Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Allemagne : l'EFI recommande « un rééquilibrage de la poursuite de la coopération germano-chinoise dans l'intérêt des deux parties »

« La Chine conquiert toujours plus de domaines de compétences qui ont traditionnellement une grande place en Allemagne. » Pour faire face à ce défi, l'EFI (la commission d'experts allemande pour la recherche et l'innovation - Expertenkommission Forschung und Innovation) recommande « un rééquilibrage de la poursuite de la coopération germano-chinoise dans l'intérêt des deux parties », « la poursuite continue des progrès pour la protection intellectuelle en Chine », « le développement de normes et de standards », « une attention plus forte accordée tôt aux compétences asiatiques dans l'enseignement de l'ingénierie, de la biologie, du droit et de l'économie », et « une plus grande coordination des politiques scientifiques envers la Chine ». C'est ce qui ressort du rapport 2012 sur la recherche, l'innovation et les capacités technologiques de l'Allemagne que l'EFI a remis à la chancelière Angela Merkel, le 29 février 2012. Les experts recommandent en outre de développer une stratégie allemande pour se positionner sur le secteur de l'électromobilité en Chine.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 89 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Allemagne : le gouvernement fédéral veut changer la constitution pour pouvoir financer la recherche, prérogative exclusive des Länder

« Le gouvernement fédéral [allemand] souhaite une réforme de la loi fondamentale [la constitution] afin d'être en mesure de mieux promouvoir les institutions de recherche. » C'est ce que révèle le quotidien allemand « SDZ » (Süddeutsche Zeitung) dans son édition du 10 février 2012, qui fait mention d'un entretien avec la ministre fédérale de l'Éducation et de la Recherche, Annette Schavan. Selon le quotidien, cette dernière a déclaré vouloir modifier, au cours de l'actuelle législature, l'article « 91b ». Appelé « interdiction de coopération », ce dernier interdit au gouvernement fédéral « d'investir dans les domaines pour lesquels les Länder sont les seuls compétents d'après la loi fondamentale, ce qui englobe pratiquement toute la politique d'éducation ».

Lire la suiteLire la suite
La France et l'Allemagne définissent cinq priorités scientifiques pour une « coopération renforcée » dotée de 27 millions d'euros

La France et l'Allemagne présentent une « feuille de route » pour « accroître la qualité et l'efficacité de la recherche et de l'enseignement supérieur par une coopération renforcée », lundi 6 février 2012 à l'occasion de la tenue d'un conseil des ministres franco-allemand à Paris. Le document définit « cinq priorités avec un calendrier, des objectifs de convergence et des financements correspondants pour un montant total d'environ 27 millions d'euros en 2012 », l'un des objectifs étant d' « atteindre une masse critique plaçant l'Europe au meilleur niveau mondial ». La feuille de route a été élaborée par « un groupe de haut niveau franco-allemand composé de personnalités du domaine de la science et de la politique de recherche (1), créé à la suite du 4e forum franco-allemand de la coopération en recherche, qui s'est déroulé à Berlin (Allemagne) les 12 et 13 octobre 2011 et a réuni les acteurs principaux de la recherche », souligne le ministère français de l'Enseignement supérieur et de la Recherche.

Lire la suiteLire la suite
Allemagne : les femmes occupent 4 % des postes de direction des institutions de recherche et représentent 18,2 % des professeurs d'université

