Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Investissements : « Nous prenons très au sérieux le contrôle du commerce des armes » (Stéphane Audrand, BNP Paribas)

« En tant qu'institution financière, nous prenons très au sérieux le contrôle du commerce des armes. Dans ce domaine, nous avons une source objective pour orienter nos politiques de financement et d'investissement : le droit international sur les armes controversées. Nous ne travaillons qu'avec des entreprises qui participent aux programmes des pays de l'Alliance Atlantique, dotés de l'arme nucléaire par le droit international, c'est-à-dire la France, la Grande-Bretagne et les États-Unis », souligne auprès d'AEF Stéphane Audrand, chargé de la gouvernance et du pilotage de la mise en oeuvre des politiques de RSE et expert « armes » chez BNP Paribas, mardi 20 mars 2012. Il réagit à la publication de l'étude « Don't bank on the bomb » par Ican (Campagne internationale pour l'abolition des armes nucléaires), le 6 mars 2012 (AEF n°218881), qui cite neuf institutions financières françaises comme « investissant lourdement dans les producteurs d'armes nucléaires », dont BNP Paribas.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 85 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Transparence : des ONG plaident pour l'adoption du traité international sur le commerce des armes à l'ONU en juillet

« Le commerce des bananes est mieux régulé que le commerce des armes, qui pourtant génère 80 milliards de dollars par an », souligne Zobel Behalal, responsable du plaidoyer paix-conflits au CCFD-Terre Solidaire. Il intervient lors d'une conférence intitulée « Traité international sur le commerce des armes. 2012, tournant historique du droit international : vers la fin d'un commerce meurtrier ? », organisée par Amnesty International, CCFD-Terre Solidaire, et Oxfam, jeudi 9 février 2012. En juillet prochain, se déroulera la conférence finale de négociations pour l'adoption du traité international sur le commerce des armes classiques à l'ONU. Une dernière réunion de préparation se tient à New York du 13 au 17 février. « Il s'agit de la dernière ligne droite d'un processus qui a duré dix ans et qui aboutit grâce à la mobilisation constante des ONG », rappelle Aymeric Elluin, responsable de la campagne armes à Amnesty International France. « La dernière discussion sur le commerce de armes date de 1925 [protocole de Genève]. »

Lire la suiteLire la suite
ISR : Novethic identifie les 16 entreprises les plus fréquemment exclues pour violation de normes internationales

Novethic identifie les 16 entreprises les plus fréquemment exclues par les investisseurs ou sociétés de gestion pour violation de normes internationales, dans une étude intitulée « Exclusions normatives : investisseurs responsables face aux entreprises controversées », publiée mardi 24 janvier 2012. Les listes d'exclusion (hors mines antipersonnel et bombes à sous-munitions) d'un panel de quinze investisseurs européens (1) ont été analysées. Parmi ces 16 « moutons noirs » sur 120 exclues au total, sept sont des entreprises du secteur extractif, avec la compagnie minière indienne Vedanta en tête. Le secteur de l'énergie ressort aussi avec quatre entreprises parmi les plus exclues : Chevron (États-Unis), PetroChina (Chine), Halliburton (États-Unis) et Total (France). Le secteur de la distribution est aussi représenté par Le groupe américain Wal-Mart, deuxième entreprise la plus fréquemment exclue.

Lire la suiteLire la suite

RSE et Gouvernance

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Nous ne pouvons pas blacklister un secteur dans sa globalité » (Laurence Pessez, DDD de BNP Paribas)
Lire la suite