Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

François Hollande veut transformer les IUFM en « Écoles supérieures du professorat et de l'éducation »

« Quel avenir a un pays qui a tant maltraité ses professeurs qu'il se trouve incapable aujourd'hui d'en recruter suffisamment pour assurer ses besoins d'instruction et d'éducation ? », interroge François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, à l'occasion d'un discours sur l'éducation prononcé à Orléans (Loiret), jeudi 9 février 2012. « Je rétablirai donc une formation initiale et continue des professeurs digne de ce nom. Les universités conserveront la responsabilité de cette formation. Au sein de ces universités, les actuels IUFM se transformeront en Écoles supérieures du professorat et de l'éducation », annonce François Hollande.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Métier enseignant : « Il serait indécent d'entrer dans le sujet par la réforme du statut de 1950 » (Vincent Peillon)

« Le pari que nous faisons est celui d'une réforme globale. Il serait indécent à l'égard des enseignants de dire 'on entre dans le sujet du métier par la réforme du statut de 1950' », déclare Vincent Peillon, conseiller de François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle de 2012, en charge de l'éducation, de la jeunesse, de l'enseignement supérieur, de la recherche, de l'enseignement et de la formation professionnels, lors d'une réunion de l'association des journalistes en éducation (AJÉ) tenue le vendredi 27 janvier 2012 à Paris. « Il s'agit de penser différemment le métier de l'enseignant, des pratiques pédagogiques, de la formation », poursuit-il. « J'ai fixé une règle, celle d'avoir des entrées pédagogiques pour faire en sorte de mener cette réforme globale. Si on commence par réformer le statut de 1950, on envoie le signal à l'opinion que les enseignants ne travaillent pas assez. Or je crois qu'il faut un statut, qui protège de la précarité ». « J'assume qu'on ne peut faire une grande réforme de l'Éducation nationale qu'avec le soutien des enseignants, mais aussi des parents d'élèves et de l'ensemble des citoyens. Il doit s'agir d'une co-production », préconise-t-il. François Hollande doit prononcer « un discours sur l'éducation » le 9 février 2012.

Lire la suiteLire la suite
François Hollande : « Le nombre total de fonctionnaires n'augmentera pas »

« La promesse républicaine, c'est que chaque génération vivra mieux que la précédente. Et aujourd'hui, cette promesse est trahie. Notre jeunesse est sacrifiée, abandonnée, reléguée. Chômage, précarité, dévalorisation des diplômes, désespérance, perte d'autonomie, accès au logement difficile. Sans compter ce que nous lui laissons, à cette jeunesse, un environnement dégradé, des retraites non financées, une dette considérable. Et pourtant, la jeunesse c'est notre chance ! Comment peut-on accepter que cette chance devienne une charge ? », interroge François Hollande, candidat du Parti socialiste à l'élection présidentielle des 22 avril et 6 mai 2012, au terme d'un discours d'une heure et demi prononcé dimanche 22 janvier 2012, lors de son premier meeting national au Bourget, en Seine-Saint-Denis. François Hollande doit détailler son programme jeudi 26 janvier 2012.

Lire la suiteLire la suite
60 000 postes : « nous n'allons pas créer des postes de fonctionnaires dans la masse globale de la fonction publique » (Vincent Peillon)

« Il y aura un redéploiement à l'intérieur des renouvellements des départs à la retraite de toute la fonction publique mais pas au sein de l'Éducation nationale », indique à AEF Vincent Peillon, mercredi 18 janvier 2012 (AEF n°223548). « Cela fera un petit plus pour l'Éducation nationale et un petit moins pour certaines catégories de fonctionnaires, peut-être au ministère des Finances ou à l'Équipement ? Je n'en sais rien à ce stade. Ce seront des arbitrages pris par François Hollande. Chaque année, 60 000 personnes partent à la retraite dans la fonction publique d'État. « Sur ces 60 000, 30 000 sont issus de l'Éducation nationale et parmi eux, 15 000 par an en moyenne n'étaient pas renouvelés au titre de la RGPP », rappelle le conseiller du candidat PS. « Nous, socialistes, nous disons 'on les garde tous, et nous rajoutons 12 000 postes par an pour réparer ce qui a été cassé'. Ce qui fait 30 000 + 12 000, soit 42 000 embauches à la rentrée. Ce sont ces 12 000 créations de postes qui seront prises sur les départs en retraite dans la fonction publique. »

Lire la suiteLire la suite
François Hollande veut créer de « nouveaux métiers » pour lutter contre la violence

François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, veut « augmenter le nombre d'adultes dans les établissements les plus difficiles » : c'est l'une de ses « six propositions » pour lutter contre la violence scolaire et le décrochage, présentées vendredi 13 janvier 2012 lors d'un déplacement à Pierrefitte-sur-Seine (Seine-Saint-Denis).

Lire la suiteLire la suite