Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

URGENT. Directive nitrates : la Commission européenne traduit la France devant la Cour de justice de l'Union européenne

La Commission européenne indique, lundi 27 février 2012, qu'elle traduit la France devant la Cour de justice de l'Union européenne pour non respect de la directive nitrates (91/676/CEE), qui vise à « protéger la qualité de l'eau dans toute l'Europe en empêchant que les nitrates utilisés dans l'agriculture ne polluent les eaux souterraines et de surface et en favorisant le recours aux bonnes pratiques agricoles ». La Commission européenne reproche à la France de n'avoir pas désigné des zones de protection vulnérables à la pollution par les nitrates et lui demande de « désigner davantage de zones en élaborant des plans appropriés pour faire face au problème ». Elle pointe également le « manque de précision » et les « lacunes » de la législation et des programmes d'action : « Les périodes d'interdiction sont inappropriées et les restrictions concernant l'épandage des effluents d'élevage et des fertilisants sont insuffisantes. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Azote : « 50 % des émissions nationales de nitrates et 80 % de celles d'ammoniac sont imputables à l'élevage » (Inra)

« La contribution de l'élevage aux émissions nationales des différentes formes d'azote réactif est importante : 50 % pour le nitrate, 80 % pour l'ammoniac et 70 % pour le protoxyde d'azote, en tenant compte du fait qu'une grande part des engrais industriels sont employés sur les cultures utilisées pour produire des aliments pour l'élevage. » Voici ce que révèle l'étude « Les flux d'azote liés aux élevages - Réduire les pertes, rétablir les équilibres » menée par l'Inra (Institut national de la recherche agronomique) et publiée jeudi 19 janvier 2012. À la demande des ministères en charge de l'Agriculture et de l'Écologie, l'Inra a ainsi dressé « un état des connaissances scientifiques disponibles », « afin de mieux comprendre le rôle de l'élevage dans les pollutions liées à l'azote et d'identifier les leviers permettant de réduire les pressions de l'azote sur l'environnement ».

Lire la suiteLire la suite
Nitrates : deux projets de textes réglementaires visant la protection des eaux sont mis en consultation

Les ministères de l'Écologie et de l'Agriculture organisent une consultation en ligne, du 21 décembre 2011 au 14 janvier 2012, sur deux projets de texte relatifs aux « mesures renforcées des programmes d'actions régionaux pour la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d'origine agricole ». Le premier, un projet de décret, vise à modifier les dispositions du code de l'environnement transposant la directive nitrates en droit national, et précise le contenu des programmes d'actions régionaux. Le second, un projet d'arrêté interministériel, définit les modalités techniques de certaines mesures des programmes d'actions.

Lire la suiteLire la suite
Nitrates : l'arrêté définissant le programme d'action national de réduction de la pollution des eaux est publié au Journal officiel

L'arrêté « relatif au programme d'action national à mettre en oeuvre dans les zones vulnérables afin de réduire la pollution des eaux par les nitrates d'origine agricole » est publié au Journal officiel du mercredi 21 décembre 2011. Il définit les mesures de ce programme, concernant « les capacités de stockage des effluents d'élevage, le stockage de certains effluents au champ, les périodes d'interdiction d'épandage des fertilisants azotés, la limitation de l'épandage des fertilisants afin de garantir l'équilibre de la fertilisation azotée, les modalités d'établissement du plan de fumure et du cahier d'enregistrement des pratiques, les modalités de calcul de la quantité maximale d'azote contenu dans les effluents d'élevage pouvant être épandue annuellement par chaque exploitation et les conditions d'épandage par rapport au cours d'eau ».

Lire la suiteLire la suite
Programme nitrates : l'Autorité environnementale note l'absence de mesures de contrôle sur la « fertilisation équilibrée »

L'Autorité environnementale publie, jeudi 13 octobre 2011, son avis, rendu la veille, sur le « programme d'actions national » relatif aux nitrates, qui prend la forme d'un projet d'arrêté, pris en application du décret n°2011-1257 du 10 octobre 2011 (L'AEF n°230712). Ce programme national doit remplacer les programmes départementaux, pour satisfaire la Commission européenne qui juge ces derniers « trop disparates entre les départements », et dont le contenu des mesures est « incomplet » et « insuffisant », selon le résumé non technique réalisé par le ministère de l'Écologie.

Lire la suiteLire la suite
Eau : le gouvernement publie le décret nitrates ; l'ONG ERB annonce un recours devant le Conseil d'Etat

Le décret n° 2011-1257 du 10 octobre 2011 « relatif aux programmes d'actions à mettre en œuvre en vue de la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d'origine agricole », est publié au Journal officiel du mardi 11 octobre 2011. Il remplace les actuels programmes d'actions départementaux par un programme d'actions national et des programmes d'actions régionaux, dans le but de mieux « lutter contre la pollution par les nitrates » grâce à « des mesures destinées à une bonne maîtrise des fertilisants azotés et à une gestion adaptée des terres agricoles, dans l'objectif de restaurer et de préserver la qualité des eaux », indique le gouvernement. Sont concernés les « exploitants agricoles et toute personne physique ou morale épandant des fertilisants azotés sur des terres agricoles ».

Lire la suiteLire la suite