Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°223800

Chômage partiel : un projet d'accord national interprofessionnel propose de mobiliser le plan de formation pour former les salariés en APLD

Les partenaires sociaux demandent aux pouvoirs publics de « permettre, dans le cadre d'une convention d'APLD (Activité partielle de longue durée), de réaliser pendant les heures de réduction d'activité, des actions de formation (remise à niveau, adaptation, formation qualifiante, certifiante ou diplômante, développement des compétences et qualification transférable) ou de bilan de compétence ou de VAE, dans les mêmes conditions que celles relatives à la mise en oeuvre du plan de formation pendant le temps de travail ». Telle est l'une des demandes aux pouvoirs publics énoncées dans le projet d'accord national interprofessionnel sur le chômage partiel auquel les partenaires sociaux ont abouti, vendredi 13 janvier 2012, à l'issue d'une deuxième séance de négociation (AEF n°223814). Ce projet d'accord devrait être signé par au moins la CFDT, la CFTC et FO, la CFE-CGC ne s'étant pas exprimée à l'issue de la réunion et la CGT refusant de parapher le texte.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 71 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Chômage partiel : les partenaires sociaux aboutissent à un projet d'ANI avec des « mesures d'urgence » issues des accords de 2009

« Acter des mesures d'urgence sans préjudice sur une réforme de simplification voire d'unification des dispositifs existants. » Benoît Roger-Vasselin, chef de file (Medef) de la délégation patronale, résume ainsi le projet d'accord national interprofessionnel sur le chômage partiel auquel les partenaires sociaux ont abouti, vendredi 13 janvier 2012, à l'issue d'une deuxième séance de négociations. Si la CGT considère ce texte « très mauvais », au moins la CFDT, la CFTC et FO devraient, avec plus ou moins d'allant, soutenir ce projet d'accord se fondant très largement sur des éléments des ANI du 8 juillet 2009 sur la gestion sociale des conséquences de la crise économique sur l'emploi et du 2 octobre 2009 sur le chômage partiel. L'effectivité de ces deux accords a pris fin le 31 décembre 2010. De plus, ce nouveau texte énonce plusieurs adresses aux pouvoirs publics pour faciliter la formation des salariés en chômage partiel et renforcer l'efficacité des dispositifs.

Lire la suiteLire la suite
Le détail des pistes d'évolution des dispositifs de chômage partiel envisagées par le gouvernement

« Alléger et fluidifier les modalités de mise en oeuvre de l'activité partielle » à court terme et lancer des « pistes d'amélioration à moyen terme du système français », telles sont les orientations envisagées par le gouvernement pour rendre plus efficients les divers dispositifs de chômage partiel. Annoncées fin novembre 2011 par le ministre du Travail et de l'Emploi, Xavier Bertrand, à l'occasion de la publication des chiffres du chômage d'octobre (AEF n°227140), ces mesures sont formalisées dans un document servant de base à des discussions bilatérales en cours entre la DGEFP (Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle) et les partenaires sociaux. Globalement, « ces pistes d'évolution reposent à la fois sur une comparaison France-Allemagne et sur l'identification de mesures d'allégement des procédures en vigueur dans notre pays ».

Lire la suiteLire la suite