Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Les enjeux de l'encadrement des loyers en débat (Ajibat)

« Le blocage des loyers concerne à la fois les baux en cours, les relocations, et les nouvelles locations » et est préconisé lorsque l'on considère que « les taux d'effort des locataires pour se loger en proportion de leurs revenus sont tels qu'il faut bloquer les prix, voire même les baisser », explique Bernard Coloos, le directeur aux Affaires économiques, financières et internationales de la FFB, à l'occasion d'un débat organisé vendredi 6 avril 2012 par l'Ajibat (Association des journalistes du bâtiment et de la ville) sur les loyers. Alors que l'Ajibat s'interroge en se demandant s'il faut « encadrer les loyers, les contrôler, ou les laisser libres », Bernard Coloos estime que « le blocage ne constitue pas une bonne mesure » car il est synonyme de « sous-investissement et de sous-entretien immobilier ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 95 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle 2012 : François Hollande détaille le calendrier de sa première année s'il est élu

François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle, précise, mercredi 4 avril 2012, le calendrier des mesures qu'il entend adopter dès la première année de son quinquennat, s'il est élu Président de la République le 6 mai prochain. Une loi sur l'accès au logement figurerait au rang des lois prioritaires de la session parlementaire qui se tiendrait d'août 2012 à juin 2013. Cette loi favoriserait notamment la cession du foncier de l'État en faveur des collectivités territoriales qui s'engagent à construire des logements dans un délai de cinq ans. Elle permettrait aussi d'encadrer les loyers à la location et à la relocation dans les zones tendues. Les sanctions prévues par la loi SRU pour les communes qui ne respectent pas le nombre de logements sociaux seraient quant à elles multipliées par cinq et le niveau d'exigence en termes de logements sociaux portés à 25 % au lieu de 20 % actuellement.

Lire la suiteLire la suite
58 % des Français souhaitent que la question de la régulation des prix soit abordée (observatoire du Logement Seloger.com)

Les Français « attendent davantage » de prises de parole sur le thème du logement de la part des candidats à l'élection présidentielle, selon la seconde édition de l'observatoire du Logement SeLoger.com/Ifop (1) rendue publique mardi 3 avril 2012. Ils souhaiteraient notamment que soient abordées la question de la régulation des prix (58 % des sondés), des politiques en faveur des mal-logés (51 %) et des politiques visant à favoriser l'accès des jeunes au logement (50 %). Si les Français « ne placent pas la construction de logements comme une priorité », « tout le monde s'accorde sur le manque d'au moins 300 000 logements en France. Et donc sur la nécessité de soutenir les politiques de mise à disposition de tous les logements disponibles et de construction », affirme Roland Tripard, président du directoire de SeLoger.com, pour qui : « Sans action sur la construction, les politiques de régulation des prix risquent fort de gripper le marché. »

Lire la suiteLire la suite
Loyers parisiens : l'application gratuite Olap pour smartphones permet de connaître le niveau quartier par quartier

L'Olap (observatoire des loyers de l'agglomération parisienne) lance, jeudi 22 mars 2012, une nouvelle application gratuite pour smartphones. Baptisée « Olap », elle permet de connaître les niveaux de loyers parisiens, quartier par quartier. Pour cela, il suffit d'utiliser la géolocalisation, de saisir une adresse ou de cliquer sur un quartier. « Cette nouvelle application s'inscrit dans un projet de transparence des marchés de l'immobilier. Elle est essentielle à la fois pour les professionnels, pour les pouvoirs publics et puis bien sûr pour les particuliers », souligne Benoist Apparu, ministre délégué en charge du Logement (1). Avec l'application « Olap », le ministère entend permettre à l'État et aux collectivités territoriales « d'ajuster leurs politiques au plus près des besoins des Français. [Elle] donnera également aux acteurs privés des critères objectifs lors de transactions et d'investissements ». Enfin, « cette transparence jouera un rôle déterminant en limitant les phénomènes de spéculation et en luttant contre la formation de bulles ».

