Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Youssoufi Touré indique que le référentiel d'équivalences horaires « n'est pas appliqué » à l'université d'Orléans

« Je démens formellement l'information selon laquelle l'université d'Orléans appliquerait l'arrêté du 31 juillet 2009 relatif au référentiel national d'équivalences horaires », déclare Youssoufi Touré, président de l'université d'Orléans à AEF, mardi 13 mars 2012. Il réagit à la publication, par un collectif d'universitaires de l'université d'Orléans, d'une lettre ouverte à propos de ce référentiel sur le site de « Qualité de la science française » (AEF n°219380). Dans ce courrier, les signataires écrivent notamment qu' « à Orléans et en quelques autres universités, le référentiel a été (…) détourné » et que « d'un dispositif de gratification, on a cherché à faire un dispositif de contrôle, d'évaluation et de sanction ». Le président de l'université d'Orléans assure de son côté qu' « il n'est pas possible de détourner quelque chose que l'on n'applique pas ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 71 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Référentiel d'équivalences horaires : un collectif de l'université d'Orléans dénonce une application qui le « détourne » de sa finalité

Avec la loi LRU, les présidents d'université ont « le pouvoir de gestion de[s] carrières [des enseignants chercheurs] (mutation, détachement, mise à disposition, etc) », mais « rien (…) ne leur permet d'imposer aux enseignants-chercheurs, voire aux autres enseignants de l'université, une application qui détourne le référentiel [d'équivalences horaires] de sa finalité », écrit un collectif d'universitaires de l'université d'Orléans, dans une lettre ouverte publiée sur le site de « Qualité de la science française ». Selon les signataires, l' « idée originelle » du référentiel est que « si un enseignant-chercheur accomplit des activités supplémentaires (…) énumérées dans le référentiel, celles-ci sont susceptibles d'être prises en compte dans son service ». Or, « à Orléans et en quelques autres universités, le référentiel a été à ce point détourné, que l'idée qui l'anime est devenue : 'si un enseignant-chercheur ne fait pas suffisamment de recherche, il devra accomplir des activités supplémentaires, ajoutées à son service, parmi celles énumérées dans le référentiel' ». Ainsi, « d'un dispositif de gratification, on a cherché à faire un dispositif de contrôle, d'évaluation et de sanction », dénoncent-ils.

Lire la suiteLire la suite
Référentiel des tâches : les 10 préconisations de la CDUS, Promosciences et du réseau des VP Cevu

« Donner la liberté et la responsabilité aux composantes avec un cadrage du central sous forme de plafond ou de fourchette ; coupler l'affichage systématique des heures TD avec les heures effectives (1h-équivalent TD = 4,2h effectives) ; permettre l'intégration des Prag et PRCE dans le dispositif pour tendre vers l'équité optimale » : ce sont quelques-unes des dix préconisations formulées par la CDUS (Conférence des doyens et des directeurs des UFR scientifiques), Promosciences (association pour la promotion de la licence sciences, technologies et santé) et le réseau des VP Cevu à l'issue d'une journée d'études consacrée au bilan du référentiel des tâches (1), jeudi 17 novembre 2011. Quatre universités, Lille-I, Poitiers, Lyon-I, et l'Upec (Université Paris est Créteil) ont présenté leur référentiel des tâches à cette occasion (2).

Lire la suiteLire la suite
Enseignants-chercheurs : 50 % des universités ont un tableau d'équivalences horaires, selon une enquête de la DGRH contestée par la Ferc-Sup

« Une enquête floue, sans méthodologie, sans signification, qu'il faut enterrer » : c'est en ces termes que Jérôme Valluy, élu au Cneser de la Ferc-Sup-CGT, qualifie une enquête de la DGRH sur le référentiel d'équivalences horaires pour les enseignants-chercheurs, présentée lors du comité de suivi de ce référentiel le 29 septembre 2011. La DGRH a demandé aux universités de lui faire remonter entre mai et septembre 2011 les « délibérations du CA ou tout autre document qui ont permis ou permettront de mettre en place ce référentiel ».

Lire la suiteLire la suite
Temps de service des enseignants-chercheurs : la CPU soulève « un certain nombre de questions que pose la mise en place » du référentiel

« La CPU n'a bien sûr aucune directive à donner aux établissements autonomes, pour la mise en place du référentiel national d'équivalences horaires », indique la conférence dans une note de mai 2010 sur le référentiel des tâches des enseignants-chercheurs adressée à tous les présidents d'université. « Il est ainsi dans la nature même d'un dispositif décentralisé qu'un même type de tâche ne donne pas lieu exactement à la même reconnaissance horaire d'un établissement à l'autre », expose-t-elle. Elle réaffirme néanmoins sa légitimité « à soulever un certain nombre de questions que pose cette mise en place », et « à leur apporter des réponses collectives, ou à tout le moins des réponses harmonisées ».

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Enseignants-chercheurs : Le référentiel d'équivalences horaires « ne cadre rien du tout » (Stéphane Tassel, Snesup)
Lire la suite
Temps de service des enseignants-chercheurs : un mode d'emploi du référentiel devrait être envoyé aux établissements début avril

Un mode d'emploi du référentiel national d'équivalences horaires, prévu par le décret statutaire des enseignants-chercheurs d'avril 2009, devrait être transmis aux établissements début avril (AEF n°291215), selon les informations recueillies par AEF. Ce document, dont AEF a eu copie, a été élaboré par la DGRH, et résulte du travail du comité de suivi sur le référentiel rassemblant la CPU, plusieurs organisations syndicales (Snesup-FSU, Sgen-CFDT, SNPREES-FO et Sup'Recherche-Unsa), la Cdefi et la Dgesip. Le comité, qui s'est réuni quatre fois depuis novembre 2009, doit se réunir à nouveau en octobre prochain afin de faire un bilan de la mise en place du référentiel dans les établissements.

Lire la suiteLire la suite