Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

La perte de la notation triple A devrait susciter une hausse modérée des taux des crédits immobiliers (courtiers en ligne)

Quel impact la dégradation de la France par l'agence de notation Standard & Poor's risque-t-il d'avoir sur le marché immobilier ? « C'est la question que beaucoup de personnes se posent aujourd'hui », relève Sandrine Allonier, la responsable des études économiques du courtier en ligne Meilleurtaux.com dans un entretien à AEF Habitat et Urbanisme, lundi 16 janvier 2012. « Malheureusement, il y aura des conséquences pour les particuliers car un État qui emprunte plus cher, cela signifie des banques qui se financent également à des taux plus élevés, et donc, par effet domino, des taux proposés aux particuliers également plus élevés », prévient de son côté Maël Bernier, directrice de la communication d'Empruntis.com.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Le Crédit foncier estime que les crédits à l'habitat pourraient revenir à 120 milliards d'euros en 2012

« Le contexte est beaucoup plus tendu qu'en 2011 », relève Christophe Pinault, directeur général délégué du Crédit foncier, en charge du développement commercial, interrogé par AEF Habitat et Urbanisme, mardi 10 janvier 2012, à propos de l'éventualité d'un rationnement des crédits à l'habitat (AEF Habitat et Urbanisme n°225958). Ainsi, les crédits à l'habitat qui s'élevaient à 150 milliards d'euros à l'échelon national en 2010 puis 140 milliards en 2011, pourraient retomber à 120 milliards d'euros en 2012. « Il y aura très certainement moins de demandes de crédits », pronostique-t-il. En outre, le recentrage du PTZ+ sur le neuf va compliquer le financement des opérations dans l'immobilier ancien, qui au global, représentent près de 700 000 opérations chaque année, tandis que l'avantage fiscal lié au dispositif Scellier d'incitation à l'investissement locatif a été raboté à 13 %.

Lire la suiteLire la suite
Crédits à l'habitat : baisse de la production et fléchissement de la demande en novembre 2011 (Banque de France)

La Banque de France constate, le 4 janvier 2012, dans son enquête statistique sur les flux de nouveaux crédits et de taux d'intérêt enregistrés au mois de novembre 2011, une poursuite de la baisse de la production annuelle des nouveaux crédits à l'habitat des ménages : 153 milliards d'euros en novembre 2011 contre 158,9 milliards d'euros en octobre 2011. « En novembre, les banques ont déclaré avoir resserré modérément leurs critères d'octroi des prêts à l'habitat », indique la Banque de France. « Les marges ont été légèrement rehaussées de manière un peu plus marquée pour les prêts immobiliers présentant un profil de risque moyen. Les durées des crédits accordés ont [par ailleurs] été réduites tandis que les autres conditions (quotité d'emprunt, frais autres que les intérêts, garanties, etc…) n'ont pas varié. »

Lire la suiteLire la suite
Les taux d'intérêt ont regagné sept points de base pour s'établir en moyenne à 3,93 % (Crédit logement / CSA)

Les taux d'intérêt ont repris en décembre 2011, sept points de base pour s'établir à 3,93 % en moyenne, indique l'observatoire du financement des marchés résidentiels Crédit Logement / CSA, lundi 2 janvier 2012 (1). Les taux s'établissaient, en comparaison, à 3,91 % en septembre et à 3,86 % en octobre. Dans ce contexte, la part de la production de crédits à l'habitat réalisée à taux variable remonte pour atteindre 5,2 % en décembre 2011, contre 4,8 % en moyenne au quatrième trimestre 2011. La part de la production de crédits à l'habitat réalisée à un taux supérieur à 4 % remonte donc pour atteindre 55,8 % en décembre 2011 contre 50,9 % en novembre 2011.

Lire la suiteLire la suite