Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°219287

2012 : les entreprises de services à la personne réclament un cadre fiscal stable et la défense du principe de libre choix du prestataire

« Nous comprenons les contraintes budgétaires mais nous pouvons offrir 100 000 emplois en échange d'un cadre fiscal stable. Cela ne coûte rien à l'État si l'on tient compte du recul du travail au noir que permet le développement des services à la personne », assure le président de la FESP, Maxime Aiach. La fédération qui représente les entreprises de services à la personne et les particuliers employeurs présente, mardi 13 mars 2012, un questionnaire qui sera envoyé aux candidats à l'élection présidentielle de 2012 par lequel elle entend les interpeller sur six « question essentielles » : la manière dont ils voient l'évolution du secteur sur la durée de leur mandat, le sort qu'ils entendent réserver au dispositif de crédit et de réduction d'impôt de 50 % dont bénéficie aujourd'hui le secteur, un engagement réciproque liant l'État et les entreprises du secteur (la garantie d'un cadre fiscal stable en contrepartie de la création de 100 000 emplois), la défense du principe de libre choix du prestataire dans le cadre de l'accompagnement aux personnes dépendantes, la sauvegarde du périmètre des 21 métiers définissant le secteur et enfin la création d'une « filière de formation par métier ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle 2012 : UNA s'inquiète que les questions relatives à la dépendance restent « sans écho » et formule ses propositions

Le réseau d'associations d'aide à domicile et de services à la personne UNA (1) « s'inquiète, à quelques mois des élections présidentielles, que les questions relatives au secteur de l'aide à domicile et à la prise en charge des personnes fragiles restent toujours sans écho ». Il est « essentiel », pour son directeur général, Yves Verollet que les candidats « s'emparent à nouveau de ce dossier et qu'ils le fassent avancer afin de s'occuper véritablement des besoins des personnes dépendantes en France ». Pour « sortir de l'impasse », UNA formule donc ses propositions qui tiennent en quatre orientations prioritaires de travail qu'elle compte approfondir au cours du mois de mars, « avec des propositions de mesures concrètes et opérationnelles à prendre » : une réponse universelle aux besoins d'accompagnement avec des solutions personnalisées, une restructuration complète du secteur avec une amélioration des dispositifs et de l'offre de services, et une coordination entre les différents acteurs du secteur, des dispositifs concrets sur les questions de prévention d'accompagnement des aidants et un mécanisme de financement basé avant tout sur la solidarité collective.

Lire la suiteLire la suite
Services d'aide à domicile : la FESP propose une « refonte en profondeur » des modes de régulation et de tarification

Les difficultés que connaît aujourd'hui le secteur de l'aide à domicile « invitent à une refonte en profondeur des modes de régulation et de tarification » qui doit prendre en compte « les réalités de l'ensemble des acteurs présents sur le secteur, quels que soient leurs statut et régime ». C'est ce que souligne la fédération des entreprises de service à la personne qui présente, vendredi 10 février 2012, ses propositions visant à mettre en place une expérimentation - ainsi que la LFSS 2012 le permet - alternative à celle de l'ADF et du collectif des fédérations d'associations de maintien à domicile (AEF n°232283). La FESP reproche notamment à l'expérimentation de l'ADF et des associations de maintien à domicile d'exclure les entreprises du dispositif alors qu'elles représenteraient près du tiers des prestataires au niveau national. Pour prendre en compte cette diversité des acteurs, l'expérimentation proposée par la FESP reposerait sur quatre principes : le respect du libre choix du bénéficiaire des services entre une structure agréée ou autorisée ; la possibilité pour toutes les structures du secteur de participer à l'expérimentation, l'interdiction des subventions aux structures associatives et le respect des principes de non discrimination et de libre concurrence.

