Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Étudiants étrangers : le collectif du 31 mai dénonce un « coup de bluff » du gouvernement et estime que « rien n'a changé » depuis janvier

« Le gouvernement a joué sur un énorme effet de communication, qui a très bien réussi puisqu'on ne parle plus du tout de la question des étudiants étrangers, alors que dans les préfectures de région et de département, la situation n'a pas changé. C'est un coup de bluff ! Les étudiants étrangers qui s'y présentent se voient répondre qu'aucun nouveau texte n'a été reçu et que les services sont 'dans l'attente' », indique à AEF Fatma Chouaieb, porte-parole du collectif des étudiants étrangers en changement de statut (dit « collectif du 31 mai », en référence à la circulaire Guéant publiée le 31 mai 2011, AEF n°232183), lundi 13 février 2012, soit un mois après la communication du gouvernement concernant la rédaction d'une seconde circulaire spécifique aux étudiants étrangers (AEF n°223902). Après une manifestation ce week-end dans trois villes françaises, le collectif envisage de nouvelles actions.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Étudiants étrangers : le Sénat adopte une résolution alors que la « circulaire Guéant » fait toujours débat

Le Sénat adopte une résolution « relative au séjour des étudiants étrangers diplômés » proposée par Bariza Khiari, sénatrice PS de Paris (AEF n°228007) par 174 voix contre 139, mercredi 18 janvier 2012. Cette résolution, qui a valeur d'interpellation politique, énonce le souhait que « le gouvernement prenne en compte, pour mener sa politique migratoire, les nécessités du rayonnement international de la France ainsi que l'importance des étudiants étrangers dans la croissance future de l'économie française, dans la diffusion de la culture française, ainsi que dans la vitalité de la recherche de la France ». Elle « invite le gouvernement à respecter la lettre et l'esprit de l'article L.311-11 du Ceseda (code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) », qui rappelle les modalités de l'APS (autorisation provisoire de séjour).

Lire la suiteLire la suite
Étudiants étrangers : « Le mal est fait » pour le Collectif du 31 mai et l'équipe de François Hollande. « Le compte n'y est pas » pour l'Unef

« La publication de ce nouveau texte est un premier pas en avant, mais cela ne suffit pas à rassurer les parties prenantes », indique Fatma Chouaieb, porte-parole du « Collectif du 31 mai », contactée par AEF au lendemain de l'envoi aux préfets de la nouvelle circulaire sur les autorisations de travail pour les étudiants étrangers en France par trois ministères (1) (AEF n°223902). « Le texte met beaucoup trop l'accent sur la procédure de l'APS (autorisation provisoire de séjour, prévue à l'article L.311-11 du Cedesa (Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile), reprend Fatma Chouaieb, alors que c'est une procédure qui n'est pas sollicitée par les étudiants étrangers et qui n'est pas voulue par les entreprises. Dans le cas des étudiants étrangers, la procédure les oblige à s'inscrire dans une 'perspective de retour dans leur pays d'origine' et dans le cas des entreprises, elles ne souhaitent pas embaucher quelqu'un pour une durée qui quoiqu'il arrive ne pourra pas dépasser au maximum un an et demi. »

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Étudiants étrangers : la nouvelle circulaire entérine les recommandations des représentants des grandes écoles et des universités

« La nouvelle circulaire répond point par point à toutes les propositions présentées par les trois conférences », indique à AEF Louis Vogel, président de la CPU, jeudi 12 janvier 2012, à la lecture de la nouvelle circulaire sur les autorisations de travail pour les étudiants étrangers en France, envoyée ce même jour aux préfets par les ministères concernés (1), et qu'AEF s'est procurée. « Je tiens à souligner la qualité de la concertation et de l'écoute des différents ministères », souligne Louis Vogel. « Tout ce qu'il était possible de faire dans le cadre d'une circulaire a été fait, sachant qu'on ne pouvait toucher ni au décret, ni à la loi. Cela ne veut pas dire qu'il ne reste rien à faire en matière de travail des étudiants étrangers, notamment ceux du premier cycle pour lesquels il y a aussi des questions d'insertion professionnelle à traiter. La loi doit être modifiée. Mais j'espère que cette nouvelle circulaire permettra d'effacer la mauvaise impression laissée par la première. »

Lire la suiteLire la suite
Étudiants étrangers : la CGE, la Cdefi et la CPU formulent leurs recommandations pour améliorer le texte de la circulaire complémentaire

Tout en reconnaissant les « évolutions positives » que constitue le texte de circulaire complémentaire qui leur a été soumis le 4 janvier 2012 par les trois ministères concernés (1) dans le but de « dissiper tout malentendu » concernant l'emploi des « diplômés étrangers hautement qualifiés » en France (AEF n°224493), la CGE, la Cdefi et la CPU formulent, mercredi 11 janvier 2012, une série de recommandations pour améliorer ce texte. Dans une lettre que les trois conférences ont envoyée aux ministres mardi 10 janvier, et qu'elles ont rendue publique le 11 janvier, elles écrivent notamment que « la circulaire devrait insister davantage sur le fait que l'article L311-11 [du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile] permet la délivrance du titre de séjour pour première expérience professionnelle à tous les diplômés étrangers disposant d'un contrat ou d'une promesse d'embauche en adéquation avec leur formation, et, moyennant un certain seuil financier, correspondant à leur niveau. »

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Étudiants étrangers : la nouvelle circulaire « réglera le cas de quelques centaines d'étudiants déjà assez favorisés » (Serge Slama, juriste)
Lire la suite