Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».

Présidentielle : La réorientation du crédit impôt recherche vers les PME est une « priorité partagée par les candidats » (cabinet Sogedev)

« Reconnu comme un outil puissant et essentiel à la compétitivité des PME innovantes françaises, le crédit impôt recherche ne ferait, a priori, l'objet d'aucune réforme importante. En effet, les candidats à la présidentielle souhaitent le maintenir, voire même le renforcer pour les PME. » Tel est le constat établi par le cabinet de conseil Sogedev dans une étude de « décryptage des programmes des candidats sur le CIR (crédit impôt recherche) », publiée jeudi 12 avril 2012. Ainsi, le candidat du Parti socialiste, François Hollande, « veut faire de la recherche française et des PME une priorité de son programme », fait observer Sogedev. « C'est pourquoi, il propose de réorienter le CIR, notamment vers les TPE et les PME » (AEF n°219896). Par ailleurs, « le candidat du PS souhaite orienter les aides publiques et les allégements fiscaux vers les entreprises qui investiront, s'installeront sur le territoire français et qui exporteront leur activité », détaille l'étude.

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 77 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Enseignement / Recherche
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
Présidentielle : Nicolas Sarkozy promet de préserver le crédit impôt recherche du « rabot sur les niches fiscales »

Nicolas Sarkozy, président de la République et candidat UMP à l'élection présidentielle, propose la « mise en place d'un rabot sur les niches fiscales des entreprises, à l'exception du crédit impôt recherche et du PTZ (prêt à taux zéro) ». C'est ce qu'il annonce jeudi 5 avril 2012 en présentant son « projet » lors d'une conférence de presse à Paris. Le programme prolonge sur ce point la position déjà exprimée par le président de la République au cours de son mandat, qui réaffirmait par exemple « solennellement », au salon aéronautique du Bourget, en juin 2011 : « Nous conserverons le crédit impôt recherche, qui est le dispositif le plus attractif au monde. Il n'est pas question que nous le changions » (AEF n°238016). Nicolas Sarkozy déclare encore, durant sa conférence de presse, que « compétitivité, innovation et réduction des dépenses publiques » baliseront son quinquennat s'il est réélu, ajoutant qu' « avec le crédit impôt recherche et la suppression de la taxe professionnelle, [les entrepreneurs ont] maintenant le système le plus généreux pour financer l'innovation ».

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : Marine Le Pen veut allouer 32 milliards d'euros à la recherche d'ici 2017

Pour « assurer sa prospérité et sa réindustrialisation » et « soutenir la concurrence avec les grandes puissances industrialisées et émergentes », la France a « absolument besoin d'une recherche fondamentale performante, suivie d'applications technologiques fructueuses dans tous les domaines scientifiques et techniques », déclare Marine Le Pen, à l'occasion de la présentation de son projet électoral en matière de recherche, à Toulouse, lundi 12 mars 2012. Pour cela, la candidate du Front National à l'élection présidentielle de 2012 veut consacrer 3 % du PIB de la France à la recherche d'ici 2017. Marine Le Pen veut également allouer 32 milliards d'euros à la recherche au cours du quinquennat. Ce déplacement a également été l'occasion d'une visite de la chaîne d'assemblage de l'A 380 d'Airbus. Consciente que « les contraintes budgétaires ne permettront qu'un accroissement limité et progressif des sommes consacrées à la recherche publique », Marine Le Pen souhaite une « incitation forte du secteur privé à accroître ses objectifs ».

Lire la suiteLire la suite
François Hollande : « Nous réaffirmerons la place de l'unité mixte de recherche comme élément structurant de la recherche universitaire »

« Les investissements d'avenir ont aggravé les disparités et les déséquilibres. Il ne peut s'agir de remettre en cause le travail considérable accompli par les équipes, ni de renier la parole de l'État. Mais nous devrons corriger ces inégalités territoriales et veiller à ce que ne se constituent pas des déserts universitaires et scientifiques. Une logique de coopération devra se substituer à une logique de compétition ». C'est ce que déclare François Hollande, candidat socialiste à l'élection présidentielle 2012, dans un discours consacré à l'enseignement supérieur et à la recherche et prononcé à la faculté de médecine de Nancy (Meurthe-et-Moselle), lundi 5 mars 2012 (AEF n°219897 et n°219898). François Hollande indique aussi qu'il va « falloir simplifier le paysage de l'enseignement supérieur et de la recherche devenu illisible par l'accumulation de nouvelles structures », et ajoute que « les chercheurs doivent se consacrer à leurs recherches, plutôt qu'à rechercher des financements ». « Nous réaffirmerons la place de l'unité mixte de recherche comme élément structurant de la recherche universitaire, en rééquilibrant les soutiens de base, les crédits récurrents, et les crédits sur projets. Il faut que les équipes puissent se projeter sur le moyen et long terme », insiste le candidat qui annonce la tenue d' « assises de l'enseignement supérieur et de la recherche ».

Lire la suiteLire la suite
Eva Joly : « Le problème du crédit impôt recherche est qu'il ne fait l'objet d'aucun contrôle quant à la réalité des recherches effectuées »

Eva Joly, la candidate EELV (Europe Écologie-Les Verts) à la présidentielle 2012, souhaite « recentrer le crédit impôt recherche sur les PME et le soumettre à des conditions », déclare-t-elle en clôture de la convention thématique « Perspectives pour l'enseignement supérieur et la recherche » d'EELV, le 1er octobre 2011 à Lyon (1). « Au départ, l'idée du CIR n'est pas mauvaise », estime Eva Joly. « Le problème est que ce crédit ne fait l'objet d'aucun contrôle quant à la réalité des recherches effectuées. Résultat : un gigantesque effet d'aubaine et une nouvelle niche fiscale qui bénéficie encore aux grandes entreprises. »

Lire la suiteLire la suite
Présidentielle 2012 : le Parti communiste veut abroger le pacte pour la recherche, supprimer les Satt, dénoncer l'accord CNRS-CPU…

Le PCF (Parti communiste français) est « pour l'abolition (…) du pacte pour la recherche », suppression qui doit selon lui « se concevoir dans le cadre d'une mobilisation collective pour faire du neuf », indique-t-il dans son programme pour l'enseignement supérieur et la recherche, mis en ligne vendredi 2 septembre 2011. « Mais cela n'empêche nullement des mesures significatives immédiates ». Ainsi, le PCF prévoit l' « abrogration du pacte pour la recherche ». De même, « les idex [initiatives d'excellence] seront immédiatement supprimées ainsi que les Satt [sociétés d'accélération du transfert de technologie] », et « les crédits liés à ces structures seront redistribués aux organismes statutaires » de recherche et d'enseignement supérieur. Le parti explique que ce programme est un « tout inachevé » proposant néanmoins « davantage d'élucidation et de netteté sur certaines propositions » que le « programme populaire partagé par le Front de gauche ». Le texte, qui contient aussi « une critique fouillée des orientations publiques à cette date du PS » (AEF n°240678), « a vocation à être discuté critiqué et enrichi ».

Lire la suiteLire la suite