Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Présidentielle 2012 : l'Unef interpelle les candidats avec « dix mesures immédiates pour relancer l'ascenseur social »

« Très peu de candidats s'adressent aux jeunes » et ce, malgré les « nombreuses protestations » émises par la jeunesse depuis 2005, estime Emmanuel Zemmour, président de l'Unef lors d'une conférence de présentation de leur « plate-forme revendicative » reprenant « dix mesures immédiates pour relancer l'ascenseur social », mardi 3 avril 2012. Dans cette plate-forme présentée en quatre grands chantiers (« un plan social dès la rentrée », « garantir de nouveaux droits pour les étrangers », « remettre les étudiants au coeur de l'université » et « protéger la période d'insertion professionnelle »), « chaque exigence cible une injustice qui tire l'ascenseur social vers le bas », explique Emmanuel Zemmour qui précise qu'une campagne militante basée sur ces revendications sera lancée la semaine prochaine. Le syndicat étudiant adresse en outre une lettre ouverte aux candidats à l'élection présidentielle dans laquelle il leur est demandé « quel sera l'horizon politique pour les jeunes en 2017 ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle : les réactions de l'Unef, de la LMDE et du Mét au discours de François Hollande

Les organisations étudiantes accueillent de façon variée les propositions du candidat socialiste, François Hollande, au lendemain de son discours sur l'enseignement supérieur et la recherche (AEF n°219897), mardi 6 mars 2012. Ainsi, au sujet de l'allocation d'études, l'Unef (Union nationale des étudiants de France) « se félicite que sa revendication d'une aide universelle qui garantisse à chacun un droit aux études ait été reprise », jugeant que le dispositif d'aides sociales actuel est « insuffisant », « inadapté » et « injuste ». À l'opposé, le Mét (Mouvement des étudiants) regrette que François Hollande « refuse de préciser sa mise en œuvre, son montant ou encore son coût total pour les finances publiques » et soutient que le candidat entend « enfermer les universités dans un carcan unique sans donner les moyens à certaines d'entre elles de pouvoir se hisser au niveau des plus prestigieuses universités internationales ». Enfin, la LMDE (La mutuelle des étudiants) met l'accent sur la proposition d'étendre le chèque santé à d'autres départements pour aider les étudiants à accéder à une mutuelle, « une mesure essentielle pour enrayer la spirale du renoncement aux soins chez les étudiants ».

Lire la suiteLire la suite
Idex : l'Unef craint « une mise en concurrence assumée entre les filières » ; Sud-Etudiant y voit le « symbole d'une politique ségrégative »

« En laissant la possibilité à un jury d'experts de fixer des critères de reconnaissance d'établissement d'excellence, le gouvernement revient sans en avoir l'air sur l'ensemble des engagements qu'il avait pris en 2007 devant les étudiants », réagit l'Unef à l'annonce des lauréats de la deuxième vague d'idex (AEF n°222327), dans un communiqué daté du 8 février 2012. « La nature des projets sélectionnés fait craindre une mise en concurrence assumée entre les filières », considère aussi l'Unef. L'organisation étudiante poursuit : « En l'absence de cadrage national des diplômes, les étudiants des filières non sélectives n'auront aucune garantie quant à la reconnaissance de leur formation, forcément comparée à celle des pôles d'excellence ». De son côté, le syndicat Sud-Étudiant assimile les idex au « symbole d'une politique ségrégative ».

Lire la suiteLire la suite
Étudiants étrangers : « Le mal est fait » pour le Collectif du 31 mai et l'équipe de François Hollande. « Le compte n'y est pas » pour l'Unef

« La publication de ce nouveau texte est un premier pas en avant, mais cela ne suffit pas à rassurer les parties prenantes », indique Fatma Chouaieb, porte-parole du « Collectif du 31 mai », contactée par AEF au lendemain de l'envoi aux préfets de la nouvelle circulaire sur les autorisations de travail pour les étudiants étrangers en France par trois ministères (1) (AEF n°223902). « Le texte met beaucoup trop l'accent sur la procédure de l'APS (autorisation provisoire de séjour, prévue à l'article L.311-11 du Cedesa (Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile), reprend Fatma Chouaieb, alors que c'est une procédure qui n'est pas sollicitée par les étudiants étrangers et qui n'est pas voulue par les entreprises. Dans le cas des étudiants étrangers, la procédure les oblige à s'inscrire dans une 'perspective de retour dans leur pays d'origine' et dans le cas des entreprises, elles ne souhaitent pas embaucher quelqu'un pour une durée qui quoiqu'il arrive ne pourra pas dépasser au maximum un an et demi. »

