Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Une minorité de pays européens impose un « principe de spécialité » pour les entreprises de sécurité privée (rapport de la Coess)

Seuls 18 % des pays européens imposent un « principe de spécialité » pour les entreprises de sécurité privée, selon le rapport 2011 de la Coess (Confédération européenne des services de sécurité) sur les activités de sécurité privée en Europe, publié mardi 7 février 2012 (AEF Sécurité globale n°220743). Ce principe existe en France où les entreprises relevant de la loi du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées de sécurité sont uniquement autorisées à effectuer des services de sécurité privée. C'est également le cas en Belgique, au Luxembourg, en Espagne ou en Suède. Au Royaume-Uni, au contraire, 80 % des entreprises de sécurité privée exercent aussi d'autres activités. Ce taux atteint 85 % pour l'Allemagne et l'Italie.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Claude Guéant détaille à Jean-Louis Blanchou ses attentes quant à la révision de la loi du 12 juillet 1983 sur la sécurité privée

Réaliser « le travail qui permettra dans les prochains mois de porter à l'examen du Parlement un projet de texte révisant la loi du 12 juillet 1983 » : voici la demande adressée par Claude Guéant, ministre de l'Intérieur, à Jean-Louis Blanchou, délégué interministériel à la sécurité privée. Dans un courrier daté du lundi 9 janvier 2012, dont AEF Sécurité globale a obtenu copie, le ministre demande à Jean-Louis Blanchou de réunir pour cela « l'ensemble des partenaires concernés : organisations patronales représentatives des activités actuellement concernées par le texte existant, autres familles professionnelles appartenant au secteur, organisations syndicales représentatives des salariés, donneurs d'ordre… » Et d'ajouter : « Vous associerez le Cnaps (Conseil national des activités privées de sécurité) à ces réflexions. »

Lire la suiteLire la suite
Les grands axes de la loi du 12 juillet 1983 relative aux activités privées de sécurité

« Nous avons entamé des réflexions sur la réforme de la loi du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées de sécurité avec les services du ministère de l'Intérieur et les organisations professionnelles. Depuis 1983, la société a changé et la sécurité privée a évolué. » C'est ce que déclare Jean-Louis Blanchou, délégué interministériel à la sécurité privée, dans un récent entretien accordé à AEF Sécurité globale (AEF Sécurité globale n°224685). « De nouveaux métiers sont apparus, des transferts ont été effectués, notamment avec la délégation de la sûreté aéroportuaire, et des dispositifs de mise en formation ont été définis et mis en place pour les agents comme pour les dirigeants. Il faut tenir compte de ces évolutions », ajoutait-il. Alors que s'ouvre cette réflexion, AEF Sécurité globale revient sur les dispositions de la loi du 12 juillet 1983 telles qu'elles s'appliquent aujourd'hui.

Lire la suiteLire la suite