Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Les docteurs partagent tous un « pool d'une vingtaine de compétences génériques », selon une enquête d'Adoc Talent Management

« L'enquête 'compétences et employabilité des docteurs' tente de répondre à la question de savoir si l'on peut définir un pool de compétences commun à tous les docteurs », explique à AEF Barthélémy Durette, chef de projet au sein du cabinet de conseil en recrutement de docteurs Adoc Talent Management, à l'initiative de l'enquête dont les résultats sont mis en ligne mardi 31 janvier 2012 sur le site de la société (1). « Pour ce faire, un travail essentiellement statistique a été mené à partir d'un questionnaire en ligne auquel ont répondu 5 000 docteurs et recruteurs, préparé par les réflexions de 'focus groups' et complété par des entretiens semi-directifs avec 25 docteurs et recruteurs » (AEF n°232451). La réponse apportée par la centaine de pages du rapport d'enquête est qu' « il existe bien un pool d'une vingtaine de compétences coeur – ou génériques – chez tous les docteurs, indépendamment de leur discipline, de leur taux de séniorité (antériorité de l'obtention de la thèse) et de l'environnement de la thèse (mode et source de financement, activités complémentaires, etc.) ». Ces compétences génériques « s'enrichissent ensuite de compétences spécifiques, notamment en fonction des disciplines », poursuit Barthélémy Durette.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 84 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Des parlementaires demandent de « reconnaître le doctorat comme une expérience professionnelle » (rapport de l'Opecst sur l'innovation)

L'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologique) juge qu'il faut « faire reconnaître l'expérience acquise pendant le doctorat comme une expérience professionnelle et non comme une expérience académique, et proposer aux docteurs des formations complémentaires à l'entrepreneuriat ». Cette recommandation figure parmi celles qu'il formule dans son rapport sur « L'Innovation à l'épreuve des peurs et des risques », rendu public jeudi 19 janvier 2012 (AEF n°223360). Pour l'un des auteurs, le député Jean-Yves Le Déaut (SRC, Meurthe-et-Moselle), vice-président de l'Opecst, « c'est une anomalie, alors que nous sommes dans le système LMD (licence, master, doctorat), que le doctorat ne soit toujours pas reconnu dans les conventions collectives, ni dans la haute administration ». Membre de l'équipe de campagne de François Hollande, candidat du PS à l'élection présidentielle, il estime que « tous les candidats devraient prendre en compte cette mesure ». Son collègue Claude Birraux (UMP, Haute-Savoie), premier vice-président de l'Office parlementaire, co-auteur du rapport et lui-même docteur de l'université de Genève (Suisse), renchérit en affirmant que « cette proposition, qui implique de faciliter l'accès des docteurs aux concours de la haute fonction publique, doit aussi s'appliquer à l'Assemblée nationale et au Sénat ».

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
Jeunes chercheurs : « La reconnaissance du doctorat comme expérience professionnelle avance doucement mais sûrement » (Nicolas Soler, CJC)
Lire la suite
Près de 5 000 docteurs et recruteurs ont participé à l'enquête « Career » d'Adoc Talent Management sur les compétences des docteurs

Adoc Talent Management, société de conseil en recrutement de docteurs, dépouille actuellement une étude sur les compétences des docteurs, dont les résultats doivent être rendus publics le 31 janvier 2012 (1). « Près de 5 000 docteurs et recruteurs ont rempli le questionnaire », indique à AEF Marina Fournier, responsable de l'étude. S'inscrivant dans un projet baptisé Career (compétences pour renforcer l'attractivité réciproque entre docteurs et entreprises), l'enquête s'appuie sur un questionnaire mis en ligne jusqu'au 31 août 2011. Il demandait aux docteurs d' « énumérer de manière la plus détaillée possible » les compétences qu'ils pensent avoir développées, et aux recruteurs de faire de même pour les compétences dont leur entreprise a besoin.

Lire la suiteLire la suite
« En France, nous avons une R&D d'ingénieurs, pas de docteurs » (Christine Musselin, directrice de recherche au CNRS, colloque du CAS)

« Pourquoi n'y a-t-il pas assez de liens entre l'université et le secteur privé ? Nous sommes le seul pays à nous poser la question », déclare Bernard Belloc conseiller du président de la République pour l'enseignement supérieur et la recherche lors du colloque « l'Université dans le monde », organisé par le Conseil d'analyse stratégique jeudi 16 juin 2011 à Paris. « Dans d'autres pays, ce sujet n'a pas lieu d'être », poursuit-il. « Le problème en France, concernant le rapprochement entre l'université et le privé, s'est notamment cristallisé après mai 68 et dans les années 1980. Cette période a notamment vu une importante massification des étudiants, surtout dans des filières offrant un peu moins de débouchés comme les SHS et les institutions d'enseignement supérieur se sont refermées sur elles-mêmes », détaille Bernard Belloc.

Lire la suiteLire la suite
Insertion des docteurs : « 46 % des docteurs travaillent dans la sphère privée en 2007, contre 34 % dix ans plus tôt » (Étude du Céreq)

46 % des docteurs travaillent dans la sphère privée en 2007, contre 34 % dix ans plus tôt, indique le Céreq dans une note « Bref » intitulée « Des docteurs en mal de stabilisation » datée de septembre 2010 (1). Par exemple, en sciences de l'ingénieur, « la majorité des emplois se trouve dans la recherche privée, malgré la concurrence […] des diplômés d'écoles d'ingénieurs ». En droit, sciences économiques et gestion, « une part croissante des jeunes docteurs occupe des emplois dans le secteur privé en dehors de la recherche ».

Lire la suiteLire la suite