Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Élections à Bordeaux-III : courte majorité pour la liste d'opposition « Agir ensemble pour Bordeaux-III » dans les collèges enseignants du CA

La liste « Agir ensemble pour Bordeaux-III » obtient une majorité relative au sein des collèges enseignants du conseil d'administration de l'université Montaigne Bordeaux-III, mardi 6 mars 2011, à l'occasion du renouvellement des trois conseils de l'établissement. Conduite par Pierre Beylot, ancien vice-président du Cevu de 2005 à 2008, sous le mandat du président Singaravelou, cette liste a obtenu sept sièges (six dans le collège A, un dans le collège B), alors que la liste « Bordeaux-III Partages », menée par Jean-Paul Jourdan, vice-président du CA dans l'équipe sortante du président Patrice Brun, en obtient six (un dans le collège A, cinq dans le collège B). La troisième liste, « Alternative », place un seul élu en la personne de sa tête de liste, Jean-Yves Coquelin, VP Cevu de l'équipe sortante, démissionnaire en 2011. « Agir ensemble pour Bordeaux-III » est la seule des trois listes en lice à s'être prononcée favorablement à une participation de Bordeaux-III à la NUB, la future nouvelle université unique de Bordeaux.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 86 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
DÉCRYPTAGE. À Bordeaux, les premiers désaccords sur la construction de la nouvelle université unique apparaissent

Le conseil d'administration de l'IPB (Institut polytechnique de Bordeaux) a rejeté le 9 décembre 2011 la note d'étape sur la construction de la NUB (nouvelle université de Bordeaux), futur établissement qui doit regrouper à l'horizon 2014 trois des quatre universités bordelaises (1), l'IPB (2) et Sciences Po Bordeaux. Ce document était soumis au vote des CA de chacun des cinq établissements engagés dans ce processus et au vote de leurs comités techniques, au sein desquels sont représentés les personnels. À ce jour, tous les comités techniques ont rejeté ce texte à l'unanimité, à l'exception de celui de l'IEP, qui s'est abstenu. Tous les CA se sont également prononcés mais pas de la même façon, certains présidents et directeurs soumettant la note d'étape dans son intégralité, d'autres préférant proposer au vote un simple texte de quitus pour la poursuite du chantier de la NUB, après l'avis négatif exprimé en comité technique.

Lire la suiteLire la suite
L'université Bordeaux-III ne passera pas sous gestion rectorale en 2012

L'université Montaigne Bordeaux-III, qui présentait « trois exercices fortement déficitaires » en 2008, 2009 et 2010, ne passera pas sous gestion rectorale en 2012 (1). Après une « étude approfondie » des comptes par le recteur, l'université, la direction régionale des finances publiques et le comité des pairs mis en place par la Dgesip et la CPU, « il est apparu que cette période coïncidait avec une remise en ordre de la comptabilité, dans la perspective du passage aux RCE. L'ampleur de ces régularisations comptables a permis d'établir qu'il ne s'agissait pas de déficits structurels et que par ailleurs, le fonds de roulement et la trésorerie atteignaient des niveaux satisfaisants », indique le rectorat de Bordeaux le 14 décembre 2011. Le recteur et le comité des pairs considèrent donc, « en accord avec le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, que le processus budgétaire ne nécessite pas de mesures exceptionnelles », pour l'adoption du budget 2012.

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Bordeaux-III : la campagne d'emplois 2012 revient à une « gestion de la pénurie » (Patrice Brun, président)
Lire la suite
Bordeaux-III : il manque à l'université « 300 000 euros pour payer la masse salariale » (Patrice Brun, président)

« Nos marges de manoeuvre sont actuellement négatives pour 2011, il nous manque 300 000 euros pour payer la masse salariale », indique à AEF Patrice Brun, président de l'université Montaigne Bordeaux-III dont l'établissement est passé aux RCE le 1er janvier 2011. Selon lui, ce différentiel est la conséquence de la stratégie de « saturation des emplois prônée par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Afin de gonfler notre masse salariale, le ministère nous a conseillé de saturer nos emplois, c'est-à-dire de les pourvoir avec un maximum de titulaires l'année qui a précédé notre basculement dans l'autonomie, en nous promettant de nous accompagner. Mais en 2011, le ministère nous a alloué le même montant pour la masse salariale que celui attribué en 2010. Il ne s'agit ni de cynisme, ni d'incompétence de leur part. En février 2010, ils étaient sincères en nous disant qu'ils nous accompagneraient mais ensuite, il y a eu la rigueur budgétaire », explique Patrice Brun.

Lire la suiteLire la suite
Université unique à Bordeaux : les nouveaux dirigeants de Bordeaux-IV plaident pour associer Bordeaux-III aux travaux en observateur

« Pour l'instant, les marges de manoeuvres financières dégagées par le passage aux RCE se chiffrent plutôt, pour nous, en négatif, à -500 000 euros », répond à AEF Claude Dupuy, le nouveau vice-président chargé de l'administration et des finances de l'université Montesquieu Bordeaux-IV. L'établissement, autonome depuis le 1er janvier 2011, affiche, dit-il, un GVT positif qui représente une hausse mécanique de la masse salariale de 0,75 % par an. Claude Dupuy affirme que le ministère de l'Enseignement supérieur, qui avait évalué ce GVT à 0,03 %, a revu son estimation à la demande de Bordeaux-IV et a accepté d'inclure un complément de dotation dans la DGF cette année pour absorber en partie cette hausse. « D'où l'annonce d'une augmentation de 5,3 % de notre budget de fonctionnement pour 2011, mais en réalité, si on retire ce complément de dotation pour la prise en compte du GVT, notre budget n'augmente que de 1,5 % » », ajoute le VP.

Lire la suiteLire la suite