Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Le nombre de prolongations de gardes à vue augmente considérablement » (François Molins, procureur de la République de Paris)

« Le nouveau système de garde à vue a complexifié la procédure et a abouti à ce que les gardes à vue, en dehors de faits très simples, permettent aujourd'hui rarement de réunir des éléments suffisants pour décider de la suite à donner à la procédure. Les prolongations deviennent donc plus systématiques. » C'est ce qu'affirme le procureur de la République de Paris, François Molins, lors d'un débat intitulé « Bilan de la garde à vue : un an après », organisé par l'Ordre des avocats de Paris, mardi 3 avril 2012. « Dès que les affaires dépassent un seuil moyen de gravité, les auditions utiles interviennent parfois après la prolongation de la garde à vue », souligne-t-il. Ainsi, « entre janvier 2011 et janvier 2012, les gardes à vue de 24 heures ont baissé de 27 %, celles de 48 heures ont baissé de 10 %, par contre celles de 72 heures ont augmenté de 44,4 % et celles de 96 heures ont baissé de 44 %. Le nombre de prolongations de gardes à vue augmente donc considérablement », explique-t-il.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 92 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Sécurité globale
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Les avocats demandent une « centralisation des lieux de garde à vue » (Conférence des bâtonniers)

Les barreaux demandent « un accès au dossier dans son intégralité, une centralisation des lieux de garde à vue, une interdiction des auditions de nuit et un aménagement spécifique des locaux (pour plus de confidentialité notamment) ». C'est ce que révèle un rapport de synthèse de la Conférence des bâtonniers sur la garde à vue, présenté par le vice-président de la Conférence, Jean-François Mortelette, vendredi 30 mars 2012. Ce rapport dresse « un état des lieux au 31 décembre 2011 » de la réforme de la garde à vue en se basant sur un questionnaire auquel les membres de 96 barreaux (sur 161) ont répondu. Selon ce rapport, « en moyenne, 29 lieux de garde à vue ont été répertoriés par département ». Ce chiffre « met en évidence la difficulté des barreaux à répondre aux demandes d'assistance sur l'ensemble du territoire dépendant de leur ressort et indirectement les conséquences humaines et financières de la disponibilité de nos confrères », indique Jean-François Mortelette.

Lire la suiteLire la suite
Le barreau de la Seine-Saint-Denis installe une permanence d'avocats dédiée à la défense des policiers en garde à vue

Le barreau de la Seine-Saint-Denis propose, depuis début février, une permanence d'avocats visant à défendre les policiers dans le cadre des gardes à vue, indique à AEF Sécurité globale l'avocat Frédéric Gabet, qui est à l'origine de cette initiative, mardi 20 mars 2012. « Un groupe dédié, composé d'une dizaine d'avocats, a été mis en place pour assister les policiers du département dans le cadre de confrontations en garde à vue en tant que victimes ou mis en cause », explique-t-il. Ces avocats sont « volontaires » pour assurer cette mission et ont reçu, depuis la mise en place du dispositif, « trois ou quatre appels par semaine ». L'objectif est, selon Frédéric Gabet, de « faire en sorte que les fonctionnaires de police ne se retrouvent pas seuls, qu'il y ait l'égalité des armes lors des confrontations ». Il souligne que les policiers sont « souvent maltraités devant les juridictions » de la Seine-Saint-Denis. L'avocat précise que « les syndicats de policiers ont largement soutenu » ce projet, qui est « le premier en France ».

