Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Présidentielle : Nicolas Sarkozy veut créer une « banque de la jeunesse » pour financer un « prêt à remboursement différé » pour les étudiants

« Vous voulez étudier, vous voulez vous former, vous voulez entreprendre, nous allons créer une banque de la jeunesse », lance Nicolas Sarkozy, candidat UMP à l'élection présidentielle, lors d'un discours « à la jeunesse » prononcé à Paris, samedi 31 avril 2012. Cette banque « se portera caution pour tous ceux qui n'ont pas une famille qui a la chance de les aider », poursuit le président, qui indique que cette structure sera chargée de financer les « projets » des jeunes ou encore la création de PME. « Je veux l'autonomie pour la jeunesse de France, je veux de la responsabilité, je dis non à un RMI jeune, à un RSA jeune, mais je dis oui à une banque de la jeunesse pour porter les projets des jeunes Français », poursuit Nicolas Sarkozy.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 87 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Ouverture sociale de l'enseignement supérieur : Salima Saa, présidente de l'Acsé, invite à « passer à l'étape supérieure » (rapport)

« Tout se passe comme si le système éducatif français fonctionnait comme une 'colonne à distiller' avec des mécanismes d'élimination plus ou moins implicites qui sont à l'œuvre très en amont de l'entrée dans le supérieur, dès l'école primaire. » C'est ce qu'écrit Salima Saa, présidente de l'Acsé (agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité de chances), dans un « rapport sur l'ouverture sociale dans l'enseignement supérieur » remis mardi 20 mars 2012 à Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (AEF n°222724). « La massification de l'enseignement scolaire et supérieur, dans les modalités où elle a été réalisée, aurait (…) eu comme effet pervers, un creusement des écarts », fait-elle observer, après avoir indiqué que « l'accès plus fréquent à l'enseignement supérieur est allé de pair avec la différenciation sociale des classes préparatoires aux grandes écoles d'un côté, des filières universitaires de l'autre ». Elle souligne qu'aujourd'hui, « à l'entrée en 6e, 45 % des élèves sont des enfants d'ouvriers ou d'employés, ils ne sont plus que 36 % parmi les bacheliers, 20 % parmi les bacheliers généraux avec mention et seulement 13 % à entrer en CPGE ». Rappelant que ce rapport a pour objectif de « proposer des pistes d'action pour donner à tous une chance de réussite », Salima Saa insiste sur la nécessité de « passer à l'étape supérieure ». Évoquant les « cordées de la réussite », les « internats d'excellence » ou « les classes préparatoires aux concours administratifs intégrés » qui ont « fait leurs preuves », elle écrit : « Passer à l'étape supérieure implique une généralisation des publics ciblés à l'échelle du pays. »

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle : « François Hollande et le Parti socialiste ont l'université honteuse », réagit Laurent Wauquiez

« Plutôt que de chercher à rejouer l'histoire d'une réforme des universités qu'il n'a jamais eu le courage de faire, le Parti socialiste ferait mieux de soutenir les présidents qui se sont concrètement impliqués dans cette profonde transformation du paysage universitaire », déclare Laurent Wauquiez, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, en réaction au discours de François Hollande sur l'enseignement supérieur et la recherche, tenu à Nancy lundi 5 mars 2012 (AEF n°219897). « La réalité, c'est que François Hollande et le parti socialiste ont 'l'université honteuse'. Ils n'ont jamais osé réformer et soutenir l'enseignement supérieur par le passé autrement que par des discours lénifiants. Ils ont refusé de voir le fossé qui se creusait entre nos campus et les universités internationales. Au fond d'eux, ils savent que l'autonomie est une chance pour l'avenir de notre pays mais continuent dans le mensonge pour ne pas avoir à reconnaître leur erreurs. »

Lire la suiteLire la suite

Enseignement supérieur

Aperçu de la dépêche Aperçu
Présidentielle : « Le monde de l'enseignement supérieur a besoin d'une chose : les moyens de son autonomie » (Alain Claeys, PS)
Lire la suite
Un courrier de l'Insee à la CPU détaille les pistes envisagées pour modifier le financement de l'enseignement supérieur

Dans un courrier adressé à la CPU (Conférence des présidents d'université) le 23 janvier 2012, la direction des statistiques démographiques et sociales de l'Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) détaille l'impact sur le niveau de vie des étudiants d'une multiplication par quatre des frais d'inscription à l'université, ainsi que l'incidence de la suppression de la demi-part fiscale et de sa réallocation directe vers les étudiants (1). Cette lettre fait suite à un échange de courrier commencé en avril 2011 entre Louis Vogel, président de la CPU, et l'Insee, qui portait sur « la répartition des dépenses publiques et des aides associées ». Louis Vogel a demandé à l'Insee de réactualiser un rapport du Cerc (Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale) datant de 2003 en utilisant la méthodologie de l'Insee et des données datant de 2010.

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : François Hollande promet « une allocation d'autonomie » aux jeunes en formation, « une fois la croissance retrouvée »

« Une allocation d'autonomie sous conditions de ressources pour les jeunes en formation professionnelle ou en formation universitaire sera créée lorsque nous en aurons les moyens financiers », annonce François Hollande, candidat du PS à l'élection présidentielle, lors de la présentation de son projet, jeudi 26 janvier 2012 à la maison des Métallos, à Paris. Cette « allocation d'études », telle qu'il la nomme dans son programme intitulé « Mes soixante engagements pour la France », devrait être créée « dans le deuxième temps » du quinquennat, « une fois que la croissance sera retrouvée » : « Nous pourrons alors aller plus loin sur la question de la rémunération et sur la question des réformes sociales », indique-t-il. Cette mesure s'inscrit dans le cadre de sa « volonté » de donner la « priorité à la jeunesse ».

Lire la suiteLire la suite