Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°218975

Les fermetures brusques d'établissements, « un choc qui peut avoir des répercussions à long terme sur les salariés » (Insee)

Les fermetures brusques d'établissements « ont des effets importants et durables sur la carrière des salariés touchés », effets s'étalant souvent sur le long terme, selon une étude de l'Insee, publiée jeudi 15 mars 2012. L'auteur, le chercheur Jean-François Royer, y analyse les trajectoires de salariés concernés par des brusques fermetures d'établissements survenues en France entre 1995 et 1999. « En moyenne chaque année, c'est environ 2 % des salariés des établissements de plus de dix salariés qui sont touchés » par ces fermetures brusques d'établissements, définies comme des cessations d'activités imprévues qui entraînent la suppression de la très grande majorité des emplois de l'établissement. Les salariés concernés connaissent un « choc », ayant des effets durables sur leur chômage, leur mobilité professionnelle ou encore leurs revenus. « Les effets moyens immédiats sur le chômage et la masse salariale sont massifs, ce qui n'est guère étonnant », souligne l'auteur.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 78 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
« Il n'est pas rare que les ruptures d'emploi correspondent à des ruptures de trajectoire » (Centre d'études de l'emploi)

« Il n'est pas rare que les ruptures d'emploi correspondent à des ruptures de trajectoires, faisant par exemple passer d'un emploi stable à une répétition d'emplois courts ou à une situation d'exclusion durable sur le marché du travail », observe le CEE (Centre d'études de l'emploi) dans un document de travail daté de novembre 2011 consacré aux « Formes de rupture d'emploi et trajectoires de mobilités externes ». Sur la base d'une analyse empirique à partir de données du début des années 2000 (1), les auteurs (2) montrent notamment que les CDD, souvent présentés comme des « tremplins » permettant d'accéder à des emplois stables appartenant à un segment du marché du travail « primaire » (où l'on peut faire carrière), peuvent aussi représenter des « portes de sortie », qui font quitter le marché primaire, voire le marché du travail.

Lire la suiteLire la suite
La DGEFP veut améliorer le suivi des plans de sauvegarde de l'emploi

La DGEFP (Délégation générale à l'emploi et à la formation professionnelle), dans une instruction n°25 du 8 novembre 2011, liste une série de mesures pour améliorer le suivi et les remontées des PSE (plans de sauvegarde de l'emploi) mis en oeuvre sur les territoires. La DGEFP observe en effet que le nombre de PSE rapportés mensuellement aux services de la Dares est « systématiquement divergent » du nombre de PSE enregistrés sur le terrain par les unités territoriales et saisis par voie informatique. Il importe de « corriger cet écart » et d'« obtenir un suivi incontestable de cette donnée très sensible », souligne l'instruction adressée aux préfets de région et de départements ainsi qu'aux services déconcentrés de l'État (Direccte et Dieccte en Outre-mer).

Lire la suiteLire la suite
URGENT. Les propositions du « rapport Rouilleault » pour renforcer la continuité professionnelle et l'accès de tous à la qualification

« La France a dans de nombreux secteurs d'activité un problème de compétitivité non seulement par rapport aux pays émergents mais aussi par rapport à l'Allemagne. La priorité à l'innovation, la recherche, l'enseignement supérieur, l'investissement matériel, l'une des conditions nécessaires pour restaurer notre compétitivité dans une économie mondialisée, ne doit pas renforcer ni la fracture numérique ni la fracture sociale. Elle doit, au contraire, être accompagnée par une priorité pour l'accès de tous à la qualification et par un accompagnement renforcé des mobilités. » C'est ce que propose Henri Rouilleault, administrateur de l'Insee, ancien directeur général de l'Anact (Agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail), dans son rapport intitulé « L'emploi au sortir de la récession… Renforcer l'accompagnement des transitions professionnelles », qu'il a remis officiellement vendredi 21 janvier 2011 à Xavier Bertrand, ministre du Travail, de l'Emploi et de la Santé.

Lire la suiteLire la suite
Les 41 propositions du pré-rapport d'Henri Rouilleault pour renforcer l'accompagnement des transitions professionnelles

Créer une surcotisation employeur sur les CDD et l'intérim ; envisager la fusion des CTP et des CRP ; négocier la mise en place d'une formation initiale différére… Telles sont quelques unes des 41 propositions avancées par Henri Rouilleault, administrateur de l'Insee, dans son pré-rapport consacré au thème : « L'emploi au sortir de la récession… Renforcer l'accompagnement des transitions professionnelles ». Chargé, en mars 2010, d'une « mission relative à l'emploi, dans le contexte actuel de sortie de récession, d'un niveau élevé du chômage, et de la recherche de nouveaux moteurs de croissance », par Laurent Wauquiez secrétaire d'État chargé de l'Emploi et son homologue chargée de la Prospective et de Développement de l'économie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, l'ancien directeur général de l'Anact devrait rendre son rapport définitif d'ici la fin du mois d'octobre 2010.

Lire la suiteLire la suite
Le nombre de plans de sauvegarde de l'emploi a plus que doublé en 2009

Le nombre de PSE (plans de sauvegarde de l'emploi) notifiés à l'administration s'élève à 2 242 en 2009, contre 1 061 en 2008, selon les statistiques du ministère du Travail. En 2007, les entreprises avaient signalé moins d'un millier de PSE (957). Le nombre de PSE augmente significativement à l'automne 2008 : plus de 100 plans sociaux sont notifiés chaque mois depuis septembre 2008, contre une soixantaine les mois précédents.

Lire la suiteLire la suite