Lire la suiteLire la suite
Le comité d'audit de la réforme de la garde à vue dévoile ses premières conclusions avant la remise de son rapport « fin janvier »

« Entre 2009 et 2010, il y a eu une baisse d'environ 10 % du nombre de gardes à vue. On a donc aujourd'hui la confirmation d'une baisse déjà enclenchée depuis 2009. : - 22,6 %, hors délits routiers du 1er juin au 30 novembre 2011, en comparaison avec la même période l'année précédente. » C'est ce qu'indique à AEF Sécurité globale le député UMP de la Manche Philippe Gosselin, mercredi 11 janvier 2012, à la suite d'une réunion du comité de suivi et d'audit de la loi du 14 avril 2011 sur la garde à vue qui s'est tenue mardi 10 janvier 2012 au ministère de l'Intérieur. Cette baisse est « contrastée suivant les catégories d'infraction ». Ainsi elle est de « - 16 % pour les infractions à la législation sur les étrangers, de - 34,12 % pour l'usage de stupéfiants, mais de - 7,13 % pour le trafic de stupéfiants ». Pour les délits routiers, « la baisse est encore plus nette : - 50,3 % en zone police », énumère le député.

Lire la suiteLire la suite
Garde à vue : « Il faut donner un statut d'enquêteur à l'OPJ » (échos du colloque organisé par la gendarmerie)

« La police judiciaire a du mal à imprimer son indépendance, son autorité sur la procédure pénale. Il faut rétablir ce déséquilibre, pour cela on pourrait donner un nouveau statut à l'officier de police judiciaire, qui ne serait pas un statut de répression, mais une statut d'enquêteur ». C'est ce qu'indique maître Laurent-Franck Liénard, avocat à la Cour d'appel de Paris, lors du colloque organisé par le Centre de recherche de la gendarmerie, mercredi 7 décembre 2011 (AEF Sécurité globale n°226309). « Il y aurait alors une police d'enquête, avec des policiers qui ne feraient que cela, qui seraient des vrais praticiens de la procédure pénale », précise-t-il. L'objectif serait d' « enlever à l'enquête son caractère répressif » et d'avoir « un pouvoir d'enquête totalement indépendant de la répression ». Une telle mesure aurait pour conséquence le fait que la garde à vue ne serait pas limitée à 48 heures mais « pourrait durer deux semaines pourquoi pas ». Il s'agirait d'un « système réellement dédié à l'enquête » qui permettrait de « disposer d'un délai réel pour faire l'enquête à compter de l'interpellation ».

Lire la suiteLire la suite
à découvrir
Bercy, PFRH, DGCCRF, FIPHFP, élections professionnelles, logement… au menu des brèves fonction publique de la semaine

Voici une sélection de l’actualité fonction publique de la semaine du 26 septembre 2022 :

  • La SG de Bercy proposée à la tête de l’Autorité des marchés financiers ;
  • Le bilan 2021 des PFRH ;
  • Le Sénat recommande de stabiliser l’organisation de la DGCCRF ;
  • Le FIPHFP met à jour son guide sur le reclassement ;
  • Le secrétaire général de la CFDT appelle les cadres de l’État à voter le 8 décembre ;
  • La CDC, Lyon et les HCL signent un partenariat pour le logement des agents ;
  • Le site vie-publique.fr célèbre ses vingt ans.

Lire la suiteLire la suite

Cursus et Insertion

Aperçu de la dépêche Aperçu
Parcoursup 2022 : 86,6 % des candidats ont reçu une proposition, l’accompagnement jugé en progrès par les lycéens (MESR)
Lire la suite
Marché du travail, bureaux, aspirations des jeunes, métavers au menu des brèves RH pour la semaine du 26 au 30 septembre

Voici une sélection d’informations RH pour la semaine du 26 au 30 septembre 2022 :

  • Six salariés sur dix n’envisagent pas de changer de travail dans l’année ;
  • Les huit évolutions à prévoir pour adapter les bureaux aux changements d’organisation du travail ;
  • La rémunération reste le premier critère de choix d’un emploi pour les jeunes ;
  • Hausse sensible du budget du ministère de l’Égalité femmes-hommes ;
  • Le métavers, nouvel outil de recrutement ?
  • Signature d’un nouvel accord handicap chez Stef ;
  • Revendications salariales chez Orange ;
  • Disneyland Paris lance une nouvelle campagne de recrutement…

Lire la suiteLire la suite