Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Présidentielle 2012 : « La non reconnaissance du doctorat dans les collectivités locales est une absurdité » (Pierre Albertini, Modem)

« Le doctorat est une expérience qui mérite d'être valorisée : la non-reconnaissance du doctorat dans les collectivités locales est une absurdité. L'État doit donner l'exemple en diversifiant l'accès à la fonction publique et à la haute fonction publique. » C'est ce que déclare Pierre Albertini, du Modem, lors d'un colloque intitulé « jeunes chercheurs : un atout majeur face aux défis de demain », organisé par la CJC (Confédération des jeunes chercheurs), l'Andès (Association nationale des docteurs) et Jecco (Jeunes chercheurs de l'Institut Cochin), vendredi 17 février 2012 à l'Institut Pasteur à Paris (AEF n°220928). À cette occasion, les différents partis à l'élection présidentielle sont invités à présenter leurs propositions pour la recherche. L'UMP n'a pas répondu à l'invitation à la CJC.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 94 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle : le PS « envisage une contrepartie pédagogique » pour que « tous les doctorants disposent d'un financement » (V. Peillon)

« L'objectif doit être que tous les doctorants disposent d'un financement, et je veux ouvrir une réflexion avec le médiateur et les organisations syndicales, pour voir s'il peut y avoir une contrepartie pédagogique. Puisque nous avons des problèmes d'encadrement, il s'agit de voir s'il est possible d'envisager des tutorats avec des élèves, de primaire par exemple, dans le cadre de ce contrat. » C'est ce que déclare à AEF Vincent Peillon, chargé de l'Éducation au sein de l'équipe de campagne de François Hollande, candidat du PS à l'élection présidentielle, en marge de son discours prononcé lors du colloque « Jeunes chercheurs : un atout majeur face aux défis de demain », organisé par la CJC (Confédération des jeunes chercheurs), l'Andès (Association nationale des docteurs) et Jecco (Jeunes chercheurs de l'Institut Cochin), vendredi 17 février 2012 à l'Institut Pasteur à Paris. Au cours de cette journée, les candidats à l'élection présidentielle présentent leurs propositions pour la recherche et les jeunes chercheurs.

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : le Medef propose un « pacte innovation » pour développer l'effort de R&D des entreprises en France

« Mettre en place un 'pacte innovation' où toutes les entreprises affirmeront leur ambition de contribuer à faire travailler mieux ensemble les différents acteurs, de développer leur effort de R&D en France, leur collaboration avec l'université et l'enseignement supérieur et la mise en oeuvre de binômes grandes entreprises-PME. » Telle est l'une des propositions du Medef dans son ouvrage numérique de propositions pour la présidentielle « Besoin d'aire », présenté par sa présidente Laurence Parisot, mardi 14 février 2012 à Paris. « Comment rendre encore plus fertile cet écosystème d'innovation ? », s'interroge le Medef qui considère qu'il faut « accroître les liens entre recherche privée et recherche publique ; encourager la création de centres de R&D sur [le] territoire ; favoriser l'emploi scientifique ; donner autant d'importance à l'immatériel qu'au matériel ; se coordonner avec le projet Horizon 2020 de la Commission européenne ».

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : l'UGICT-CGT propose d'accroître l'effort de recherche à « 1 % du PIB pour le secteur public et 2 % pour le privé »

« Développer l'effort de recherche du pays est un impératif qui ne doit plus être repoussé sine die. Il faut passer à 3 % du PIB dans les cinq ans, sur la base d'une croissance de l'effort, partagée entre le public et le privé : 1 % du PIB pour le secteur public et 2 % du PIB pour le secteur privé. Cet effort doit être réalisé en augmentant les financements et l'emploi scientifique. » Tel est le premier des « objectifs revendicatifs » de l'UGICT-CGT (Union générale des ingénieurs, cadres et techniciens - Confédération générale du travail) pour la recherche en France. Ces « objectifs » constituent la seconde partie d'une « plaquette » diffusée vendredi 10 février 2012, destinée à « interpeller les candidats à l'élection présidentielle ». La CGT se déclare « inquiète » de la situation de la recherche dans le pays, « d'autant plus », précise-t-elle, « que du côté des entreprises, nombre d'entre elles tournent le dos à la recherche, malgré les aides de l'État mises à leur disposition, à l'exemple de Sanofi dans la pharmacie ou de PSA qui ont décidé de supprimer des emplois en R&D. Nous y voyons là des éléments forts pour appeler à dresser le vrai bilan des réformes de l'enseignement supérieur et de la recherche engagées sous l'égide de Nicolas Sarkozy. »

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : Le Leem demande la mise en place d'une « politique de coopération scientifique entre recherche publique et privée »

« Définir les priorités d'investissements de recherche sur les grands enjeux de santé publique (lutte contre le cancer, le sida, les maladies inflammatoires et génétiques, etc.) et développer une politique de coopération scientifique entre recherche publique et recherche privée. » Telles sont les principales propositions formulées par le Leem (Les Entreprises du médicament) dans une lettre ouverte adressée aux candidats à l'élection présidentielle publiée jeudi 9 février 2012. Le Leem « attend des éclairages » sur plusieurs points stratégiques : « Oui ou non, sont-ils conscients des contraintes qui pèsent sur ces entreprises de haute technologie, engagées dans des défis scientifiques et industriels de dimension internationale ? Oui ou non, mesurent-ils l'importance, pour la France, de développer une véritable politique industrielle de santé ? » « Pour relever ces défis et remporter la bataille de l'innovation, des coopérations efficaces doivent être tissées entre acteurs du public et du privé, entre chercheurs de différentes disciplines. Notre pays dispose d'une expertise scientifique de haut niveau, de médecins cliniciens d'une très grande compétence, de chercheurs industriels réputés. Il nous faut cultiver ces atouts dans une démarche de collaboration visant des objectifs ciblés », estime le Leem.

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : « L'ANR pourrait être un bon vecteur pour transférer des fonds vers des thématiques peu explorées » (L. Audouin, EELV)

« Nous sommes pour le remplacement de la LRU et pour la suppression de l'Aeres (Agence d'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) », déclare Laurent Audouin, chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche dans l'équipe d'Eva Joly (Europe Écologie-Les Verts), lors d'un débat organisé par le séminaire de politique des sciences à l'EHESS (École des hautes études en sciences sociales), à Paris, jeudi 12 janvier 2012. En revanche, « il y a de la place pour un outil permettant des financements circonscrits », comme l'ANR (Agence nationale de la recherche). « Nous ne pouvons pas être taxés de conservatisme ! », se défend Laurent Audouin. « L'ANR pourrait être un bon vecteur pour transférer des fonds vers des thématiques peu explorées par la recherche », avance-t-il, comme « la santé environnementale », les études « sur le genre », ou encore « la question du bio ».

Lire la suiteLire la suite