Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°222975

ARS : Emmanuelle Wargon, secrétaire générale des ministères sociaux, favorable à une plus grande fongibilité des crédits

Emmanuelle Wargon, secrétaire générale des ministères sociaux, se déclare partisane d'une « fongibilité au maximum de nos possibilités ». Elle répond ce mercredi 25 janvier 2012, dans le cadre d'un Café Nile, à une question de Gérard Viens, professeur au département management de la Santé de l'Essec, qui se demande si l'octroi, dès le départ, aux ARS d'une dotation calculée en fonction du coût actuariel de la population desservie n'aurait pas mieux répondu aux objectifs des agences régionales de santé. « Être dans la transversalité et dans le décloisonnement », telle est la feuille de route des directeurs d'ARS qui ont chacune à décliner 20 objectifs dans leur région indique la secrétaire générale qui explique réunir un vendredi sur deux les directeurs des ministères sociaux (DSS, DGOS, DGCS, etc) ainsi que le directeur de la CNSA et de l'Uncam pour « veiller à la bonne articulation de nos politiques ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Roselyne Bachelot se prononce pour des Ordam, nécessaires pour décloisonner le sanitaire et le médico-social

« Pour poursuivre le travail de décloisonnement » entre le sanitaire et le médico-social, mené par les ARS, la ministre des Solidarités Roselyne Bachelot se prononce clairement pour des Ordam (Objectifs régionaux de dépenses d'assurance maladie) afin de mettre les agences « en situation de responsabilité sur l'ensemble des crédits qui transitent par elles ». Le FIR est « une première étape » dans ce sens. L'ancienne ministre de la Santé s'exprimait à l'occasion des « 1ères rencontres santé » organisées, jeudi 19 janvier 2012, par la BPCE (1) et consacrées à l'impact de loi HPST sur le territoire. Également invité à s'exprimer, le député Yves Bur (UMP, Bas-Rhin) a rappelé les contraintes financières qui pèsent sur le secteur et la difficulté toujours plus grande de faire des économies : « l'optimisation du parcours de santé est une source d'économies nécessaire. La loi HPST est l'outil de cette optimisation : il faut garantir à chaque malade qu'il soit pris en charge là où son état de santé l'exige ». Mais il a mis en garde contre le risque de « gosplan sanitaire » qui guette les ARS si l'installation de ces agences n'aboutissait qu'à une « réforme administrative », faut de « pilotage actif ».

Lire la suiteLire la suite
Maladies du souffle : une campagne de prévention de la BPCO mise en oeuvre en Lorraine, pour dépister davantage les publics à risque (ARS)

Le programme régional de prévention de la BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive), lancé début 2011 avec le soutien de l'ARS-Lorraine, fera l'objet d'un « bilan » le 3 février 2012 en comité de pilotage, pour « évaluer l'adhésion des professionnels de santé et des patients, en vue d'une adaptation et de son éventuelle extension » indique à AEF Annick Dieterling, chef du département « promotion de la santé et prévention » de l'ARS-Lorraine. La région est l'une des plus concernées par cette affection, le taux de mortalité régional dépassant de 50 % le taux national (17 décès pour 100 000 habitants en Lorraine, 11 pour 100 000 habitants en France). « On note en moyenne 422 décès par an par BPCO (1), ces chiffres étant probablement sous-estimés du fait du nombre élevé de malades non diagnostiqués. L'année 2011 a surtout été consacrée à la sensibilisation et à la formation des médecins au dépistage de la BPCO », précise le docteur Annick Dieterling.

Lire la suiteLire la suite
Pénurie de médecins : « Il faut trouver les moyens de déléguer certaines tâches » (Françoise Tenenbaum, conseil régional de Bourgogne)

« Malgré tous les dispositifs que nous avons mis en place, la situation reste critique, dans beaucoup de zones rurales », indique à AEF Françoise Tenenbaum, qui représente le conseil régional de Bourgogne à la conférence régionale de la santé et de l'autonomie (CRSA), où elle a été élue présidente (AEF n°261147). Docteur en géographie de la santé, l'élue (PS) s'interroge sur les nouveaux moyens à déployer pour maintenir une offre sanitaire dans les régions à dominante rurale, comme la Bourgogne. Dans une interview publiée par Les Échos (édition de vendredi 9 et samedi 10 décembre 2011), elle suggère de faire appel aux vétérinaires pour, en cas d'urgence, pallier la pénurie des professionnels de santé, une solution qu'elle qualifie dans l'entretien qu'elle accorde à AEF jeudi 22 décembre 2011 « d'extrême ».

Lire la suiteLire la suite
Plan « psychiatrie et santé mentale » 2005 : Cour des comptes et HCSP tirent un bilan mitigé, la Cour appelle à un redéploiement des moyens

Deux regards simultanés orientés l'un sur l'efficience, l'autre sur l'impact sur la santé des personnes atteintes de pathologies mentales, sont posés par la Cour des comptes et le HCSP (Haut conseil de la santé publique) qui publient, mardi 20 décembre 2011, leurs travaux respectifs d'évaluation des effets du plan « psychiatrie et santé mentale » lancé en 2005. Cette publication coordonnée intervient alors qu'un nouveau plan est attendu pour le début de l'année 2012. Les deux institutions en profitent donc logiquement pour faire des recommandations. Dans son dernier rapport public thématique de l'année, la Cour des comptes formule 26 recommandations qui portent notamment sur les relations entre les ministères de la santé et de la justice s'agissant de la santé mentale dans les prisons, sur la diversification des modes de prises en charge ainsi que sur l'organisation territoriale de la psychiatrie. Elle souhaite la création d'une mission de service public de proximité spécifique à la psychiatrie et la mise en place d'une « hiérarchisation cohérente » entre l'offre de soins de proximité et les structures spécialisées « desservant des territoires plus larges » que le secteur psychiatrique. Le rapport du HCSP insiste, lui, sur la nécessité d'améliorer la continuité des prises en charge et d'intensifier les efforts en direction des enfants et des adolescents.

Lire la suiteLire la suite