Continuer sans accepter

Bonjour et bienvenue sur le site d’AEF info
Vos préférences en matière de cookies

En plus des cookies strictement nécessaires au fonctionnement du site, le groupe AEF info et ses partenaires utilisent des cookies ou des technologies similaires nécessitant votre consentement.

Avant de continuer votre navigation sur ce site, nous vous proposons de choisir les fonctionnalités dont vous souhaitez bénéficier ou non :

  • Mesurer et améliorer la performance du site
  • Adapter la publicité du site à vos centres d'intérêt
  • Partager sur les réseaux sociaux
En savoir plus sur notre politique de protection des données personnelles

Vous pourrez retirer votre consentement à tout moment dans votre espace « Gérer mes cookies ».
Home| Social / RH| Protection sociale| Dépêche n°216943

CNSA : les syndicats d'Ephad accusent l'État d'avoir gardé en réserve « près des deux tiers » des mesures nouvelles votées en 2011

Les comptes 2011 de la CNSA qui doivent être examinés lors d'un conseil d'administration prévu mardi 17 avril 2012 « font apparaître que près de 250 millions d'euros n'ont pas été distribués aux structures pour personnes âgées en 2011, sur un total de mesures nouvelles annoncées et votées d'environ 400 millions d'euros, soit près des deux tiers des engagements de l'État qui n'auront pas été tenus » assurent ce vendredi 13 avril 2012, six syndicats ou fédérations d'établissements pour personnes âgées dépendantes dans un communiqué (l'AD-PA, la Fnaqpa, la Fnadepa, le Synerpa ainsi que la Fehap et la FHF). Dénonçant le « grand écart de l'État entre les paroles et les actes », les signataires de ce texte estiment que le gel de crédits, les mises en réserve, et le « coup d'arrêt dans la médicalisation des établissements » ont privé le secteur de quelques 250 millions d'euros pour l'année 2011. « Sur environ 500 millions d'euros de crédits gelés dans l'Ondam 2011, le quart proviennent de l'OGD 'personnes âgées' qui ne représente que 4 % de l'ensemble » déplore le président de la Fnaqpa, Didier Sapy. Dans le même temps, « le gouvernement affirme que les dépenses en faveurs des personnes âgées restent une priorité malgré les effets de la crise, que nous ne nions pas ».

Cette dépêche est réservée aux abonnés
Il vous reste 81 % de cette dépêche à découvrir.

  • Retrouver l’intégralité de cette dépêche et tous les contenus de la même thématique
  • Toute l’actualité stratégique décryptée par nos journalistes experts
  • Information fiable, neutre et réactive
  • Réception par email personnalisable
TESTER GRATUITEMENT PENDANT 1 MOIS
Test gratuit et sans engagement
Déjà abonné(e) ? Je me connecte
  • Thématiques
  • Coordonnées
  • Création du compte

Thématiques

Vous demandez à tester la ou les thématiques suivantes*

sur5 thématiques maximum

1 choix minimum obligatoire
  • Social / RH
  • 👁 voir plus
    ✖ voir moins

Fréquence de réception des emails*

Un choix minimum et plusieurs sélections possibles. Vous pourrez modifier ce paramétrage une fois votre compte créé

Un choix minimum obligatoire

* Champs obligatoires

Coordonnées

Renseignez vos coordonnées*

Veuillez remplir tous les champs
Votre numéro de téléphone n'est pas valide

* Champs obligatoires

Création de compte

Tous les champs sont obligatoires
Votre adresse e-mail n'est pas valide
Seulement les adresses e-mails professionnelles sont acceptées

Cette adresse vous servira de login pour vous connecter à votre compte AEF info

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont au moins 1 chiffre
Ces mots de passe ne correspondent pas. Veuillez réessayer

Votre mot de passe doit contenir 8 caractères minimum dont 1 chiffre

En validant votre inscription, vous confirmez avoir lu et vous acceptez nos Conditions d’utilisation, la Licence utilisateur et notre Politique de confidentialité

* Champs obligatoires

Valider

Merci !

Nous vous remercions pour cette demande de test.

Votre demande a été enregistrée avec l’adresse mail :

Nous allons rapidement revenir vers vous pour vous prévenir de l’activation de votre nouvel accès.

L’équipe AEF info


Une erreur est survenue !