Lire la suiteLire la suite
Étudiants étrangers : les réactions de la CGE, de la Cdefi, de la CPU, du Mét, de l'Unef et du Collectif du 31 mai à la nouvelle circulaire

La CGE (Conférence des grandes écoles), première association à s'être inquiétée des effets de la « circulaire du 31 mai » sur le sort des étudiants étrangers dès la rentrée 2011 (AEF n°233372), se dit « globalement satisfaite » du texte de circulaire complémentaire soumis mercredi 4 janvier 2012 à la CGE, la Cdefi (Conférence des directeurs d'écoles françaises d'ingénieurs) et la CPU (Conférence des présidents d'université) (AEF n°224493) par les trois ministres concernés (1). « Nous devons peaufiner ce texte sous 48 heures, mais l'esprit de la version présentée est positif, notamment parce que le gouvernement a décidé de traiter le cas des étudiants étrangers talentueux de manière spécifique », explique Pierre Tapie, président de la CGE, joint par AEF. « Cette circulaire met en valeur les droits spécifiques des étudiants étrangers [édictés par l'article L 311-11 du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile], et elle donne des éléments d'interprétation positive dans des circonstances où les étudiants étrangers nous sont précieux. Enfin, elle contient une demande expresse faite aux préfets de réexaminer tous les cas au regard de cette nouvelle circulaire, même ceux qui avaient fait l'objet d'un refus de titre de séjour précédemment. »

Lire la suiteLire la suite
PLF 2012, universités sous tutelle, oeuvres sociales : pour Emmanuel Zemmour (Unef), « la rigueur touche la vie étudiante »

« La rigueur touche la vie étudiante », déclare à AEF Emmanuel Zemmour, président de l'Unef, en marge d'un rassemblement devant le Cnous (Centre national des oeuvres universitaires et scolaires) à Paris, vendredi 25 novembre 2011. Alors que le conseil d'administration du Cnous a adopté son budget 2012 par 15 voix contre 12 (plus deux abstentions), soit 418 millions d'euros, l'Unef a convoqué des rassemblements dans six villes pour s'opposer aux « problèmes budgétaires [rencontrés] dans les universités et les Crous ». Pour Emmanuel Zemmour, tant le bilan du quinquennat que les choix budgétaires retenus dans le PLF 2012 sont discutables : « Nicolas Sarkozy avait annoncé une augmentation de 8 milliards d'euros pour la période allant de 2007 à 2012. Aujourd'hui, le ministre Laurent Wauquiez parle d'une augmentation de 4,1 milliards d'euros. Et sur ces 4 milliards d'euros, il y a de l'enfumage ! »

Lire la suiteLire la suite
Aides sociales : l'Unef dénonce une « baisse de budget de fonctionnement » pour « 21 Crous sur 28 »

« 21 Crous sur 28 subissent une baisse de budget », affirme l'Unef lundi 21 novembre 2011. Alors que « le budget pour les Crous proposé par le gouvernement sera soumis au vote du Cnous vendredi 25 novembre 2011 », l'Unef appelle « l'ensemble des administrateurs du Cnous à rejeter le budget proposé par le gouvernement ». Interrogée par AEF, Laure Delair, responsable des questions sociales à l'Unef, indique que les 21 Crous concernés vont subir des baisses de budget « allant de 38 784 euros à 590 356 euros ». Se fondant sur les chiffres des documents budgétaires du Cnous, elle précise que seuls sept centres ne sont pas concernés. Ceux de Corse, de Créteil, de Grenoble, de Lille et de la Réunion connaîtront « une dotation identique à celle de l'an dernier », tandis que ceux de Limoges et des Antilles-Guyane sont les « deux seuls Crous en augmentation ».

Lire la suiteLire la suite