Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Sécurité globale| Sécurité privée| Dépêche n°220158

Espionnage présumé : Ikea annonce le lancement d'une enquête interne après le dépôt d'une plainte contre X de salariés

« Nous avons lancé une enquête avec l'aide de conseillers indépendants pour obtenir la vision la plus complète de ce qui s'est passé dans les faits », annonce Ikea France, jeudi 1er mars 2012. Le groupe réagit à la publication d'un article du « Canard enchaîné », mercredi 29 février 2012, selon lequel le directeur de la gestion du risque d'Ikea, Jean-François Paris, avait passé un accord en 2003 avec l'entreprise Sûreté international. Toujours selon « Le Canard enchaîné », cette société fournissait, moyennant rémunération, des informations sur les personnels ainsi que sur certains clients d'Ikea, issues notamment du fichier de police Stic. L'hebdomadaire fait état d'échanges de courriels entre le directeur de la gestion du risque et le dirigeant de Sûreté international, Yann Messian, dans le cadre de cet accord.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Espionnage présumé de trois ONG : Greenpeace France porte plainte, Areva dément être le donneur d'ordre

Greenpeace France annonce, mardi 3 janvier 2012, déposer une plainte contre X auprès du procureur de la République de Paris, en réaction aux révélations faites dimanche 1er janvier 2012 par le « Journal du dimanche » à propos d'une opération d'infiltration qu'Areva aurait pu commanditer à l'encontre de l'ONG environnementale. Et ce pour deux motifs : « faits d'intrusion frauduleuse dans un système informatique » et « complicité et recel d'informations à caractère secret ou personnel en utilisant les facilités que procure l'exercice d'une activité professionnelle ».

Lire la suiteLire la suite
Plusieurs pistes de protection face au sujet « brûlant » de l'espionnage industriel présentées lors du colloque annuel du CDSE

« L'espionnage industriel n'est pas un sujet tabou mais c'est un sujet brûlant », déclare Jean-Pierre Vuillerme, responsable du pôle « management des risques » de l'Adit (Agence pour la diffusion de l'information technologique) (AEF Sécurité globale n°252103), jeudi 1er décembre 2011. Il animait, dans le cadre du colloque annuel du CDSE qui avait lieu à Paris (AEF Sécurité globale n°226804), une table ronde intitulée « L'espionnage industriel : entre paranoïa et principe de précaution, comment appréhender et gérer les risques ». « L'affaire Renault a été un réveil très fort qui nous a interpellés. Et l'on se demande pourquoi on parle aussi peu de l'espionnage économique. » La réponse, selon Alain Juillet, président du CDSE, est que « les entreprises n'osent pas avouer qu'elles sont victimes d'espionnage. Elles ont peur que cela abîme leur image, or l'expérience a montré que c'est généralement le contraire. Jouer la transparence évite de donner cours à des interprétations fallacieuses des événements ».

Lire la suiteLire la suite
Renault sollicite Alain Bauer, Alain Juillet et Éric Delbecque pour créer une direction de la protection et de l'information « exemplaire »

Le P-DG de Renault, Carlos Ghosn, annonce avoir confié à Alain Bauer, Alain Juillet et Éric Delbecque « une mission visant à établir, après un dialogue approfondi avec les principaux responsables en charge de ces questions et les institutions compétentes de l'État et leurs responsables, le projet de refonte des outils nécessaires à la protection du patrimoine de l'entreprise ». Il l'indique, lundi 11 avril 2011, à la suite d'un conseil d'administration extraordinaire destiné à « examiner les conclusions des deux missions d'audit […] conduites par la direction de l'audit interne et par le cabinet Bearing Point chez Renault du 14 mars au 8 avril 2011 ». Ces audits « ont démonté de façon précise l'enchaînement des faits ayant abouti à la mise en cause injustifiée de trois cadres de Renault. »

Lire la suiteLire la suite