Lire la suiteLire la suite
« En 2010, un locataire du parc privé sur cinq dépense plus de 40 % de ses revenus pour se loger » (Insee)

« En 2010, en incluant loyers, charges, taxes, remboursements d'emprunts, dépenses d'eau et d'énergie, un ménage sur deux consacre plus de 18,5 % de ses revenus à son habitation principale. » Tel est le constat dressé par l'Insee dans sa note Insee Première n°1395, intitulée « La part du logement dans le budget des ménages en 2010 » et publiée vendredi 16 mars 2012. Les ménages à faibles ressources (23,6 %), les locataires du parc privé (26,9 %) et les accédants à la propriété (27,2 %) sont les catégories pour lesquelles le taux d'effort médian est le plus important (1). Ainsi, « un locataire du parc privé sur cinq dépense plus de 40 % de ses revenus pour se loger », relève l'Insee. Globalement, entre 2005 et 2010, « les dépenses de logement par ménage, avant déduction des éventuelles aides au logement, ont augmenté de 17 % en moyenne, soit 4 points de plus que le niveau de vie moyen ». Plus précisément, cette évolution est de + 15 % pour les locataires du parc privé, + 9 % pour ceux du parc social, + 17 % pour les propriétaires non accédants et atteint + 26 % pour les propriétaires accédants.

Lire la suiteLire la suite
« Le parc locatif privé francilien, une fonction sociale qui perdure, mais à quel prix ? » (note de l'IAU)

« Malgré la hausse des loyers et l'érosion du parc dit 'social de fait' (1), le parc locatif privé continue de loger une grande part des ménages à faibles revenus. [Mais] pour s'y maintenir, ces derniers sont amenés à faire des concessions sur leurs conditions de confort ou d'occupation. » La note n°590 de l'IAU Île-de-France, intitulée « Le parc locatif privé francilien, une fonction sociale qui perdure, mais à quel prix ? », publiée en février 2012 sur le site internet de l'IAU, établit le profil de ces ménages et les caractéristiques de leurs concessions. D'après l'institut, la diminution du parc locatif privé à loyer modéré, notamment « élagué » par les ventes à la découpe des années 2000 et le « grignotage » de l'accession dans le parc ancien, « le rend de plus en plus inabordable pour beaucoup de ménages ». La question de son maintien en nombre suffisant - avec une gamme de prix accessibles à une majorité de ménages et dans des conditions de logement satisfaisantes - « se pose aujourd'hui avec une nouvelle acuité dans le débat politique ».

Lire la suiteLire la suite
« Les loyers devront diminuer de 20 % à la première location ou à la relocation en zone tendue » (Thierry Repentin, Public Sénat)

« Un décret fixera les zones tendues pour lesquelles les loyers devront diminuer de 20 % à la première location ou à la relocation », affirme Thierry Repentin, au cours de l'émission « À l'heure du choix » diffusée lundi 20 février 2012 sur la chaîne Public Sénat, et face au secrétaire d'État chargé du Logement, Benoist Apparu. Le responsable du pôle « Habitat, politique de la ville » de l'équipe de campagne du candidat à l'élection présidentielle François Hollande (AEF Habitat et Urbanisme n°228088), par ailleurs président de l'USH, précise ainsi l'une des mesures « en faveur du pouvoir d'achat » du socialiste, l'encadrement des loyers (AEF Habitat et Urbanisme n°222796), considéré plutôt comme un « blocage » par Benoist Apparu. Pour ce dernier, « cette initiative conduira [en effet] les propriétaires à vendre leurs logements et investir ailleurs. Cela ne résoudra pas le problème du logement ». « N'essayez pas de faire peur en disant cela, recommande Thierry Repentin. Il s'agit de réguler le marché, cette baisse [des loyers] n'aura pas lieu partout. »

Lire la suiteLire la suite