Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Réforme territoriale : « Les politiques de l'habitat vont être directement impactées » (Claire Delpech, ADCF)

« Les politiques de l'habitat vont être directement impactées par [l'] évolution » induite par la réforme territoriale, estime Claire Delpech, responsable logement, finances locales et fiscalité au sein de l'ADCF, jeudi 5 avril 2012. Elle intervient à l'occasion de la Journée des acteurs du réseau de l'habitat, consacrée au thème « L'État, les acteurs de l'habitat et les territoires, quelles perspectives ? ». Selon les indications fournies par Christophe Bernard, secrétaire général de l'ADCF, la réforme territoriale, introduite par la loi n°2010-1563 du 16 décembre 2010 (AEF Habitat et Urbanisme n°252326), va entraîner une « recomposition des compétences des collectivités ». Et donc avoir un impact sur la politique habitat et logement menée par les collectivités, auquel s'ajoute une question sur l'évolution du rôle de l'État dans ce domaine.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Aides à la pierre : Paris dénonce une « baisse inacceptable » des crédits pour 2012, ce que conteste Benoist Apparu

La ville de Paris dénonce mardi 6 mars 2012 « la baisse inacceptable » des crédits délégués par l'État pour financer le logement social dans la capitale : l'enveloppe notifiée par l'État pour 2012 s'établit à « seulement » 90 millions en 2012, contre 100 millions en 2011 et 127 millions en 2010, soit un recul de 29 % en trois ans, assure la collectivité (AEF Habitat et Urbanisme n°4261). « Contrairement aux affirmations de Bertrand Delanoë, la Ville de Paris reste un bénéficiaire très privilégié des aides au logement social distribuées par l'État », corrige le même jour Benoist Apparu pointant « une nouvelle provocation [de l'édile visant à] masquer les carences de sa politique pour répondre aux besoins des parisiens en matière de logement ». « La baisse des aides alléguée par le maire [PS] de Paris prend pour référence une année 2010 au cours de laquelle la Ville a bénéficié de 20 millions de crédits exceptionnels du plan de relance », assure le ministre délégué en charge du Logement, insistant sur le fait qu'elle recevra cette année « 20 % du total des aides nationales, alors qu'elle ne représente que 5 % de l'offre nouvelle ».

Lire la suiteLire la suite
Intercommunalités : publication d'un catalogue de 51 références commentées en matière d'équipement, de logement, de transport et d'urbanisme

La FNCAUE (Fédération nationale des conseils d'architecture, d'urbanisme et de l'environnement) et la Caisse des dépôts/Mairie-conseils, avec la participation de l'ADCF (Assemblée des communautés de France), viennent de publier un catalogue de 51 références commentées en matière d'équipement, de logement et de transport concernant l'intercommunalité. Différentes publications, principalement produites par les parties prenantes à la rédaction de ce document, sont présentées et commentées. Outre les quatre domaines évoqués, des lectures relatives à l'approche générale des intercommunalités sont également référencées.

Lire la suiteLire la suite
Réforme territoriale : une circulaire précise les dispositions relatives à l'intercommunalité

Donner aux préfets de département les premières instructions pour la mise en oeuvre des dispositions relatives à l'intercommunalité et rappeler les principales modifications introduites par la loi de réforme territoriale. C'est l'objet de la circulaire d'information générale sur la loi du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales adressée aux préfets le 27 décembre 2010 par Brice Hortefeux, ministre de l'Intérieur, et Philippe Richert, ministre des Collectivités locales. La circulaire souligne « le calendrier resserré de mise en oeuvre des dispositions relatives à l'élaboration des SDCI (schémas départementaux de coopération intercommunale) », prévus aux articles 35 à 37 de la loi (AEF Habitat et Urbanisme n°252326). « L'année 2011 sera consacrée à la fois au renouvellement des CDCI (commissions départementales de la coopération intercommunale), qui aura lieu au premier trimestre, et à la réalisation des SDCI qui devront être achevés au plus tard le 31 décembre 2011 », poursuit la circulaire.

Lire la suiteLire la suite
Réforme territoriale : adoption définitive du projet de loi par le Sénat, vote des députés le 16 novembre

Le Sénat adopte définitivement, mardi 9 novembre 2010, par 167 voix contre 163, le projet de loi de réforme des collectivités territoriales dans sa version issue de la CMP (commission mixte paritaire) du 3 novembre (AEF Habitat et Urbanisme n°256429). Le groupe UMP a voté en faveur du texte, contrairement aux groupes socialistes, CRC-SPG (Communistes, républicains et citoyens et sénateurs du Parti de Gauche) et RDSE (Rassemblement démocratique et social européen). Les sénateurs du groupe UC (Union centriste) se sont partagés entre vote pour, vote contre et abstention. « C'est avec tristesse et détermination que je ne voterai pas ce texte. Il ne répond en rien à ce qu'on nous avait promis sur la clarification des compétences ou la simplification du mille-feuilles territorial. Néanmoins, je m'abstiendrai car je reste loyal à ma majorité », explique ainsi Hervé Maurey (UC, Eure). À l'inverse, Yves Détraigne (UC, Marne), seul sénateur centriste membre de la CMP, « vote le texte sans état d'âme ». C'est maintenant à l'Assemblée nationale de se prononcer mardi 16 novembre 2010. Le PS a d'ores et déjà indiqué sa volonté de saisir le Conseil constitutionnel sur ce texte.

Lire la suiteLire la suite