Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Compost : « Il ne peut pas y avoir de politique applicable dans l'ensemble de l'Europe » (Veolia)

« Il ne peut pas y avoir de politique applicable dans l'ensemble de l'Europe » en matière de compost, affirme jeudi 12 avril 2012 Pascal Peslerbe, directeur général adjoint de Veolia Île-de-France, lors d'une conférence de l'Ordif consacrée au traitement des déchets dans la région. Destiné notamment à limiter la pollution des sols, un projet de règlement européen devrait aboutir à ce que seuls les composts issus d'une collecte sélective des biodéchets puissent bénéficier du statut de « produit », alors que ceux issus d'une installation de TMB (tri mécanobiologique) ou de boues d'épuration auraient le statut de « déchets », compliquant leur commercialisation. Or, la France s'oriente vers ce mode de traitement pour ses déchets ménagers.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 90 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Développement durable
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Seine-Saint-Denis : le Syctom veut rassurer les riverains d'un projet d'installation de méthanisation

Le Syctom de l'agglomération parisienne, qui traite les déchets de 84 communes dont ceux de la capitale, entend enrayer la contestation autour d'un projet de centre de méthanisation et TMB (tri mécano-biologique) à Romainville (Seine-Saint-Denis), en organisant mercredi 1er février 2012 au soir une réunion d'information sous l'égide de la communauté d'agglomération Est-Ensemble. Lancé en 2006, ce projet d'une capacité de 412 000 tonnes par an doit remplacer d'ici 2015 un centre de transfert des ordures ménagères d'une capacité de 440 000 tonnes installé depuis 1984, rappelle François Dagnaud, président du syndicat et adjoint (PS) au maire de Paris chargé de la propreté, lors d'une rencontre avec la presse le même jour. Le conseil municipal de Romainville a voté contre le projet mais « n'a pas rejeté le permis de construire » du centre, souligne François Dagnaud.

Lire la suiteLire la suite
Les déchets organiques sont « la moins financée » des filières (Nicolas Garnier, Amorce)

De toutes les filières de déchets, celle des déchets organiques « est la moins financée », constate Nicolas Garnier, délégué général d'Amorce, au cours d'une audition à l'Assemblée nationale organisée sur ce thème par la commission du développement durable, mercredi 12 octobre 2011. Ce gisement (1) pèse lourd dans la collecte des déchets ménagers et des entreprises, alors qu'il pourrait alimenter des installations de compostage et de méthanisation. Le délégué général d'Amorce réclame à l'Ademe « un soutien financier beaucoup plus fort », au moment où « Bercy tente de réduire les moyens » de l'agence dans le cadre de la préparation du budget 2012. Moins bien développée qu'en Allemagne ou en Belgique, la filière française risque en outre de pâtir d'un règlement européen sur la sortie du statut de déchets, dont la publication, prévue mi-2012, inquiète professionnels et collectivités.

Lire la suiteLire la suite
Tri mécano-biologique : les collectivités s'engageant dans la filière prennent « un risque majeur » (Cercle national du recyclage)

Les collectivités s'engageant dans la filière du TMB (tri mécano-biologique) prennent « un risque majeur », écrit le CNR (Cercle national du recyclage) dans un dossier technique rendu public mardi 20 septembre 2011. Ce mode de traitement des déchets ménagers, combinant des étapes mécaniques et biologiques (1), risque d'être « compromis » par un projet de règlement européen prévu pour octobre 2012. Celui-ci prévoit que « seuls les composts issus de collecte sélective de biodéchets » puissent être vendus en tant qu'amendement organique, ceux issus du TMB conservant leur statut de déchet. Or, l'association note un « fort engouement » pour le TMB pour répondre aux objectifs du Grenelle en matière de déchets (2). En 2009, la France accueillait 23 installations pour une capacité de traitement de 1,1 million de tonnes de déchets, mais « seules douze unités annoncent produire un compost conforme à la norme ». De 2010 à 2015, « 55 sites devraient être créés ou transformés (…) pour une capacité d'environ 3,2 millions de tonnes ».

Lire la suiteLire la suite
Déchets : l'Ademe adresse un « message de prudence et de vigilance » concernant le tri mécano-biologique

« Nous développons » envers les collectivités territoriales « un message de prudence et de vigilance concernant le tri mécano-biologique des déchets. De l'aveu même des professionnels, il ne donne pas toujours satisfaction : il entraîne de nombreux refus et coûte cher. » C'est ce que déclare, vendredi 14 novembre 2008, Chantal Jouanno, présidente de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie).

Lire la suiteLire la suite