Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Reporting : « La question du coût est un faux débat, il faut voir ce que l'analyse extrafinancière rapporte » (Patrick d'Humières)

« La question du coût du reporting extrafinancier est un faux débat », assure Patrick d'Humières, président de l'Institut RSE, jeudi 5 avril, lors d'une conférence organisée par la société Enablon (1) pour évaluer « le retour sur investissement du développement durable en entreprise », « dix ans après la loi NRE ». L'institut a réalisé une étude selon laquelle « le coût moyen d'un reporting financier 'mature' varie entre 200 000 et 500 000 euros, selon l'ampleur du projet de suivi de la stratégie RSE élaborée par l'entreprise », le poste le plus coûteux étant la vérification des données, « de l'ordre de 50 000 euros pour les débutants », variant « entre 100 000 et 300 000 euros pour les habitués de l'exercice » et qui « peut aller jusqu'à 800 000 euros pour le premier groupe français », à savoir Total. « Mais il faut replacer ces dépenses dans leur contexte », souligne Patrick d'Humières : « Elles ne représentent que 1 % à 2 % de celles dédiées à l'information financière. »

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 82 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Reporting : « Le rapport de développement durable tel qu'on le connaît est mort » (Nicolas Delange, directeur d'Utopies)

« Le rapport de développement durable tel qu'on le connaît est mort, il est obsolète. Il ne faut plus penser en termes de document final mais de process de reporting, en intégrant les parties prenantes par exemple », affirme Nicolas Delange, directeur du cabinet de conseil Utopies, mercredi 4 avril 2012. Il présente l'étude « Sustainability reporting at crossroads », consacrée aux nouvelles tendances en matière de reporting extrafinancier et de développement durable. Utopies a interrogé 28 experts (dont BSR, KPMG, le Pnue, la GRI, les PRI, etc.) et a comparé 56 entreprises (dont 25 % en Europe, 40 % en France, et le reste dans des pays émergents ou des pays matures en reporting). La version complète de l'étude, réalisée avec sept partenaires (Total, Axa, HSBC France, Gecina, Veolia Environnement, la Caisse des dépôts et Bouygues), sera mise en ligne sur le site d'Utopies le 22 avril.

Lire la suiteLire la suite
Reporting extrafinancier : la loi Warsmann entre en vigueur

La loi relative à la simplification du droit et à l'allégement des démarches administratives, dite Warsmann, est publiée au Journal officiel du 23 mars 2012 (AEF n°218494). L'article 12 du texte vise à modifier l'article 225 de la loi Grenelle II, lequel élargit aux sociétés non cotées en bourse l'obligation de réaliser un rapport annuel comprenant une série d'indicateurs sur leur impact environnemental et social, et dont le décret est encore à paraître. En particulier, l'article 12 décale le calendrier d'application de cette disposition aux comptes de 2012 des entreprises et non plus à ceux de 2011. Il modifie en outre la question du reporting des filiales, exonérant celles-ci de publier un rapport rendant compte de leur impact environnemental et social en propre, cet impact étant consolidé par un unique rapport publié par la société mère. Enfin, il crée un distinguo entre sociétés cotées et non cotées (AEF n°230633).

Lire la suiteLire la suite
Reporting : une coalition d'investisseurs pousse les entreprises du Pacte mondial à plus de transparence

Une coalition d'investisseurs mondiaux issus de douze pays gérant plus de 3 000 milliards de dollars d'actifs, tous signataires des PRI (principes responsables d'investissement), appelle à un meilleur reporting sur les activités environnementales, sociales et de gouvernance, annonce-t-elle jeudi 15 mars 2012. Cette coalition, comprenant notamment Aviva investors et Amundi Asset Management, a écrit à 118 grandes entreprises du Pacte mondial des Nations unies, dont 89 « pour les féliciter de leur niveau avancé en reporting », et 29 « pour les mettre au défi de communiquer plus ». Il s'agit de la cinquième année que des investisseurs s'engagent avec des entreprises participant au Pacte mondial sur des questions de transparence.

Lire la suiteLire la suite