Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

« Pourquoi la scolarisation des enfants de deux ans ? » de Michel Warren interroge la « territorialisation » de l'éducation

« Pourquoi la scolarisation des enfants de deux ans ? » interroge Michel Warren, chercheur en sciences de l'éducation (1) dans son ouvrage (2), issu de sa thèse de doctorat soutenue en 2003 et publié en 2011. En France en l'an 2000, 35 % des enfants de deux ans sont scolarisés, un chiffre qui monte à 40 % en ZEP. Ils n'étaient que 10 % en 1960, explique l'auteur, qui se fonde sur les chiffres des RERS 2002 et de L'Etat de l'école 2001. Michel Warren étudie ce phénomène à l'aune de la « territorialisation éducative » qu'il présente comme une « rupture culturelle et idéologique avec la tradition centralisatrice et les fondements universalistes de l'école française ». Depuis 2000 néanmoins, les chiffres de scolarisation des enfants de deux ans connaissent une baisse, atteignant selon une étude de la Dress 18,1 % en 2008-2009 (AEF n°229821).

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 88 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Maternelle : « L'école n'est pas le temps du bébé » (Claire Brisset, colloque du CAS)

« 28 enfants, un enseignant et une demi Atsem dans une classe de maternelle, ce n'est pas respecter le temps du bébé, car s'occuper d'un enfant de moins de trois ans est un métier que les enseignants de l'Éducation nationale n'ont pas appris », déclare mardi 11 octobre 2011 Claire Brisset (AEF n°422746), médiatrice de la ville de Paris et ancienne Défenseure des enfants de 2000 à 2006. « À deux ans, un bébé a besoin d'apprendre à parler, à dire non, à prendre conscience qu'il est distinct de ses parents et il doit avoir le temps de dormir. Or l'école n'est pas le temps du bébé », poursuit-elle. Elle s'exprime à l'occasion d'une table ronde intitulée « Réflexions sur l'amélioration de l'accueil et de l'éducation des jeunes enfants » organisée à l'occasion d'un colloque organisé par le CAS portant sur le « Bien-être des jeunes enfants dans l'accueil et l'éducation en France et ailleurs ».

Lire la suiteLire la suite
Maternelle : un rapport de Terra Nova préconise la scolarisation obligatoire « dès la rentrée de l'année civile des trois ans »

« Rendre la scolarisation obligatoire dès la rentrée de l'année civile des trois ans » et « permettre la scolarisation en petite section, dès la rentrée de septembre, des enfants atteignant leur troisième anniversaire dans l'année scolaire »… Telles sont quelques-unes des propositions formulées par le think tank Terra Nova dans un rapport intitulé « Politique familiale : état des lieux, enjeux et propositions pour une rénovation », rendu public lundi 18 juillet 2011. « Le désengagement de l'État de la scolarisation préélémentaire a réduit les capacités d'accueil, qui sont en outre très inégalement réparties sur le territoire (le taux de scolarisation à deux ans varie de 4 à 66 % selon les départements) », explique Terra Nova. « La référence à l'âge de l'enfant au cours de l'année civile conduit, dans certaines zones, à ne scolariser qu'à trois ans et demi les enfants nés en début d'année civile, alors que les enfants nés en fin d'année civile sont scolarisés avant leur troisième anniversaire : cela implique, pour les parents, le financement d'une année de garde supplémentaire et, pour l'enfant, une socialisation plus tardive », estime le think tank.

Lire la suiteLire la suite
Maternelle : un appel pour la scolarisation obligatoire dès trois ans lancé par le SE-Unsa

Le SE-Unsa a lancé un appel « pour la scolarité obligatoire dès trois ans », vendredi 27 mai 2011. « L'école maternelle est un composant essentiel et original du système éducatif français. Ses effets déterminants sur le développement des enfants, sur les premiers apprentissages et sur la réussite scolaire ultérieure sont reconnus », indique le texte de l'appel. « L'école maternelle doit maintenant être reconnue comme la première étape du socle commun de la scolarité obligatoire », poursuit-il. « Il s'agit d'un appel et non d'une pétition car c'est une revendication positive, mandat que nous portons depuis 2004 », explique à AEF, lundi 30 mai 2011, Stéphane Crochet, délégué national de la branche « école » du syndicat. 1 000 personnes ont à ce jour signé cet appel.

Lire la suiteLire la suite
Maternelle : une proposition de loi vise à garantir un droit à la scolarisation dès l'âge de deux ans

« Tout enfant est accueilli, à l'âge de trois ans, dans une école maternelle ou une classe enfantine, le plus près possible de son domicile, et à l'âge de deux ans si sa famille en fait la demande. Ce droit est garanti par l'État à toute personne qui en fait la demande pour son enfant. » Tel est l'article premier d'une proposition de loi « visant à garantir un droit à la scolarisation des enfants dans les écoles maternelles dès l'âge de deux ans », présentée, entre autres par 24 sénateurs CRC dont Brigitte Gonthier-Maurin, sénatrice des Hauts-de-Seine. Cette proposition de loi a été enregistrée à la présidence du Sénat le 31 mars 2011.

Lire la suiteLire la suite