Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Crédit impôt recherche : « Le dispositif ne semble pas avoir d'effet incitatif sur la recherche partenariale » (rapport Futuris)

« Dans le cas d'une PME ou d'un grand groupe, le crédit impôt recherche ne semble pas avoir d'effet incitatif sur la recherche partenariale. Ce constat reste cependant à nuancer. » Telle est l'une des conclusions d'un rapport intitulé « le crédit impôt recherche : quelle efficacité ? », publié par Futuris, la plate-forme de prospective stratégique animée par l'ANRT (Association nationale de la recherche et de la technologie) en mars 2012 (1). L'une des nuances, relève le rapport, est que « le CIR (crédit impôt recherche) permet une intensification du partenariat public-privé, notamment dans le secteur de l'industrie pharmaceutique ». Futuris estime que « rien ne permet de conclure à l'urgence de modifier le dispositif avant environ cinq ans, quand ses effets pourront être véritablement mesurés et débattus ». En attendant, son rapport retient que, « au vu des résultats aujourd'hui disponibles, l'efficacité de la mesure, considérée au sens de son additivité, constitue l'hypothèse la plus probable ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 83 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle : le SNTRS-CGT demande la suppression du CIR, des idex et le transfert de la majorité du budget de l'ANR vers les organismes

« Le crédit impôt recherche, évalué à près de 5,3 milliards d'euros en 2011, doit être supprimé. Seule une aide aux PME doit être maintenue et s'accompagner de l'embauche de doctorants. » Telle est l'une des propositions du syndicat SNTRS-CGT formulée dans un courrier adressé aux candidats à l'élection présidentielle, lundi 2 avril 2012. « Des mesures doivent favoriser le développement de l'emploi scientifique et technique en entreprise, et notamment le recrutement par celles-ci de docteurs avec la reconnaissance de la thèse dans les conventions collectives », poursuit le syndicat. Par ailleurs, le SNTRS-CGT recommande que « la majorité du budget de l'ANR (Agence nationale de la recherche) soit transférée aux organismes et aux universités, notamment pour servir de supports budgétaires à des postes de fonctionnaires ». « La recherche publique et l'enseignement supérieur sont en crise. Cette situation découle du Pacte pour la recherche de 2005, de la LRU et du grand emprunt qui ont profondément changé l'organisation et la nature de la recherche publique et des universités », précise le texte.

Lire la suiteLire la suite
CIR : il faut « supprimer les foyers d'optimisation fiscale et réorienter le mécanisme en direction des PME » (Alain Claeys, RUE 2012)

« Le crédit d'impôt recherche est un outil utile, mais il faut reconnaître que dans certains domaines, il est détourné à des fins d'optimisation fiscale », déclare Alain Claeys, député PS de la Vienne et maire de Poitiers, en charge de l'enseignement supérieur dans l'équipe de campagne de François Hollande (AEF n°227704), lors d'un débat organisé par AEF dans le cadre des RUE 2012 (rencontres universités-entreprises), jeudi 15 mars 2012. « Il y a deux ajustements à apporter au CIR », résume-t-il : « supprimer les foyers d'optimisation fiscale et réorienter le mécanisme en direction des PME ». En effet, selon lui, le CIR concerne à 70 % des PME, mais en termes de sommes mobilisées, pour les PME, cela « représente tout juste 40 % ».

Lire la suiteLire la suite
François Fillon : « Personne ne remet en cause le CIR sauf pour dire qu'il faudrait le réserver aux seules PME, ce qui est absurde »

« Une industrie sans innovation, c'est une industrie qui est vouée, de toute façon, à disparaître. C'est la raison pour laquelle nous avons pris une décision stratégique, il y a cinq ans, très critiquée à l'époque, aujourd'hui plébiscitée quasiment par tout le monde : nous avons triplé le crédit impôt recherche et, de cette manière, nous avons placé notre pays au meilleur niveau dans les pays développés en matière de financement de la recherche. » C'est ce que déclare le Premier ministre François Fillon, vendredi 9 mars à l'Isle-d'Abeau, dans l'Isère (Rhône-Alpes). « Cette mesure a été décisive ; personne, d'ailleurs, ne la remet en cause aujourd'hui, sauf pour dire qu'il faudrait la réserver aux seules PME (petites et moyennes entreprises), ce qui est absurde parce que la dynamique industrielle est tirée par les grands groupes comme par les plus petits », assure-t-il.

Lire la suiteLire la suite
CIR : le cabinet de conseil Eden Advise lance un logiciel en ligne pour gérer de façon autonome le calcul du dispositif

Eden Advise, cabinet de conseil spécialisé en financement de l'innovation, crée « calcul CIR », un « logiciel en ligne qui permet aux entreprises de gérer de façon autonome le calcul et la déclaration de leur crédit impôt recherche », indique la société jeudi 12 janvier 2012. « Notre démarche est d'aller vers une maîtrise plus complète du CIR et de recentrer le dispositif sur les PME alors qu'il est fortement ponctionné par les cabinets de conseil », déclare à AEF Hugo Naneix, gérant associé d'Eden Advise qui ajoute que « cette démarche va dans le sens de l'administration ». Par ailleurs, il précise « que ce logiciel est jusqu'à seize fois moins cher qu'une prestation de conseil classique », offrant ainsi « un premier pas vers la démocratisation du dispositif pour les PME ». Hugo Naneix reconnaît que ce nouveau logiciel « n'est pas très bien accueilli dans le milieu des cabinets de conseil » tout en faisant observer qu'il « peut néanmoins les aider dans leurs travaux ».

Lire la suiteLire la suite
« En 2011, 55 % des entreprises bénéficiaires du CIR ont subi un contrôle, soit une progression de 67 % en 18 mois » (cabinet LowendalMasaï)

« En 2011, 55 % des entreprises bénéficiaires du crédit impôt recherche ont subi un contrôle contre 33 % en 2010, soit une progression de 67 % en 18 mois », indique le cabinet de conseil LowendalMasaï, dans une étude (1) intitulée « réalité et perception du crédit impôt recherche par les entreprises : gestion et contrôle du CIR », publiée en décembre 2011. « Si l'intervention du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche était jusqu'alors peu fréquente, avec 3 % des contrôles fiscaux en mars 2010, elle est désormais beaucoup moins rare avec 17 % des cas », fait observer l'étude. À l'issue de cette enquête, LowendalMasaï formule plusieurs recommandations : « Ne plus remodeler le CIR au gré des discussions parlementaires » ; « maintenir le remboursement anticipé du CIR pour les entreprises de moins de 250 salariés » ; « mieux figer les règles du contrôle, notamment lors de la phase contradictoire, le ministère des Finances et celui de la Recherche ayant en la matière des procédures et des objectifs divergents » ; « sensibiliser les entreprises aux caractéristiques du contrôle » ; « s'inspirer de certains dispositifs 'CIR' étrangers, qui accordent une place plus importante à la R&D systémique (Canada), ou proposent une vision plus large de l'innovation éligible (Espagne) ».

Lire la suiteLire la suite