Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Formation professionnelle| Dépêche n°222834

« Même si des correctifs s'imposent, nous n'avons pas besoin de révolutionner le système de la formation » (J.P. Denanot, ARF)

« Est-il nécessaire de remettre sur l'ouvrage la loi sur la formation professionnelle ? Même si des correctifs s'imposent, nous n'avons pas besoin de révolutionner ce système. » C'est en ces termes que Jean-Paul Denanot (PS), président de la région Limousin et président de la commission formation de l'ARF (Association des régions de France), évoque, à l'occasion de la 12e université d'hiver organisée notamment par le Centre Inffo à Arles, le mercredi 25 janvier 2012, la mission confiée à l'ancien ministre de l'Emploi Gérard Larcher par le président de la République lors du sommet sur la crise et dont le Premier ministre François Fillon vient de préciser les objectifs (AEF n°222912). « Est-ce que les 5 milliards d'euros que mettent les régions sur la table chaque année méritent d'être passés sous silence ? », interroge-t-il encore à l'égard de la ministre chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle, Nadine Morano, qui, dans sa vidéo d'ouverture a « oublié » de « citer les régions » (AEF n°222925 ). Aussi, le représentant de l'ARF insiste sur le partenariat « indispensable » entre l'État et les régions et fait état d'un « tripartisme parfaitement installé » sur les territoires.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les régions revendiquent le « pilotage » de services publics régionaux de l'orientation et de l'emploi

« Piloter » un « service public régional de l'orientation » et un « service public régional de l'emploi ». Ce sont deux revendications de l'ARF (Association des régions de France) réaffirmées à l'occasion de ses voeux à la presse, mardi 24 janvier 2012. En préambule, Alain Rousset (PS), président de l'ARF et à la tête du conseil régional d'Aquitaine, émet notamment le souhait qu'en 2012 « l'État parle aux régions » avant d'ajouter : « Les régions souhaitent en tout cas parler à l'État. » « Nous avons été surpris que soit lancé un sommet social sur l'emploi et la formation sans que les soutiers de la République que nous sommes soient invités », déclare-t-il. Aussi, Alain Rousset rappelle que « l'apprentissage et la formation professionnelle sont une compétence des régions en totalité ». Les régions entendent d'ailleurs devenir « responsables de la carte des lycées professionnels » -actuellement régie par l'État - comme évoqué par François Bonneau (PS), président de la région Centre, qui pilote la commission éducation à l'ARF.

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy confie une mission à Gérard Larcher pour poser les bases d'une « réforme radicale de la formation professionnelle »

« Gérard Larcher se voit confier une mission pour porter, sous deux mois, une réflexion » sur une « réforme radicale de la formation professionnelle », annonce Nicolas Sarkozy à l'issue du « sommet sur la crise » qui a réuni le gouvernement et les partenaires sociaux, mercredi 18 janvier 2012 à l'Élysée. Gérard Larcher, sénateur UMP des Yvelines, par ailleurs ancien ministre délégué à l'Emploi, au Travail et à l'Insertion professionnelle des jeunes de 2005 à 2007, est plus précisément chargé de conduire une « vaste concertation, englobant partenaires sociaux, régions, universités [et] État ». Il dispose d'un délai de deux mois pour « rendre des propositions opérationnelles », soit aux alentours du terme de l'actuelle législature. L'ancien président du Sénat conduira cette mission « auprès des syndicats, de l'Éducation nationale, des régions, des services de l'État… », précise Nicolas Sarkozy. « L'objectif est simple, ajoute-t-il : que chaque chômeur ait accès à une formation. »

Lire la suiteLire la suite