Quarante établissements de l'enseignement supérieur en Allemagne sont dirigés par des femmes, soit 11,3 %, indique le gouvernement fédéral allemand, dans sa réponse à la « Grande question » (question au gouvernement) des députés socialistes, verts et du parti de gauche « Die Linke » sur « la parité dans les sciences et la recherche ». Rendue dans un document en date du 17 novembre 2011, cette dernière a fait l'objet d'un débat en séance plénière au Parlement fédéral le 15 décembre. « Si nous continuons ainsi, nous aurons peut-être la parité à la fin du siècle ! », déclare à cette occasion la présidente de la commission parlementaire pour l'éducation et la recherche, la socialiste Ulla Burchardt (1). « Selon le document du gouvernement, les femmes représentent 32,7 % du personnel scientifique allemand et n'occupent que 4 % des postes de direction dans les institutions de recherche : soit 9 sur 316 dans la société Fraunhofer, 51 sur 607 dans la communauté Helmholz, 43 sur 394 dans la communauté Leibniz et 119 sur 640 dans la société Max Planck. D'autre part, en 2009, 18,2 % des professeurs d'université étaient des femmes (soit le double du pourcentage recensé il y a dix ans), et la moitié des thèses de doctorat sont soutenues par des femmes.

Lire la suiteLire la suite
Allemagne : Les dépenses de R&D atteignent le « niveau record de 70 milliards d'euros » en 2010 (ministère de la Recherche)

« En 2010, les dépenses de recherche et développement ont atteint un niveau record de près de 70 milliards d'euros dont 46,9 milliards investis par les entreprises allemandes dans leur R&D interne, soit 3,7 % de plus qu'en 2009 », annonce le 5 décembre 2011 le ministère allemand pour l'Éducation et la Recherche. « Malgré une croissance nominale forte du PIB d'environ 4,3 % pour l'année 2010, la part de la R&D dans le PIB est restée à son haut niveau des années précédentes, à 2,82 % », selon le ministère qui rappelle que l'Allemagne est de ce fait « dans le groupe de tête au niveau européen ». « En proportion de leur PIB, seuls la Finlande (3,87 %), la Suède (3,42 %) et le Danemark (3,06 %) ont dépensé plus que l'Allemagne en R&D », ajoute le ministère. Le pays se situe « devant la France (2,26 %), le Royaume-Uni (1,77 %) et l'Italie (1,26 %) ». La moyenne de l'Union européenne est autour de 2 %.

Lire la suiteLire la suite
« Grâce au CIR, le coût de la recherche française est inférieur de 37 % à celui de l'Allemagne » (Laurent Wauquiez à Thalès)

« Sans le crédit impôt recherche, le coût de la recherche en France serait supérieur à celui des autres pays européens (Allemagne, Royaume-Uni, etc.) alors que grâce à ce dispositif, le coût de la recherche française est inférieur de 37 % à celui de l'Allemagne et de 11 % à celui du Royaume-Uni », déclare Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche à l'occasion de sa visite du laboratoire commun Thalès-CEA Lab Vision sur le plateau de Saclay, à Palaiseau (Essonne), mercredi 9 novembre 2011. « J'entends parfois dire que le CIR est justifié pour les PME qui n'investissent pas assez dans la recherche, mais qu'il serait un cadeau fait aux grandes entreprises, qui investiraient de toute façon dans la R&D. C'est faux, il est prouvé que les PME bénéficient du CIR à 70 % », poursuit le ministre. Luc Vigneron, PDG de Thalès, signale à AEF « que le CIR a permis de financer de nombreux équipements de recherche et notamment le laboratoire commun Thalès-CEA ». Par ailleurs, il fait savoir que Thalès « emploie chaque année 200 contrats Cifre dont 70 % sont embauchés à l'issue de leur contrat ».

Lire la suiteLire la suite
Allemagne : la députée européenne Silvana Koch-Mehrin se voit retirer son titre de docteur par l'université d'Heidelberg

L'université d'Heidelberg décide, « après examen approfondi de sa thèse », de retirer son titre de docteur à la députée européenne et vice-présidente du Parlement européen Silvana Koch-Mehrin, annonce l'établissement le 15 juin 2011. Cette décision intervient après plusieurs semaines d'accusations de plagiat contre la députée. Mi-mai, la députée avait déjà renoncé à ses fonctions de vice-présidente du Parlement européen et de présidente du groupe FDP (parti libéral allemand).

Lire la suiteLire la suite