Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« L'avenir des Satt dépendra de leur capacité à créer de la valeur ajoutée et non de la redondance » (Pascal Iris, directeur d'Armines)

Les Satt (sociétés d'accélération du transfert de technologie) « n'ont pas été suffisamment conçues à partir des écosystèmes existants ». C'est ce que regrette Pascal Iris, directeur d'Armines, l'une des plus anciennes structures de gestion de contrats de recherche en France, dans une interview accordée à AEF mercredi 4 avril 2012. Armines intervient pour le compte du réseau des écoles des mines et de certaines écoles de ParisTech. Elle emploie 600 salariés dont 310 en CDI, et réalise un volume d'activité annuel de 47 millions d'euros de recherche contractuelle. Pour autant, elle n'a pas été consultée lors de la conception du cahier des charges des Satt, et s'est retrouvée en position de non éligibilité à l'appel à projets. En outre, Pascal Iris pense que « l'objectif de rentabilité à terme des Satt risque de susciter une forme de compétition financière sur les redevances » entre ces nouvelles entités et les porteurs de projets qu'elles auront à accompagner. Pour le directeur d'Armines, « l'avenir des Satt dépendra de leur capacité à se positionner par rapport à l'existant, à trouver des créneaux où elles pourront créer de la valeur ajoutée et non de la redondance ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 91 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Il existe des risques de concurrence réels entre les Satt et les IRT ou IEED » (Christian Voillot, Grenoble INP)
Lire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Il faut revoir le modèle des Satt », qui sont « une émanation purement technocratique » (Pascal Hurel, président du réseau Retis)
Lire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
« Le schéma des Satt ne garantit pas le développement économique des territoires » (Hervé Pichon, vice-président de l'association des CRT)
Lire la suite
Valorisation : le réseau Curie réunit l'ensemble des Satt labellisées et des porteurs de projet pour « échanger sur les bonnes pratiques »

« Cette réunion est un geste technique mais qui revêt une symbolique importante car personne n'avait jamais réuni l'ensemble des Satt (sociétés d'accélération du transfert de technologie), qu'elles soient labellisées ou encore en projet », déclare Christophe Haunold, président du réseau Curie, mercredi 7 mars 2012, à l'issue d'une réunion regroupant une vingtaine de dirigeants et de porteurs de projet Satt, à Toulouse, mardi 6 mars 2012. Christophe Haunold est également directeur général adjoint de la Satt Midi-Pyrénées (dénommée Toulouse Tech Transfer) (AEF n°222822). Actuellement, neuf Satt ont été labellisées au cours de deux vagues d'appel à projets (1) (AEF n°225105 et AEF n°232164). D'autres projets sont toujours en attente de labellisation. « Les Satt sont des outils au service de la valorisation de la recherche publique, elles ont donc toute leur place dans le réseau Curie », estime Christophe Haunold. Une commission dédiée aux Satt avait d'ailleurs été initiée au sein du réseau dès 2011 et la proposition d'intégrer le réseau Curie concernera toutes les Satt au fur et à mesure de leur création.

Lire la suiteLire la suite

Recherche et Innovation

Aperçu de la dépêche Aperçu
« La réussite des Satt passe par un partenariat fort et intelligent avec les technopoles » (Jean-François Balducchi, délégué d'Atlanpole)
Lire la suite
« Un des risques des Satt est la déconnexion et le découplage avec les équipes de recherche » (rapport de l'Opecst)

« Un des risques des Satt (sociétés accélératrices du transfert de technologie) est la déconnexion et le découplage avec les équipes de recherche. » Telle est l'une des conclusions de l'Opecst (Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques) formulée dans un rapport intitulé « L'Innovation à l'épreuve des peurs et des risques », rendu public jeudi 19 janvier 2012 (AEF n°223360). « Nous insistons sur l'indispensable proximité entre les personnels des cellules de valorisation et les chercheurs », indiquent les parlementaires qui ajoutent que le fait de « créer une personne morale supplémentaire présente un certain nombre d'avantages, mais présente également des difficultés, notamment pour les chercheurs voyant toujours d'un drôle d'oeil une personne d'un organisme apparemment externe à l'université venir dans leur laboratoire ».

Lire la suiteLire la suite