Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°222870

Présidentielle 2012 : François Hollande présente 60 mesures pour un coût total estimé à 20 milliards d'euros sur cinq ans

Le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, a présenté, jeudi 26 janvier 2012, à la maison des métallos à Paris, ses « 60 engagements pour la France », qui seront largement diffusés sous la forme d'un livret de 41 pages. Lors d'une conférence de presse, François Hollande a souhaité « insister sur le financement » de ses mesures : « je ne promets que ce que je suis capable de tenir », a-t-il assuré. Elles ont un coût de 20 milliards d'euros sur cinq ans. François Hollande s'est aussi engagé sur un effort d'économies budgétaires de 29 milliards d'euros, car il se fixe un objectif de réduction du déficit public de -4,5 % en 2012, et qui serait dégressif jusqu'à parvenir « à un équilibre de nos finances publiques en 2017 ». La dette passerait ainsi de « près de 90 % du PIB en 2012 » à 80,2 % en 2017. En parallèle, « il faut admettre qu'il y aura une hausse des prélèvements obligatoires », a déclaré le candidat: ils passeraient de 45,1% du PIB en 2012 à 46,9% en 2017. Mais cet effort doit répondre à un objectif de « justice » : il ne serait pas demandé « à l'ensemble des Français », et notamment aux « classes moyennes », mais « aux plus aisés » et « aux entreprises ». À une exception près : il prévoit un relèvement de la cotisation vieillesse pour les salariés et les entreprise de 0,1 point par an pendant cinq ans pour financer sa réforme des retraites. François Hollande affirme que la hausse des prélèvements obligatoires qu'il prévoit n'est pas plus importante que celle qui est advenue au cours du quinquennat de Nicolas Sarkozy : « je m'inscris dans la même trajectoire ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
2012 : François Hollande se prononce pour un encadrement des dépassements d'honoraires et un nouveau système de tarification à l'hôpital

« Trop de Français doivent renoncer à se soigner, pour des raisons financières ou pour des raisons de domicile », a déclaré le candidat socialiste à l'élection présidentielle, lors de son premier meeting au Bourget (Seine-Saint-Denis), dimanche 22 janvier 2012. À partir de ce constat, il a esquissé ses propositions d'évolution du système de santé : « Les dépassements d'honoraires seront encadrés. Nous combattrons les déserts médicaux. Et par un nouveau système de tarification, qui fera la part entre l'activité et le service public, l'hôpital public sera conforté dans ses tâches et dans ses missions. Et je prends l'engagement que personne, je dis bien personne dans notre pays, ne soit à plus d'une demi-heure de transport d'un lieu de traitement des urgences médicales ».

Lire la suiteLire la suite
2012 : François Hollande, s'il est élu, reviendra sur un transfert « brutal » de cotisations patronales vers la TVA ou la CSG

Toute évolution du mode de financement de la protection sociale doit se faire « avec la préparation nécessaire (…) et sans qu'il y ait de transfert qui aille des entreprises vers les ménages. Et ce sera là une des pistes de travail que nous ouvrirons dès le lendemain de notre élection si les Français nous en donnent mandat. Ce qui veut dire que si une décision était prise, brutale, impréparée et avec des conséquences qui peuvent être tout à fait fâcheuses pour la croissance - je pense à la TVA ou même à un recours à la CSG (…) sans qu'il y ait la réflexion préalable, nous nous y opposerons et j'en ferai d'ailleurs un élément du choix des Français ». C'est ce que déclare, ce jeudi 12 janvier 2012, François Hollande au terme d'une série de rencontres avec les organisations syndicales interprofessionnelles de salariés menées depuis le début de la semaine. Le candidat socialiste à la prochaine élection présidentielle insiste sur sa volonté de « redonner confiance aux partenaires sociaux qui représentent les salariés dans notre pays » en les associant à la préparation des lois sociales. « la concertation et le dialogue » doivent devenir « la règle ». Pour ce faire il propose d'inscrire dans la constitution « le principe de la démocratie sociale » : « aucun projet de loi, aucune proposition de loi ne pourrait venir en débat au Parlement sans qu'il y ait eu au préalable une phase de concertation lorsque le sujet porte sur les questions sociales ».

Lire la suiteLire la suite
Le parti socialiste détaille son équipe de campagne : Jean-Marie Le Guen est en charge de la santé, Christiane Demontès des retraites

Le candidat socialiste à la présidentielle, François Hollande, détaille sur son site internet la composition des pôles thématiques qui structurent son équipe de campagne. Marisol Touraine, à la tête du pôle « santé, social, personnes âgées, handicap » (AEF n°228086), est secondée pour les questions de santé par le député de Paris Jean-Marie Le Guen. Depuis 1998, ce denier est adjoint à la mairie de Paris, en charge de la santé publique et des relations avec l'AP-HP. À ce titre, il a présidé le conseil d'administration de l'AP-HP de juin 2008 à juin 2010. La sénatrice du Rhône Christiane Demontès est en charge des questions de retraite. Membre de la commission des Affaires sociales du Sénat, elle a été rapporteur du volet retraites du PLFSS 2012 et co-rapporteur du travail de la Mecss sur les retraites en amont de la réforme de 2010 (dans lequel la mission se prononçait pour la généralisation progressive de systèmes par points ; AEF n°268538). Le sénateur de l'Aisne Yves Daudigny, rapporteur général du PLFSS 2012, est de son côté chargé des questions de sécurité sociale.

Lire la suiteLire la suite

Protection sociale

Aperçu de la dépêche Aperçu
Élection présidentielle : Marisol Touraine est en charge de la protection sociale dans l'équipe de campagne de François Hollande
Lire la suite