Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Manuel Valls (PS) défend le retour d'une police de proximité lors d'un déplacement à Marseille

« C'est la gauche qui a inventé le rapport entre la police et la population », déclare Manuel Valls, vendredi 30 mars 2012. Le directeur de la communication de François Hollande, candidat socialiste à la présidentielle, tenait une conférence de presse sur le thème de la sécurité à Marseille, avant une réunion publique sur ce thème prévue en soirée à Salon-de-Provence (Bouches-du-Rhône). « Il faut une police d'ordre, mais sur le terrain, nous avons besoin d'une police de proximité », indique Manuel Valls. « Nous la remettrons en priorité dans les zones sensibles, notamment à Marseille. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
François Hollande veut créer 1 000 emplois par an pour la justice et les forces de l'ordre, et doubler le nombre de centres éducatifs fermés

« Nous créerons chaque année 1 000 postes de policiers, gendarmes, mais également de magistrats et de personnels pour la justice de façon à répondre à cette nécessité de protéger nos concitoyens dans les zones notamment où ils sont les plus exposés aux violences, aux intimidations et à la peur ». C'est ce qu'annonce le candidat socialiste à l'élection présidentielle, François Hollande, lors de la présentation de son projet présidentiel, à Paris, jeudi 26 janvier 2012. Il annonce que 200 millions d'euros seront consacrés à la création de ces nouveaux postes. Le candidat précise que l'ensemble des nouvelles mesures présentées dans son programme est évalué à 20 milliards d'euros à l'horizon de l'année 2017. En matière de sécurité, il annonce la création de « zones de sécurité renforcée » et indique dans son programme que « davantage de moyens seront concentrés » dans ces zones. Il souhaite notamment rétablir « une présence régulière des services de police au contact des habitants ». Et d'ajouter : « Je mettrai en oeuvre une nouvelle sécurité de proximité assurée par la police dans nos quartiers et la gendarmerie dans les territoires. »

Lire la suiteLire la suite

Sécurité publique

Aperçu de la dépêche Aperçu
Jean-Pierre Havrin regrette la disparition d'une police proche de la population dans « Il a détruit la police de proximité »
Lire la suite
« La police de proximité retrouvera les quartiers », annonce le PS dans ses « propositions pour une nouvelle société urbaine »

« La police de proximité retrouvera les quartiers », affirme le Parti socialiste dans l'une de ses 41 propositions « pour une nouvelle société urbaine » présentées samedi 6 novembre 2010 à Lille. En cas de retour du PS au pouvoir, « la politique de securité en ville sera axée sur trois principes : précocité, intensité, continuité ». La « précocité » se fera ainsi dans le « dépistage des situations limites et la prévention, grâce à la mise en place d'équipes de médiateurs spécialisés dans les quartiers », notamment des correspondants de nuit. Le parti évoque en outre « l'intensité de l'accompagnement » pour que les « sanctions soient appliquées dans un délai court, en trouvant des solutions avec les collectivités définies dans le cadre de nouvelles générations de contrats locaux de sécurité, conçus avec les citoyens ». La continuité sera mise en oeuvre dans le travail effectué par les pouvoirs publics « avec les associations et les habitants pour améliorer l'efficacité des dispositifs » et ainsi « éviter le recours anarchique aux caméras et autres entreprises de sécurité privée ».

Lire la suiteLire la suite