Politique de cookies
Le groupe AEF info utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité, mesurer l’audience, optimiser les fonctionnalités et vous proposer des contenus personnalisés. Avant de continuer votre navigation sur ce site, vous pouvez également choisir de modifier vos réglages en matière de cookies.
Politique de protection des données personnelles

Service abonnements 01 83 97 46 50

Université de Reims-Champagne Ardenne : Gilles Baillat est élu président

Gilles Baillat est élu président de l'Urca (université de Reims Champagne-Ardenne) par le conseil d'administration, vendredi 6 avril 2012, avec quatorze voix contre six pour le président sortant Richard Vistelle, et deux abstentions, indique l'université. Directeur de l'IUFM de Champagne-Ardenne depuis 2002 et ancien président de la CDIUFM de juin 2009 à décembre 2011, il prendra ses nouvelles fonctions le 18 mai prochain, à l'âge de 60 ans.

Cet article est réservé à nos abonnés

Que diriez-vous de découvrir nos services d’information en temps réel ainsi que les dossiers thématiques et les newsletters de nos rédactions ?
Nous vous invitons à formuler une demande de test pour accéder à AEF info.

Cette offre d’essai est gratuite et sans engagement
à lire aussi
Masterisation : « Nous sentons que les choses peuvent bouger du côté de l'Éducation nationale » (Gilles Baillat, CDIUFM)

« Nous sentons que les choses peuvent bouger, surtout du côté du MENJVA qui est plus impliqué et concerné », déclare à AEF Gilles Baillat, président de la CDIUFM (Conférence des directeurs d'institut universitaire de formation des maîtres), vendredi 2 décembre 2011, au sujet de la formation des enseignants. C'est la raison pour laquelle la CDIUFM a envoyé aux candidats à l'élection présidentielle 22 propositions (AEF n°227314) qui « pourraient faire polémique » : « Nous pensons que bien former des enseignants en cinq ans est possible. Nous sommes contre l'idée de rajouter une année de formation professionnelle à l'issue du concours, avec allégement de service, comme le demandent les syndicats majoritaires, mais aussi les organismes privés comme Forprof - qui préparent aux concours enseignants, mais ne sont pas en mesure de proposer une formation professionnelle », explicite Gilles Baillat.

Lire la suiteLire la suite