millions d'euros. Le Premier ministre souhaite « sensibiliser les Français à la nécessité de lutter contre les préjugés qui l'entourent encore trop souvent » et marquer « l'engagement de l'État à continuer de renforcer la prise en charge des personnes autistes ». François Fillon rend « hommage » aux familles qui entourent les autistes et les aident à vivre et à s'insérer dans la société qui doit les accueillir avec générosité.

Lire la suiteLire la suite
Plan « psychiatrie et santé mentale » 2005 : Cour des comptes et HCSP tirent un bilan mitigé, la Cour appelle à un redéploiement des moyens

Deux regards simultanés orientés l'un sur l'efficience, l'autre sur l'impact sur la santé des personnes atteintes de pathologies mentales, sont posés par la Cour des comptes et le HCSP (Haut conseil de la santé publique) qui publient, mardi 20 décembre 2011, leurs travaux respectifs d'évaluation des effets du plan « psychiatrie et santé mentale » lancé en 2005. Cette publication coordonnée intervient alors qu'un nouveau plan est attendu pour le début de l'année 2012. Les deux institutions en profitent donc logiquement pour faire des recommandations. Dans son dernier rapport public thématique de l'année, la Cour des comptes formule 26 recommandations qui portent notamment sur les relations entre les ministères de la santé et de la justice s'agissant de la santé mentale dans les prisons, sur la diversification des modes de prises en charge ainsi que sur l'organisation territoriale de la psychiatrie. Elle souhaite la création d'une mission de service public de proximité spécifique à la psychiatrie et la mise en place d'une « hiérarchisation cohérente » entre l'offre de soins de proximité et les structures spécialisées « desservant des territoires plus larges » que le secteur psychiatrique. Le rapport du HCSP insiste, lui, sur la nécessité d'améliorer la continuité des prises en charge et d'intensifier les efforts en direction des enfants et des adolescents.

Lire la suiteLire la suite