Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Politiques de l’emploi| Dépêche n°217786

La CFDT condamne les propos de Nicolas Sarkozy selon lesquels « les permanents de la CFDT à Florange trahissent la confiance des salariés »

« Ne mélangeons pas les ouvriers, inquiets et pour qui j'ai obtenu 17 millions d'euros d'investissement, et les permanents de la CGT ou de la CFDT [d'ArcelorMittal à Florange (Moselle)]. Si ces travaux n'avaient pas été engagés, c'était la certitude que les hauts fourneaux ne reprenaient pas. Quant aux permanents de la CFDT, ils trahissent la confiance des salariés. Ils sont venus m'insulter et essayer de casser mon siège de campagne. Ne confondons donc pas les salariés d'ArcelorMittal, que je ne laisserai pas tomber, et des syndicalistes qui trompent leurs adhérents en faisant de la politique au lieu de défendre l'intérêt des salariés », déclare Nicolas Sarkozy, candidat UMP à sa propre succession à la présidence de la République, dans un entretien accordé à « L'Est républicain », lundi 2 avril 2012. « Le président a attaqué directement les militants CFDT dans le but de les opposer aux 'vrais' salariés. La CFDT déplore et condamne ces propos dangereux pour la démocratie en général et la démocratie sociale en particulier », réagit la confédération dans un communiqué.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 66 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle 2012 : « Les vrais blocages ne viennent pas du peuple français, mais de certains syndicats » (Nicolas Sarkozy)

« J'ai compris que les vrais blocages ne viennent pas du peuple français, mais de certains syndicats, de certaines organisations, de certains, je dis bien certains, corps intermédiaires qui ont intérêt à l'immobilisme, au conservatisme par crainte d'un monde nouveau qui verrait diminuer leur influence », déclare Nicolas Sakozy, candidat UMP pour un second mandat présidentiel, dimanche 11 mars 2012, à Villepinte (Seine-Saint-Denis). À l'occasion de cette « réunion publique nationale », le chef de l'État réitère donc ses attaques contre les « corps intermédiaires » et son souhait, le cas échéant, de solliciter « l'avis des Français par référendum chaque fois que quiconque essaiera de parler en leur nom, au service d'intérêts qui ne seraient pas ceux de la nation tout entière ». D'une manière générale, dans le champ social, Nicolas Sarkozy a repris les thèmes abordés ces dernières semaines, sans en avancer de nouveaux.

Lire la suiteLire la suite
François Chérèque voit un « danger » dans la mise en cause des corps intermédiaires par Nicolas Sarkozy (« Le Point »)

« Les immigrés, les étrangers, les assistés… et maintenant les 'élites', syndicales, médiatiques ou autres… La majorité et son gouvernement se sont, au fil des ans, successivement attaqués à différentes catégories. Son candidat cherche maintenant à ébranler les corps intermédiaires pour instaurer un régime 'idéal' débarrassé de contre-pouvoirs, régi par une démocratie directe où le peuple est conduit à plébisciter un président à partir de questions simplistes. Tout cela rappelle tristement les années 1930, ou certains régimes autoritaires passés ou actuels. Je le dis haut et fort : il y a danger ! » Dans « Le Point » du 23 février 2012, le secrétaire général de la CFDT réagit fortement à la mise en cause des corps intermédiaires par Nicolas Sarkozy, candidat UMP à sa succession à la présidence de la République.

Lire la suiteLire la suite