Lire la suiteLire la suite
Rapport Poletti sur l'aide à domicile : des propositions « inadaptées » et « insuffisantes » selon les principales fédérations d'associations

Les pistes évoquées dans le rapport de Bérengère Poletti (UMP, Ardennes) sur l'aide à domicile et les difficultés financières du secteur, remis mardi 10 janvier 2012 à la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot (AEF n°224112), sont « largement insuffisantes » et « ne pourraient être mises en place de façon pertinente que dans un cadre réglementaire global et cohérent » estiment huit fédérations d'établissements et services (1). Ces fédérations accueillent favorablement l'idée de « simplifier les dispositifs d'accompagnement des personnes fragiles et le droit d'option entre autorisation et agrément » en confiant aux agences régionales de santé la responsabilité de délivrer l'agrément et donc en replaçant « l'ensemble des dispositifs d'accompagnement des personnes fragiles dans le champ médico-social ».

Lire la suiteLire la suite
Services à la personne : l'Assemblée renonce à cibler les avantages fiscaux sur les publics dépendants

Les députés ont adopté hier, mercredi 30 novembre 2011, dans le cadre de l'examen en séance publique du PLFR pour 2011, le relèvement du taux réduit de TVA de 5,5 % à 7 %, sauf pour les prestations fournies dans les foyers d'accueil de personnes âgées ou de personnes handicapées. Le rapporteur général Gilles Carrez (UMP, Val-de-Marne) a par ailleurs retiré un amendement voté en commission des finances le 23 novembre dernier, et dont il était le co-auteur, visant à restreindre le champ des services à la personne bénéficiant des aides fiscales aux activités ayant une utilité sociale « incontestable ». L'aide fiscale aux services à la personne correspond aujourd'hui à une réduction ou un crédit d'impôt égal à 50 % des sommes effectivement engagées (jusqu'à 15 000 euros). L'amendement visait à restreindre le champ des activités éligibles à cette aide à une liste fixée dans le code des impôts tout en conservant le dispositif actuel pour les personnes placées en situation de dépendance (personnes âgées, personnes handicapées ou autres personnes ayant besoin d'une aide personnelle à leur domicile). Selon Gilles Carrez la dépense fiscale pour les services à la personne « s'est emballée » en passant de « 2 milliards d'euros il y a cinq ans » à « 3,6 milliards d'euros » aujourd'hui, voire 4,4 milliards d'euros en prenant en compte les gardes à domicile.

Lire la suiteLire la suite
Aide à domicile : l'ADF signe un accord cadre avec le secteur. Roselyne Bachelot annonce une nouvelle tarification « courant 2013 »

L'ADF a signé, mercredi 21 septembre 2011, avec les principales associations intervenant dans le secteur de l'aide à domicile un accord cadre pour une nouvelle organisation et un nouveau système de tarification des services (autorisés), l'actuel datant de 2003. « Pour que cet accord puisse vivre nous avons besoin de textes réglementaires et législatifs » plaide Claudy Lebreton, président de l'ADF devant la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot.Tous deux intervenaient ce jour dans le cadre des 2e assises nationales de l'aide à domicile organisées par « Le Journal du domicile et des services à la personne » à Paris. « Nous devons aménager les modalités de tarification des services d'aide à domicile » et « les modalités de tarification que vous proposez sont intéressantes » répond Roselyne Bachelot mais le sujet est « complexe et technique ». « L'État et les départements doivent travailler en partenariat » sur ce thème. « Je vais proposer au Parlement de valider le principe d'expérimentation des modalités de tarification des services à domicile » assure la ministre. Ces nouvelles modalités de tarification mises au point par l'ADF et les associations du secteur sont en effet en voie d'expérimentation dans trois départements (Oise, Doubs et Côte d'Armor). « Le cahier des charge de ces expérimentations sera concerté avec l'ensemble des acteurs du secteur » et « un nouveau modèle de tarification pourra être choisi courant 2013 » ajoute Roselyne Bachelot.

Lire la suiteLire la suite