Une erreur est survenue lors de l'envoi du formulaire. Toutes nos excuses. Si le problème persiste, vous pouvez nous contacter par téléphone ou par email :
 service.clients@aefinfo.fr  01 83 97 46 50 Se connecter

à lire aussi
L'aide sociale des départements a dépassé les 30 milliards d'euros en 2010

En 2010, les dépenses totales nettes d'aide sociale (aide sociale aux personnes âgées, aux personnes handicapées, à l'enfance et les dépenses liées au RMI et au RSA en tant que minimum social) « s'élèvent à 30,3 milliards d'euros, dont 28,8 milliards pour la France métropolitaine et 1,5 milliard pour les départements d'outre-mer » indique la Drees dans un numéro de sa publication « études et résultats » n°792 consacré aux dépenses d'aide sociale départementale en 2010. Ce sont les dépenses liée au RMI, aux contrats d'insertion du RMA (1), aux contrats d'avenir, au RSA « socle » et « socle majoré » et aux contrats uniques d'insertion qui ont le plus augmenté (+10,7 % en euros constants) sur un an. Ces dépenses représentent 7,4 milliards d'euros en France métropolitaine en 2010. Le deuxième poste de dépenses (l'aide aux personnes âgées pour 6,5 milliards d'euros) progresse moins vite (+1,3 % en euros constants) en lien avec la progression du nombre de prestations (+2,8 %). L'évolution de la dépense d'aide sociale en faveur des personnes handicapées (qui représente au total 5,5 milliards d'euros) reste dynamique (+5,7 %) en raison de la forte progression des dépenses relatives à la PCH.

Lire la suiteLire la suite
Prévention et vieillissement : l'État cherche à établir un cadre stratégique national

Le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale souhaite la mise en œuvre d' « un cadre stratégique national » pour encadrer la politique de prévention à l'égard des personnes âgées. Ce cadre passerait d'abord par la mise en place d'un comité national de la prévention, dont la composition n'est pas encore officialisée, mais qui devrait être mis en place dans le courant du mois de mars 2012 où il tiendra sa première réunion. Ce comité, dont la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, Roselyne Bachelot avait annoncé la création le 3 février 2012 à l'occasion d'un colloque de la fondation nationale de gérontologie sur le thème « prévention et vieillissement », aurait pour mission de mieux mesurer et comptabiliser l'ensemble des actions de prévention en direction des personnes âgées ». C'est ce qu'indique Aude Muscatelli, adjointe au sous-directeur de l'autonomie des personnes handicapées et des personnes âgées du ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale, mardi 28 février 2012. Elle s'exprime dans le cadre de la conférence de lancement de l'année européenne « du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle » organisée conjointement par le ministère du Travail, de l'emploi et de la santé, le ministère des Solidarités et de la Cohésion sociale et le ministère des Sports.

Lire la suiteLire la suite
Le Conseil de la CNSA adopte un budget prévionnel pour 2012 déjà obsolète en raison de la révision des objectifs de croissance

Le Conseil de la CNSA a approuvé mardi 15 novembre 2011 son budget prévisionnel pour 2012 s'établissant à 20,5 milliards d'euros, en hausse de 3,8 % par rapport au budget prévisionnel de 2011 (19,75 milliards d'euros). Toutefois, à peine voté ce budget est déjà obsolète les représentants de l'Etat présent au Conseil précisant que ce budget serait « ajusté par décision modificative » afin de tenir compte des mesures du plan de retour à l'équilibre des finances publiques annoncé par le Premier ministre le 7 novembre 2011 (AEF n°228792) et de la révision des objectifs de croissance pour 2012 (1 % au lieu de 1,75 % prévu initialement). Cet ajustement aura lieu lors d'un conseil extraordinaire qui se tiendra en février 2012 pour réévaluer les recettes propres de la CNSA (touchées par l'impact à prévoir d'une moindre croissance de la masse salariale sur la CSA et la CSG). Il est, par ailleurs, prévu de réaliser 20 millions d'euros d'économies sur les dépenses médico-sociales en faveur des personnes âgées dans le cadre des mesures visant à ramener le taux de croissance de l'Ondam de 2,8 % à 2,5 %. Les membres du GR 31 (1) et les représentants de salariés n'ont pas pris part au vote de ce budget et deux représentants des conseils généraux ont voté contre.

Lire la suiteLire la suite
Dépendance : pour les professionnels et représentants des personnes âgées à la CNSA, le débat national suppose le respect par l'État du PSGA

Douze organisations regroupant les professionnels et les représentants des personnes âgées au Conseil de la CNSA (Fehap, FHF, Fnadepa, Fnaqpa, Fnapaef, Fnar, Mutualité française, Aînés ruraux, Synerpa, Uniopss et Unccas) estiment que le débat sur la perte d'autonomie ne prendra « tout son sens » que si les engagements pris par l'État dans le cadre du PSGA (Plan solidarité grand âge) sont « intégralement respectés ». Ils s'expriment aujourd'hui, lundi 18 avril 2011, jour de lancement du premier débat interdépartemental sur la dépendance à Angers (Maine-et-Loire). Les organisations signataires dénoncent « les tours de 'passe-passe' financiers » qui se joueraient entre l'État, la CNSA et l'assurance maladie « au détriment des personnes âgées en perte d'autonomie hébergées en établissement » : « gel des crédits de l'assurance maladie dans tous les établissements pour personnes âgées, voire baisse dans certains d'entre eux, donc diminution du nombre de postes de soignants (…), poursuite des diminutions des crédits de la CNSA repris par l'assurance maladie (100 millions d'euros en 2010 après 150 millions d'euros en 2009) ».

Lire la suiteLire la suite