Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Masterisation : la proposition de loi Grosperrin « offre la formation des enseignants aux officines privées » selon la FSU

« En remplaçant dans le texte 'la formation des maîtres est assurée par les IUFM » par : « elle est assurée notamment par les universités', il supprime définitivement la référence explicite aux IUFM (contenue actuellement dans l'article L625-1 du code de l'éducation) », relève la FSU, jeudi 19 janvier 2012, en référence à une proposition de loi déposée le 10 janvier 2012 par le député (UMP) du Doubs Jacques Grosperrin, par ailleurs secrétaire national UMP en charge des politiques éducatives. Cette proposition de loi vise à modifier les dispositions du code de l'éducation relatives à la formation des maîtres (AEF n°223980). « Mais derrière cette proposition, le ministre de l'Éducation n'est-il pas lui aussi consentant ? », interroge la FSU pour qui le ministère « poursuit ainsi son objectif de suppression des IUFM qu'il n'a pu atteindre suite au fort mouvement de contestation de sa réforme ». Le texte sera examiné en commission des Affaires culturelles et de l'Éducation le 1er février avant un débat en séance publique le 8 février.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 63 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Jacques Grosperrin : « La formation des enseignants restera un grand service d'État »

« J'entends les soucis et les craintes qui s'expriment actuellement. Mais il s'agit d'un faux débat. Soit les gens sont mal informés, soit ils font une traduction de ce texte non réelle. Mon idée est aujourd'hui de faire des auditions des composantes concernées et d'arriver à un toilettage technique pour faire en sorte que le Conseil d'État puisse être satisfait et que les acteurs de la masterisation soient rassurés », déclare à AEF Jacques Grosperrin, jeudi 19 janvier 2012. Le député (UMP) du Doubs, par ailleurs secrétaire national UMP en charge des politiques éducatives, a déposé le 10 janvier 2012 une proposition de loi visant à modifier les dispositions du code de l'éducation relatives à la formation des maîtres (AEF n°223980). Le texte prévoit entre autres que « la formation des maîtres est assurée notamment par les universités » et mentionne « un référentiel arrêté par les ministres chargés de l'Enseignement supérieur et de l'Éducation nationale » mais plus un « cahier des charges » fixé par les deux ministres « après avis du HCE ». Le texte sera examiné en commission des Affaires culturelles et de l'Éducation le 1er février avant un débat en séance publique le 8 février.

Lire la suiteLire la suite
Masterisation : le Snesup « condamne » la proposition de loi Grosperrin supprimant le « cahier des charges » de la formation des enseignants

Le Snesup-FSU « condamne » la proposition de loi déposée par le député UMP Jacques Grosperrin (Doubs) le 10 janvier 2012 et « la combattra », déclare-t-il le 17 janvier 2012 (AEF n°223980). Cette proposition de loi a « pour but explicite » de « substituer au cahier des charges [de la formation des enseignants] un référentiel arrêté par les ministères de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et de l'Éducation nationale ». Cela conduirait à la transformation « de la formation des enseignants sans avoir besoin de recueillir l'avis du Haut Conseil de l'éducation ». Le gouvernement « a trouvé ainsi un parlementaire prêt à l'aider à contrecarrer la décision du Conseil d'État du 28 novembre 2011 qui annulait l'arrêté du 12 mai 2010, lequel abrogeait le cahier des charges de la formation des maîtres de décembre 2006 », affirme le Snesup (AEF n°226938).

Lire la suiteLire la suite
Masterisation : Sauvons l'université demande aux parlementaires de « combattre » la proposition de loi de Jacques Grosperrin

« La proposition de loi du député Grosperrin permet (…) d'inscrire dans la loi les deux objectifs majeurs de la réforme : faire disparaître les IUFM (Instituts universitaires de formation des maîtres) et faire entrer la formation des enseignants dans le marché concurrentiel des établissements et des officines privés », résume SLU (Sauvons l'université), une association d'universitaires (1), dans une lettre adressée aux parlementaires, lundi 16 janvier 2012. Le 10 janvier 2012, Jacques Grosperrin, député du Doubs et par ailleurs secrétaire national UMP en charge des politiques éducatives, a déposé une proposition de loi visant à modifier plusieurs articles du code de l'éducation (AEF n°223980). Le courrier de l'organisation demande « aux élus de la nation [de combattre] comme il se doit [cette] proposition de loi ».

Lire la suiteLire la suite
Masterisation : une proposition de loi modifie les dispositions relatives à la formation des maîtres

Le député UMP du Doubs Jacques Grosperrin a déposé une proposition de loi, enregistrée à la présidence de l'Assemblée nationale le 10 janvier 2012, ayant pour objet de « modifier le code de l'éducation en ce qui concerne certaines dispositions relatives à la formation des maîtres ». « Le présent projet a pour objet de modifier la partie législative du code de l'éducation pour reconnaître le rôle des universités dans la formation des personnels enseignants et permettre leur concours dans le respect de leur autonomie pédagogique et scientifique telle qu'énoncée à l'article L. 711-1 du code de l'éducation et confortée par la loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités ». La proposition de loi est « renvoyée à la commission des affaires culturelles et de l'éducation, à défaut de constitution d'une commission spéciale dans les délais prévus ». Elle n'est pour l'heure pas inscrite à l'ordre du jour des réunions de la commission des affaires culturelles et de l'éducation, apprend AEF auprès de la commission, jeudi 12 janvier 2012.

Lire la suiteLire la suite