Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Le logement social plébiscité comme une solution à la crise du logement (baromètre USH-TNS Sofres)

70 % des Français sont convaincus que les candidats à l'élection présidentielle ont les moyens d'améliorer les choses en matière de logement mais ils sont 34 % à prédire que la situation va se détériorer dans les années à venir (dont 40 % de locataires HLM). C'est ce qui ressort de la deuxième édition du baromètre d'image du logement social en France réalisé par TNS Sofres pour l'USH (Union sociale pour l'habitat) (1) et présenté jeudi 12 avril 2012. Dès lors, proposer davantage de logements sociaux est une priorité pour la majorité des interrogés (91 %), avant l'accès à la propriété (84 %) et le développement de l'offre locative privée (84 %). « Les enquêtés sont par ailleurs précis sur les problèmes à cibler prioritairement : limiter le niveau des loyers [47 %], proposer des logements d'urgence pour les plus démunis [43%] et faciliter l'obtention d'un logement social [35 %] », commente Thierry Repentin, président de l'USH.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 93 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Habitat / Urbanisme
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
8 % des ascenseurs en France n'ont pas fait l'objet des travaux prévus dans la première phase de mise en sécurité (fédération des ascenseurs)

26 500 ascenseurs, soit 8 % du parc d'ascenseurs en France (qui compte 530 000 appareils, dont 490 000 ascenseurs accessibles aux personnes et 40 000 monte-charges), n'avaient toujours pas fait l'objet à la fin décembre 2011, des travaux de mise en sécurité prévus dans le cadre de la première vague de travaux de la loi dite SAE (Sécurité des appareils existants) (1). Ce alors que cette première échéance légale était fixée à décembre 2010 et visait à remédier aux risques les plus graves posés par le parc d'ascenseurs (2) dont un quart a plus de 40 ans au point que « c'est le plus vétuste d'Europe ». C'est l'un des constats dressés par la fédération des ascenseurs, lundi 2 avril 2012. La fédération rappelle que les propriétaires qui n'ont pas réalisé lesdits travaux risquent une amende, comme les personnes morales (à l'image des syndicats de copropriété), sans compter les risques au civil comme au pénal attendu que tout usager d'un ascenseur peut, en cas de problème, porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui.

Lire la suiteLire la suite
La ville de Paris et vingt-huit bailleurs sociaux s'engagent à travers une charte pour une meilleure gestion de l'eau

« Créer une dynamique d'échange entre les partenaires, répertorier les bonnes pratiques », mais aussi favoriser les économies d'eau et faciliter les interventions d'urgence en cas de difficultés : tels sont les grands objectifs de la « charte de gestion de l'eau dans les immeubles gérés par les bailleurs sociaux », signée mardi 27 mars 2012, entre la ville de Paris, sa régie Eau de Paris (1) et 28 bailleurs sociaux présents sur le territoire parisien - d'Antin Résidences à Vilogia en passant par ICF La Sablière et Logement francilien. Jean-Yves Mano, adjoint au maire (PS) de Paris, chargé du logement, qui voit dans cette charte « un partenariat bien compris », rappelle l'intérêt que recouvre « la maîtrise des fuites [d'eau], et [le fait] de canaliser rapidement les pertes ». « Les perspectives de la charte sont prometteuses : elle va permettre de dégager des synergies entre les différents acteurs du cycle de l'eau », renchérit Stéphane Dambrine, délégué de l'Aorif (association régionale HLM d'Île-de-France), qui est aussi directeur général de l'OPH Paris Habitat et président du comité Logement social du Plan bâtiment Grenelle.

Lire la suiteLire la suite
L'Union sociale pour l'habitat veut combattre les « 10 idées reçues sur les HLM » par une campagne de promotion

Les HLM, des « logements au rabais », des « passoires thermiques », des « attributions injustes » ou encore « des investissements improductifs »… Telles sont quelques-unes des « idées reçues » qu'entend combattre l'USH en publiant, le 17 février 2012, une brochure intitulée « 10 idées reçues sur les HLM - Et vous, vous en êtes où ? ». Ce document « vise à accélérer le travail de démythification déjà à l'oeuvre à travers le baromètre d'image du logement social », dont les résultats de la première édition ont été publiés en avril 2011 (AEF Habitat et Urbanisme n°242183), fait savoir l'USH le 28 février. « Il a pour ambition de déconstruire les idées reçues et d'objectiver la réalité des HLM, sur la base d'une argumentation précise (des faits et des chiffres), là où prévalent aujourd'hui sur des sujets sensibles des connaissances approximatives. » L'USH souhaite « diffuser le plus largement possible » cette brochure, en la mettant à disposition des « acteurs du secteur », mais également des « leaders d'opinion et des décideurs, prescripteurs incontournables du logement social ».

Lire la suiteLire la suite
Les Français demandent aux organismes HLM de réduire la consommation énergétique, de rénover le parc et de construire (baromètre USH-Sofres)

« Les résultats de cette première vague montrent que notre conception de nos missions est en adéquation avec les attentes des Français », estime Thierry Repentin, président de l'USH (Union sociale pour l'habitat), à l'occasion de la présentation, jeudi 28 avril 2011, des résultats du premier baromètre d'image du logement social (1) réalisé par l'institut TNS Sofres, qui a vocation à devenir annuel. Parmi les objectifs des organismes HLM, les Français, qu'ils en soient ou non locataires, jugent prioritaire la réduction de la consommation énergétique pour diminuer les charges, la rénovation du parc public et la construction. « Ils nous reconnaissent comme des 'bâtisseurs' », souligne le président de l'Union qui rapporte que 54 % des personnes interrogées pensent que la principale activité des organismes HLM est de gérer les demandes et les attributions et que 48 % estiment que c'est la construction de logements neufs.

Lire la suiteLire la suite