Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°221733

Nicolas Sarkozy envisage un référendum pour réformer le système d'indemnisation du chômage

« Il faudrait sans doute réfléchir à l'opportunité de s'adresser directement aux Français pour qu'ils donnent leur opinion sur [l]e système d'indemnisation du chômage et sur la façon dont on doit considérer le travail et l'assistanat », déclare Nicolas Sarkozy, dans une interview à paraître au « Figaro Magazine » du samedi 11 février 2012. Le président de la République envisage ainsi de recourir au « référendum » pour demander « directement au peuple français » son avis sur les droits et les devoirs auxquels doivent être soumis les demandeurs d'emploi indemnisés. Ce référendum serait organisé en cas d'absence de « consensus » entre les partenaires sociaux et aurait lieu après l'élection présidentielle de mai 2012, si Nicolas Sarkozy est réélu. Concernant l'annonce officielle de sa candidature, le chef de l'État souligne que le rendez-vous « approche » : « Comme pour toutes les décisions importantes, je prends le temps d'une réflexion longue et approfondie. » « Le Monde » daté de vendredi 10 février croit savoir que Nicolas Sarkozy « devrait se déclarer la semaine prochaine », « autour du 16 février ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle 2012 : le détail des mesures sociales du programme de l'UMP

« Préparer et protéger l'avenir des enfants de France » : tel est l'intitulé du programme présidentiel définitif de l'UMP, adopté par plus 96 % des adhérents et présenté lors du conseil national du parti, samedi 28 janvier 2012. Ce programme, qui doit servir de base à celui de Nicolas Sarkozy, très probable candidat à sa succession, reprend les grandes lignes des multiples « conventions » que le parti présidentiel a organisé durant l'année 2011. Ce projet présidentiel prévoit 30 milliards d'euros de dépenses sur cinq ans (20 milliards pour l'éducation, dont le développement de l'apprentissage, et 10 milliards pour « le pacte républicain » comprenant notamment le contrat unique d'insertion pour les bénéficiaires du RSA), financés par des économies sur le budget de l'État (« diminution d'allégements de charges liés à la réduction du temps de travail » ou « fusion entre la PPE et le RSA »), de la protection sociale (dégressivité des allocations chômage) et des collectivités locales (« modernisation des politiques publiques et de l'organisation du travail »). Voici le détail des mesures sociales du programme présidentiel de l'UMP.

Lire la suiteLire la suite
Nicolas Sarkozy donne deux mois aux partenaires sociaux pour négocier sur les accords de « compétitivité-emploi »

Le Premier ministre, François Fillon, doit écrire dans la matinée du lundi 30 janvier 2012 aux partenaires sociaux « pour leur demander de négocier les accords de compétitivité-emploi dans les deux mois qui viennent », annonce Nicolas Sarkozy. Ces accords, inspirés du « modèle » allemand, impliqueraient « concrètement que, si une majorité de salariés se mettent d'accord, dans une entreprise et non pas dans une branche, pour décider de la durée du travail ou de privilégier l'emploi sur le salaire ou le salaire sur l'emploi, ils pourraient le faire », précise le président de la République, lors de son intervention télévisée du dimanche 29 janvier 2012. Ce type d'accord « s'imposera à la loi et aux contrats individuels ».

Lire la suiteLire la suite
« L'accord d'entreprise peut-il peser plus que la loi ? » (Nicolas Sarkozy)

Allégement du coût du travail, accords « compétitivité-emploi », création d'une banque de l'industrie et taxe sur les transactions financières : telles sont les mesures que devrait annoncer le président de la République dans dix jours. « Hier, lors du sommet social avec les partenaires sociaux, nous avons pris des mesures d'urgence. Dans dix jours, nous prendrons des décisions encore plus importantes », déclare Nicolas Sarkozy, jeudi 19 janvier 2012 à Lyon, à l'occasion de ses vœux aux forces économiques et aux acteurs de l'emploi. « Contre le chômage, on n'a pas tout essayé », a-t-il insisté. « La crise nous oblige à prendre de nouvelles décisions difficiles et qui feront débat », mais « nous n'accepterons pas l'immobilisme, même à trois mois des élections ».

Lire la suiteLire la suite
« Sommet sur la crise » : le détail des 430 millions d'euros de mesures gouvernementales et des chantiers de réforme ouverts

430 millions d'euros « financés par redéploiement » pour ne pas alourdir la dette du pays pour « protéger l'emploi dans les entreprises, soutenir la création d'emploi pour les jeunes et amplifier [les] efforts pour former et accompagner les demandeurs d'emploi » et des « chantiers de réformes ouverts avec les partenaires sociaux » qui feront l'objet de décisions à la fin du mois de janvier et ultérieurement : telles sont les conclusions du « sommet sur la crise » qui a réuni l'exécutif et les partenaires sociaux représentatifs, mercredi 18 janvier 2012, à l'Élysée. « Quel que soit le calendrier politique, la crise et le chômage ne donnent le droit à aucun d'entre nous de rester dans l'inaction », déclare Nicolas Sarkozy, à l'issue de la réunion. Voici le détail des annonces du président de la République :

Lire la suiteLire la suite
« Il va falloir faire des contrôles plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui refuseraient des offres d'emploi » (Nicolas Sarkozy)

« Puisque nous commençons à sortir de la crise, il va falloir faire des contrôles plus précis et plus exigeants pour les chômeurs qui bénéficient d'allocations et qui refuseraient des offres d'emploi disponibles », déclare Nicolas Sarkozy, jeudi 7 avril 2011, à l'occasion d'une table ronde sur l'avenir de l'industrie à Issoire (Puy-de-Dôme). Si le président de la République n'a pas impulsé cette politique auparavant, c'est parce que durant la crise, « on a pris 500 000 chômeurs en plus et ce n'était pas le moment de renforcer les contrôles, il fallait mieux accompagner les licenciés économiques ». « Maintenant qu'on sort de la crise, c'est une question de justice sociale », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite